Lundi 1 juin 2020
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment va se passer le retour en France cet été?

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 14/05/2020 à 14:15 | Mis à jour le 14/05/2020 à 18:25
Photo : Les Français de Hong Kong pourront-ils rentrer en France cet été ? Crédit : Pixabay - StarFlames
retour France expatriés français étranger vacances coronavirus

Habituellement, pendant l’été, de nombreux expatriés profitent des vacances scolaires pour rentrer en France et revoir la famille. Mais qu’en est-il actuellement, à l’heure du coronavirus? Entre limites de déplacements et quarantaines pour les voyageurs, quelles sont les conditions de ce retour?

Vous aviez prévu cet été de retourner au pays, de boire des pastis sur la terrasse avec Oncle George et de manger des olives en écoutant chanter les grillons… Malheureusement, le coronavirus semble compliquer vos projets. Peut-on concrètement rentrer et quelles mesures devront alors être observées, en France, et à Hong Kong?

Les voyages déconseillés

Selon le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, si vous êtes un Français de l’étranger et plus spécifiquement, un Français hors de la zone européenne, il est conseillé "d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, même pour revenir sur le territoire national, à moins que des raisons impératives ne vous y contraignent.  Si vous jugez nécessaire de rentrer en France, notamment au regard de vos conditions sanitaires, vous devez vous faire connaître de nos ambassades et consulats dès que possible."

Si vous décidez de rejoindre votre famille, il vous faudra en prévision préparer deux documents:

  • une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine et qui devra être soumise aux compagnies de transport que vous utiliserez et aux autorités responsables du contrôle aux frontières ;
  • ainsi qu’une "attestation de déplacement dérogatoire qui vous permettra de regagner votre domicile en France. Cette attestation est à présenter aux forces de police susceptibles de vous contrôler durant votre transit entre votre lieu d’arrivée en France et votre domicile."

 

 

La question de la quarantaine

Promulguée le 11 mai dernier, la loi d’état d’urgence sanitaire de la France cours jusqu’au 10 juillet prochain et met en place un suivi des malades et "cas contacts". Pour les Français de l'étranger, le ministère de la Santé étudie encore quels pays seront susceptibles de devoir effectuer une quarantaine obligatoire et dans quelles conditions. La liste des "pays où a circulé de virus" qui détermine si vous devrez ou non effectuer une quatorzaine à l'arrivée n'est en effet toujours pas divulguée. Si Hong Kong est sur cette liste, cela signifie tout simplement qu'en arrivant en France vous devrez vous isoler, et ceci pendant quatorze jours, soit à votre domicile, si vous possédez une adresse en France, ou alors dans un lieu d’hébergement dédié.

Une fois la quarantaine passée, les Français de l’étranger pourront sortir… mais, en suivant scrupuleusement les recommandations du gouvernement, en fonction de la couleur de leur département. Jusqu’alors, les voyageurs (à l’exception du trajet pour rejoindre leur habitation) ne pourront pas circuler au-delà de 100 kilomètres, situation pouvant s’avérer complexe si les membres d’une famille ne vivent pas tous au même endroit. Or Edouard Philippe annonçait ce Jeudi que “les Français pourront partir en vacances en France”, une mesure, assurait-il, destinée à soutenir l’industrie du tourisme fortement impactée par le confinement. 

Et le retour?

Les vacances terminées, il vous faudra rentrer au bercail. Au delà de la difficulté de trouver un vol confirmé, la quarantaine obligatoire est toujours imposée, et ce jusqu’à nouvel avis, pour tous les résidents de Hong Kong ayant voyagé. Quant aux non-résidents, ils sont `a ce jour interdits d’entrée sur le territoire hongkongais. Il n'est pas certain que cette situation soit modifiée en septembre.

 

Les Français de Hong Kong pourront-ils rentrer en France cet été et quelles seront les conditions de ce retour?
Revenir à Hong Kong après la pause estivale pourra s'avérer compliqué

 

Après un passage obligé à Asia World Expo pour subir un test médical, le voyageur sera autorisé "à rejoindre son domicile pour effectuer la quarantaine obligatoire sous bracelet électronique (sous réserve de se soumettre à un nouveau test au 11e ou 12e jour). En cas de résultat positif, le passager est admis dans une structure hospitalière. Les passagers dont le test est négatif, mais qui ont été en contact étroit avec des passagers testés positifs sont susceptibles d’être transférés vers des centres de quarantaine gouvernementaux. Ceux qui devront attendre leurs résultats pendant la nuit seront hébergés temporairement au Regal oriental hôtel."

Il conviendra par conséquent pour toute personne travaillant à Hong Kong ayant quitté le territoire hongkongais de vérifier si son employeur lui autorise le travail à domicile à son retour de vacances, certaines entreprises ayant clairement spécifié que la quarantaine ne serait pas payée…

Bon été à tous!

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman et met bien volontiers son talent au service du Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Pauline ven 15/05/2020 - 02:38

Bonjour, avez vous des infos sur quand la situation a hk sera revue ? (Càd quand est ce qu'une révision de la quatorzaine obligatoire au retour aura lieu) J'ai entendu parler de mi juin mais je ne vois aucune information concrète sur les sites du gov et dans la presse.

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
#MAVIEDEXPAT

Une "confinée" à Pondichéry se déconfine doucement (3)

Arrivée par hasard en Inde il y a 10 ans, Isabelle Pacaud n'est plus jamais repartie. Aujourd'hui résidente de Pondichéry, elle nous raconte, avec ses mots, son quotidien de "confinée".