Mardi 29 septembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Coronavirus: état des lieux du trafic aérien

Par Hugo Garcia | Publié le 04/02/2020 à 17:30 | Mis à jour le 14/02/2020 à 09:51
Photo : Etat des lieux du trafic aérien en période de coronavirus
coronavirus avions vols

Un grand nombre de compagnies aériennes ont arrêté les vols en partance et à destination de la Chine. Pour l’instant, uniquement l’Italie et les Philippines ont suspendu le trafic aérien avec Hong Kong. Si vous avez un avion programmé dans les prochaines semaines, le petitjournal.com vous propose un état des lieux du trafic aérien actuel ainsi que des visas. Pensez aussi à vérifier directement auprès de votre compagnie aérienne et site des ambassades puisque des actualisations sont à prévoir. 

Hong Kong

Après avoir fermé tous les postes frontaliers avec la Chine, hormis le pont de Macao, Shenzhen Bay et l'aéroport, Hong Kong interdit l’entrée des personnes qui ont visité la région de Hubei. Hong Kong placera en quarantaine toutes les personnes en provenance de la Chine continentale, même s'ils sont des résidents permanents de Hong Kong, à partir du 8 février. La compagnie Cathay Pacific a réduit de 90% ses vols à destination et en provenance de la Chine, tandis que Pékin a cessé de délivrer des permis aux continentaux voyageant individuellement et en groupes à Hong Kong.

Macao

Macao refuse l'entrée des résidents de Wuhan et du Hubei sauf sur présentation d’une déclaration médicale attestant qu'ils ne sont pas porteurs du coronavirus. Tous les autres visiteurs de la ville doivent remplir des formulaires de déclaration de santé. Plus de 100 vols vers la Chine et Taiwan en provenance de  Macao ont été supprimés.

Taïwan

Taïwan a interdit l’entrée aux résidents de la province de Hubei ainsi qu'à ceux de la province du sud du Guangdong. En prévention, Taïwan oblige les personnes en provenance de Hong Kong et Macao à rester en quarantaine 14 jours à l'arrivée dans le pays. Le pays se garde la possibilité d’interdire l’entrée à plus de provinces chinoises si nécessaire. Mandarin Airlines a suspendu ses vols de Taïwan à Wuhan jusqu'à fin février.

Singapour

coronavirus avions vols
Les visas des citoyens chinois pour visiter Singapour ont été suspendus

Singapour bloque l'entrée et le transit des personnes ayant voyagé en Chine continentale au cours des 14 derniers jours. Les visas des citoyens chinois pour visiter Singapour ont été suspendus, y compris ceux déjà délivrés.

Singapore Airlines et SilkAir ont annoncé qu'ils réduiraient leur fréquence de service vers la Chine continentale en février en raison des restrictions d'entrée émises par les autorités locales.

Indonésie

L'Indonésie interdit temporairement les vols à destination et en provenance de la Chine continentale à partir du 5 février. Pas de visa pour les citoyens chinois et tous les voyageurs ayant séjourné en Chine au cours des 14 derniers jours seront interdits d'entrée sur le territoire indonésien.

Philippines

Les Philippines ont élargi l'interdiction de voyager précédemment imposée aux visiteurs de la province du Hubei dans toute la Chine, y compris Hong Kong et Macao, tout en interdisant aux Philippins de se rendre dans ces régions.

Malaisie

La Malaisie a suspendu tous les visas à l'arrivée pour les voyageurs en provenance de la région de Hubei.

Thaïlande

La Thaïlande exige de tous les touristes chinois arrivant qu'ils fournissent des certificats médicaux attestant qu'ils sont en bonne santé et qu’ils ne présentent aucun symptôme lié au coronavirus.

Corée du Sud

coronavirus avions vols
Korean Air interrompt les vols vers Wuhan

À partir du 4 février, la Corée du Sud interdit temporairement les étrangers qui ont visité ou séjourné dans la province de Hubei dans les 14 jours suivant leur entrée. La Corée du Sud suspend également le tourisme en Chine.

Korean Air interrompt les vols vers Wuhan jusqu'au 22 février et réduira les services sur d'autres villes en Chine continentale. Air Seoul a suspendu indéfiniment ses vols entre Incheon et les villes chinoises de Zhangjiajie et Linyi.

Japon

Le Japon a demandé à ses citoyens à ne pas se rendre en Chine. De plus il refuse l’entrée aux personnes présentant des symptômes du coronavirus.

Vietnam

Le Vietnam a imposé aux entreprises de ne plus accepter de retour de travailleurs chinois dans le pays après les vacances du Nouvel An chinois. La suspension s'applique également aux travailleurs étrangers voyageant à travers les régions chinoises touchées par l'épidémie.

L'autorité de l'aviation a annulé tous les permis de vol et suspendu de nouvelles licences de vol pour les compagnies aériennes opérant entre le Vietnam et la Chine.

Australie

L'Australie refuse l'entrée à toute personne arrivant de Chine continentale, à l'exception des citoyens australiens, des résidents ou des membres de leur famille, et du personnel navigant depuis le 1er février.

La plus grande compagnie aérienne australienne, Qantas Airways, suspendra ses services vers la Chine continentale à partir du 9 février et jusqu'au 29 mars. La compagnie Virgin Australia va arrêter son service de liaison Melbourne-Hong Kong à compter du 11 février et la liaison Sydney-Hong Kong à partir du 2 mars.

Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande refuse l'entrée aux étrangers en provenance de Chine continentale. L'interdiction, en vigueur depuis le 3 février, couvre toute personne voyageant depuis ou ayant transité par la Chine, et durera pendant 14 jours (période d’incubation).

Air New Zealand réduira ses vols vers Shanghai  à quatre fois par semaine du 18 février au 31 mars.

L’inde

L'Inde a déclaré que les détenteurs de passeports chinois et ceux qui résident en Chine et qui ont un visa électronique pour l'Inde ne pourront pas entrer. Les demandes de e-visa sont également suspendues pour tous les voyageurs venant de Chine quelle que soit leur nationalité et les e-visas déjà obtenus invalidés.

Air India a annoncé qu'elle suspendait son vol Delhi-Hong Kong à partir du 8 février. Air India et IndiGo ont suspendu les vols entre certaines villes indiennes et la Chine.

Bangladesh

coronavirus avions vols
Le Bangladesh barre l'accès des visiteurs chinois

Le Bangladesh a temporairement  (1 mois) suspendu les services de visa à l'arrivée pour les voyageurs en provenance de Chine.

Pakistan

Le Pakistan a déclaré lundi qu'il reprenait ses vols à destination et en provenance de Chine, quelques jours après les avoir suspendus.

Maldives

Les Maldives ont interdit l’entrée à tous les voyageurs étrangers en provenance de Chine. Les vols directs entre la Chine continentale et les Maldives ont été suspendus.

Népal

Le Népal a fermé son point de contrôle de Rasuwagadhi à la frontière chinoise pendant 15 jours à compter du 29 janvier.

Myanmar

Le Myanmar a déclaré qu'il suspendait la délivrance de visas à l'arrivée pour tous les visiteurs chinois.

Corée du Nord

La Corée du Nord a fermé ses frontières aux visiteurs chinois le 22 janvier.

Mongolie

La Mongolie a fermé sa frontière avec la Chine jusqu'au 2 mars.

Papouasie Nouvelle Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a fermé ses aéroports et ses ports le 29 janvier à tous les voyageurs étrangers en provenance d'Asie. La nation appauvrie a également fermé sa seule frontière terrestre avec la province de Papouasie occidentale contrôlée par l'Indonésie.

Etats-Unis

coronavirus avions vols
Les États-Unis interdisent temporairement l'entrée aux voyageurs passés par la Chine

 

Les États-Unis interdisent temporairement l'entrée aux ressortissants étrangers qui ont visité la Chine et présentent un risque de propagation de la maladie, sauf s'ils sont des parents directs de citoyens américains ou des résidents permanents. Les vols en provenance de Chine seront acheminés par sept aéroports américains seulement.

Delta Air Lines et American Airlines ont suspendu tous leurs vols vers la Chine jusqu'à la fin avril. United Airlines suspendra ses liaisons avec Pékin, Shanghai et Chengdu à partir du 6 février.

Canada

Air Canada a suspendu ses vols vers Pékin et Shanghai. La suspension devrait durer jusqu'au 29 février.

Europe

Finnair annule tous les vols à destination et en provenance de la Chine continentale entre le 6 février et le 29 février.

Air France ne desservira pas la Chine jusqu'au 9 février.

Lufthansa a déclaré qu'elle interrompait les vols en Chine jusqu'au 9 février, y compris ceux gérés par les filiales Swiss et Austrian Airlines. Dans un communiqué récent, le groupe a déclaré qu'il interrompait aussi les vols à destination et en provenance de Pékin et Shanghai jusqu'au 28 février. Nanjing, Shenyang et Qingdao dans l'est de la Chine ne seront pas desservi avant le 28 mars.

L'Italie a suspendu tous ses vols en provenance de Chine, de Hong Kong, de Macao et de Taïwan jusqu'au 28 avril.

KLM a suspendu les vols directs vers certaines villes chinoises et réduit le nombre de vols hebdomadaires vers Shanghai.

La compagnie espagnole Iberia Airways a suspendu ses vols vers Shanghai jusqu'en février.

British Airways a interrompu les liaisons quotidiennes vers Pékin et Shanghai. Virgin Atlantic a cessé ses vols vers Shanghai pendant 14 jours à compter du 1er février.

La Russie a suspendu les voyages touristiques sans visa en Chine et a temporairement empêché les citoyens chinois d'atteindre la Russie par la frontière mongole.

Moyen-Orient

Egypt Air a suspendu indéfiniment ses vols vers la Chine continentale. 

Israël refusera l'entrée aux ressortissants étrangers en provenance de Chine. Le transporteur El Al a suspendu ses vols vers Pékin jusqu'au 24 avril et a aussi suspendu les vols vers Hong Kong.

Qatar Airways suspend ses vols vers la Chine à partir du 3 février jusqu'à nouvel ordre.

Turkish Airlines a suspendu ses vols vers Pékin, Guangzhou, Shanghai et Xi'an jusqu'au 9 février.

Afrique

Kenya Airways a suspendu ses vols à destination et en provenance de Guangzhou jusqu'à nouvel ordre.

Royal Air Maroc a suspendu ses vols directs vers la Chine jusqu'au 29 février.

RwandAir a interrompu les vols à destination et en provenance de Chine et réexaminera la décision ce mois-ci.

Air Tanzania a reporté ses premiers vols de février vers la Chine au départ de Dar es Salaam.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

Hugo Garcia

Hugo Garcia

Originaire du Mans et sociologue de formation, Hugo enseigne aussi l’économie, Arrivé à Hong Kong en septembre dernier, il commente pour Le Petit Journal l’actualité, la société et le sport
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

CINÉ

Les Apparences, la bourgeoisie expatriée vue par Marc Fitoussi

Dans son dernier film, Marc Fitoussi s’attaque à la bourgeoisie expatriée. Karin Viard et Benjamin Biolay y campent un couple de Français vivant à Vienne dont la vie semble parfaite, en apparence