Mercredi 8 juillet 2020
Hong Kong
Hong Kong

Témoignage: retourner en France en avion

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 01/06/2020 à 14:32 | Mis à jour le 01/06/2020 à 14:32
Photo : Crédit: Anna Shvets - Pexels
retour France avion coronavirus expatrié vol aéroport confinement

L’été approche et, avec lui, les potentielles vacances en Europe. Mais comment se déroule un trajet en avion vers la France, quelles mesures doivent être respectées pendant le vol et comment cela se passe-t-il au retour? Laure, une Française, nous raconte son voyage, de Hong Kong à Paris.

Après une mission dans le Port aux Parfums, Laure se décide à poursuivre sa carrière en Europe. Mais déménager en ces temps de Coronavirus peut être toute une aventure. Comment a-t-elle vécu son retour? Elle se confie au Petitjournal.com et nous retrace son périple.

"Je me suis inquiétée jusqu’à mon départ"

À la base, Laure doit quitter Hong Kong avec Lufthansa, mais la compagnie repousse, puis annule le vol avec lequel elle aurait dû rentrer. "J’étais vraiment très stressée, ne sachant pas si je pourrai partir ou non…"

 

Quitter Hong Kong en ces temps de coronavirus : témoignage
Crédit : Watanabea - Pixabay

 

En effet, le report de son vol implique pour la jeune femme toute une logistique. Après avoir contacté son propriétaire qui lui refuse une prolongation de bail pour quelques jours, elle décide donc de passer par la compagnie British Airways: "British airways m’avait confirmé qu’il y avait 95 % de chance que le vol puisse avoir lieu. Ma seule hantise était d’avoir un vol de plus annulé sans savoir quand j’allais pouvoir repartir, et sans savoir où je pourrai dormir en attendant. Je dois dire que je me suis inquiétée, jusqu’au moment où je suis rentrée dans l’avion."

Un embarquement plutôt facile

"À Hong Kong, l’arrivée à l’aéroport s’est déroulée sans procédures particulières. Nous devions montrer notre ticket et le passeport… et le personnel a pris notre température. Arrivée dans la zone d’embarquement, aucun contrôle supplémentaire n’a été fait. Ils ont mis à disposition des distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique dans certains endroits. C’est tout."

 

Quitter Hong Kong en ces temps de coronavirus : témoignage
L'aéroport de Hong Kong, vide...

 

Une fois assise dans l’avion, Laure se fait accueillir par un équipage portant masques et gants. "Avant le décollage, le pilote et des hôtesses nous ont fait un discours concernant le coronavirus et des mesures prises par la compagnie. Mon vol était plein à 20 %. Il n’y a donc pas eu de problème quant à la distance entre chaque passager. Je n’avais pour ma part personne autour de moi."

Avant l’atterrissage, Laure reçoit un prospectus lui expliquant les règles à suivre et les consignes propres à la Grande-Bretagne. "Stay home, stay safe… voilà le message qui était communiqué". Une fois arrivée à Londres, Laure suit alors les directives pour rejoindre son vol pour Paris. "L’aéroport de Heathrow était très sécurisé et extrêmement bien géré. Il y avait des autocollants sur le sol, des affiches pour indiquer les distances à respecter ainsi que beaucoup de distributeurs de gels.  Franchement, j’ai été surprise par la qualité des mesures prises. Ils sont au top!"

 

Quitter Hong Kong en ces temps de coronavirus : témoignage
Les panneaux de sécurité à l'aéroport de Heathrow

 

Une arrivée à Paris sans contrôle spécifique

Après avoir pris son vol entre Londres et Paris, Laure arrive en France. "Les hôtesses nous avaient informés des précautions à prendre, à l’arrivée. Elles avaient particulièrement insisté sur les distances à respecter ainsi que l’attestation à remplir pour entrer sur le territoire. Nous devions notamment expliquer la raison de notre arrivée en France. Les retours pour le travail ou les ressortissants français sont autorisés, mais ce n’est pas encore le cas pour le tourisme."

Une fois à l’aéroport de Paris Charles de Gaule, Laure passe la sécurité. "À l’arrivée, à part la distance réglementaire à respecter, ainsi que la vérification de mon passeport, aucun contrôle spécifique n’a été fait… Ils ne m’ont pas demandé quelle était ma provenance, et n’ont pas regardé mon attestation d’entrée et ne m’ont posé aucune question sur les raisons de mon retour. De plus, ils ne m’ont dit à aucun moment qu’il serait nécessaire que je fasse une quarantaine, même volontaire."

"Je me sens plus en sécurité à Hong Kong"

À la sortie de l’aéroport, Laure prend le métro pour se rendre chez sa mère, qui vit à Paris. "Le métro était vide. J’ai vu quelques Français dans les transports avec des masques, ainsi que dans la rue…"

 

Retour en France en temps de coronavirus : témoignage
Retrouver Paris après de longues semaines d'incertitude

 

Si de réelles mesures sont prises, comme la démarcation au sol et la présence de gel hydroalcoolique à l’entrée des magasins, l’accès limité à un certain nombre de personnes à l’intérieur des supermarchés, il n’y a pas de prises de températures comme c’est le cas à Hong Kong. "Sans hésitation, je me sens plus en sécurité à Hong Kong, où la situation est, selon moi, mieux gérée. Les restrictions sont respectées et les précautions d’hygiène sont imposées dans tous les endroits…"

Laure conclut en riant: "J’ai été surprise par les Français! Peu de monde se promène dehors. Les gens font la queue devant les magasins et respectent les distances dans les transports publics… Ils suivent les règles, d’après ce que j’ai pu observer."

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman et met bien volontiers son talent au service du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

Marre du Covid-19, parlons Sexe !

Covid par ici, pandémie par là… STOP ! On fait une pause virus et on vous parle aujourd’hui d’un sujet indien beaucoup plus philosophique (si si), relaxant et…excitant : le Kamasutra !