Lundi 25 mai 2020
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Petit guide des blessures sportives chez l’enfant

Par OT&P Healthcare | Publié le 15/06/2017 à 09:18 | Mis à jour le 23/02/2018 à 03:48
blessures enfants hong kong

Pratiquer un sport est reconnu pour améliorer la condition générale, réduire les problèmes de santé et développer les compétences sociales et l’esprit d’équipe chez l’enfant. Mais attention, la pratique sportive est également une source de blessures à ne pas sous-estimer.  

La pratique régulière d’un sport améliore la condition générale des individus. Chez l’enfant, faire du sport réduit les risques d’obésité (devenue de plus en plus fréquente chez l’enfant) et de diabète.

De plus, cela permet aux enfants de développer des compétences sociales et l’esprit d’équipe.

Mais à côté de ces avantages, la pratique sportive est également à risque de blessures. Aux Etats-Unis, plus de 2.6 millions d’enfants (de 0 à 19 ans) sont pris en charge dans les services d’urgence chaque année pour des blessures liées au sport.

Les blessures liées à la pratique d’un sport chez l’enfant recouvrent un large éventail, depuis le simple bleu jusqu’aux graves blessures affectant le cerveau et la moelle épinière.

Les traitements proposés dépendent du type et de l’importance de la blessure, qui doivent être évalués de façon précise par un professionnel de santé.

- Entorses, foulures et luxations pour les tissus mous

Une entorse est une blessure du ligament, et l’entorse du genou est par exemple une blessure fréquente chez les footballeurs.

Le ligament est une bande de tissu fibreux reliant deux ou plusieurs os entre eux au sein d’une articulation ; il protège l’articulation de mouvements trop importants. 

Lorsque les ligaments sont endommagés au point de ne plus retenir les extrémités des os de l’articulation, une extrémité de l’un des os se déplace en dehors de l’articulation : on parle alors de luxation. Il est urgent de consulter un médecin afin de réduire la luxation.

La foulure quant à elle affecte un muscle ou un tendon. Cela concerne le muscle lorsque le tissu endommagé est celui qui se contracte pour produire les mouvements ; et le tendon quand il s’agit du tissu fibreux qui relie les muscles aux os.

Les entorses et foulures seront généralement classifiées en 3 stades en fonction de la gravité de la blessure. Si la plupart des entorses et foulures peuvent être prises en charge par un traitement conservateur (repositionnement puis immobilisation), le traitement chirurgical peut s’avérer nécessaire pour les blessures les plus sérieuses afin de prévenir une instabilité articulaire ou une faiblesse musculaire.  

- Fractures et blessures du cartilage de croissance pour la partie osseuse

La fracture est une cassure de l’os qui survient lorsque la force exercée sur l’os est supérieure à la résistance de cet os. Chez l’enfant, les os étant plus mous, des fractures incomplètes peuvent survenir. On parle de « fractures en bois vert » et de « fractures en motte de beurre ».

Le cartilage de croissance est un tissu particulier, situé aux extrémités des os longs chez l’enfant, et responsable de leur croissance. Lorsque la croissance est terminée, ce cartilage particulier est remplacé par de l’os solide.  

Petite révision d’anatomie : les os longs du corps comprennent

- Les os des doigts et de la main : métacarpes et phalanges
- L’os du bras : humérus
Les os de l’avant-bras : radius et cubitus, aussi appelé ulna
- L’os de la cuisse : fémur
- Les os de la jambe : tibia et péroné
- Les os du pied : métatarses et phalanges

Le cartilage de croissance étant moins solide que le reste de l’os, c’est un site fréquent de fracture chez l’enfant. En cas de blessures au niveau du cartilage de croissance, il est crucial de minimiser les troubles de croissance de l’os. 

Pour toute fracture, il est primordial aussi que la reconstruction de l’os se réalise dans une position satisfaisante avec un retentissement fonctionnel minimal.

Lorsqu’une fracture présente en plus une plaie ouverte, on parle de fracture ouverte et le risque est alors de développer une infection de l’os, c’est la raison pour laquelle une fracture ouverte est toujours une urgence médicale. 

De manière générale, en cas de fracture ou de blessure du cartilage de croissance, il est important de consulter un médecin ou un chirurgien orthopédique, le spécialiste des blessures osseuses. 

- Atteintes nerveuses : picotements, engourdissements…

Si vous ressentez les symptômes suivants tels que des picotements, engourdissements, absence de sensations et/ou faiblesse, c’est que les nerfs sont probablement affectés. C’est souvent le cas lorsque la force de traction exercée sur un membre est trop importante.  

Les nerfs sont les câbles qui transmettent des informations depuis le cerveau : des sensations (ressenties) et le pouvoir moteur (contractions musculaires). 

Les atteintes nerveuses sont classées en fonction de la gravité de l’atteinte. Il est important de connaitre l’étendue de cette atteinte car, dans les cas les plus sévères, une intervention chirurgicale peut être nécessaire afin d’éviter une perte fonctionnelle définitive.

Les blessures liées aux mouvements répétitifs se développent lorsqu’un os, muscle, tendon, ligament, ou nerf est soumis à des forces répétitives dont la magnitude est pourtant inférieure à ce qui serait nécessaire pour causer un dommage. Ainsi, un épisode isolé ne provoque aucun dommage ; c’est bien la répétition qui provoque la blessure.

- Lorsqu’un os est utilisé de façon excessive, une fracture de fatigue peut subvenir (il s’agit d’une fêlure qui apparait sur l’os exposé à un stress répété).

- Lorsque les tendons ou les muscles sont utilisés de façon excessive, le risque est de développer une tendinite (inflammation du tendon).

Ces blessures peuvent passer inaperçues aux examens radiologiques mais sont à l’origine de douleurs et peuvent limiter les performances sportives. 


La prise en charge des blessures sportives chez l’enfant nécessite un professionnel de santé

Les traitements dépendront du type et de l’importance de la blessure. Toutefois, à l’exception des blessures qui affectent le cerveau et la moelle épinière, le meilleur traitement immédiat reste le respect de cette règle simple : RICE (Rest, Ice, Compression, Elevation). 

Enfin, il est essentiel de consulter en cas de blessure grave c’est-a-dire en cas de fracture évidente ou de luxation, de gonflement prolongé ou de douleur sévère prolongée.

OT&P inaugure son unité « fracture et blessures mineures ».  

Les services d’urgence des hôpitaux sont parfois surchargés et les patients présentant des blessures mineures peuvent être contraints de patienter très longtemps, en particulier si l’urgence n’est pas vitale. OT&P offre désormais la possibilité à ces patients de consulter un chirurgien orthopédique dans les meilleurs délais et d’avoir accès à des examens complémentaires tels que radiographies et IRM au plus vite également. 

Les services proposés sont : évaluation initiale de la blessure, accès immédiat à un service de radiologie, pose de plâtre et attelle, réservation d’hospitalisation si nécessaire. 

Ce service est disponible dans la clinique Spécialiste à Central, pendant les horaires d’ouverture du cabinet. Contacter le 2155 9380 avant votre arrivée, ainsi nous pourrons vous guider au mieux…

Dr Francis CHAN, chirurgien orthopédique chez OT&P Specialist Clinic à Central. 

PUBLI-INFO (lepetitjournal,com/hong-kong) - vendredi 16 juin 2017

 OTP OT&P Healthcare cabinet medical Hong Kong santé

OT&P Healthcare

OT&P Healthcare propose une large gamme de consultations médicales et chirurgicales (médecine générale, gynéco/obstétrique, dermato, orthopédie, gastroentérologie, ...), paramédicales (ostéopathie, sage-femmes, diététique, ...) et un service francophone
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hong Kong

VIE PRATIQUE

Commander en cantonais au restaurant

Vous aimez vous rendre dans des restaurants locaux mais craignez les menus uniquement en cantonais? Voici le lexique ultime pour vous en sortir dans n'importe quel lieu.

Sur le même sujet