TEST: 2261

Pénurie et doublement du prix des produits frais à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 16/02/2022 à 14:52 | Mis à jour le 17/02/2022 à 12:16
Photo : Photo personnelle
Bacs de légumes à Hong Kong

Depuis maintenant une dizaine de jours, les rayons des produits frais de nombreux supermarchés de Hong Kong sont plus que clairsemés, les arrivages de légumes en provenance du continent ayant subi de nombreuses interruptions suite à des contrôles sanitaires positifs sur plusieurs chauffeurs routiers. La situation risque encore de durer quelque temps.

250 chauffeurs bloqués à la frontière avec Hong Kong

Selon le représentant des chauffeurs transfrontaliers, Hong Kong n'aurait plus que 50 chauffeurs de camions de légumes, 250 étant contraints à la quarantaine, allant jusqu'à 21 jours d'arrêt. Cette situation qui a commencé au début du mois, peine à se débloquer, les retards s’accumulant sur les livraisons prévues en provenance de Chine continentale, car les chauffeurs purement continentaux sont, eux aussi, impactés par les arrêts forcés dus à la pandémie.

Lundi, le bureau du point de contrôle de Shenzhen a déclaré qu'un total de 35 conducteurs transfrontaliers avaient été confirmés comme infectés ou testés préliminairement positifs pour le virus depuis le début du mois. Les 100 autres ont été placés en quarantaine après avoir été identifiés comme contacts étroits des cas confirmés.

Hong Kong dépend à plus de 90% du continent

Un peu partout dans la ville, les bacs à légumes des grandes et moyennes surfaces restent désespérément vides, obligeant les résidents à revoir leur régime alimentaire selon les produits disponibles. Il faut savoir en effet que Hong Kong reçoit 92 % des légumes, 94 % du porc frais et 97 % des poissons d'eau douce vivants du continent. Or, l'approvisionnement en aliments frais en provenance du continent a soudainement été réduit de moitié avant de connaître un léger mieux après que les autorités de Shenzhen aient ouvert davantage de lieux d'échange temporaires. En début de semaine quoi qu’il en soit, sur les 300 camions quotidiens qui traversaient jusqu’alors la frontière, seuls quelques dizaines ont été dénombrés.

Triplement des salaires, doublement des prix

La pénurie de chauffeurs a entrainé une surenchère pour tenter d’attirer des volontaires au transit vers Hong Kong, le montant d’un voyage étant proposé jusqu’à 6000 HKD contre 2000 HKD par jour habituellement. L’une des difficultés vient que la licence des chauffeurs hongkongais ne leur permet pas de s’approvisionner directement sur les marchés de Shenzhen, pourtant toute proche, ce qui rend la ville de Hong Kong dépendante des continentaux. Alors que la crise d'approvisionnement en aliments frais et autres produits de première nécessité semble au point mort, les prix continuent de grimper pour les consommateurs de Hong Kong. Par exemple, le chou chinois qui se vendait 6,60 HKD le kilogramme au début du mois, se négociait cette semaine à 21,70 HKD, la moyenne des prix aux rayons frais ayant doublé. Malheureusement mardi, 6 nouveaux chauffeurs avaient été testés positifs, laissant prévoir une prolongation de cet état de fait.

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale