"Northern Metropolis", le méga-projet de Hong Kong

Par Adeline Thomasset | Publié le 28/09/2022 à 19:53 | Mis à jour le 28/09/2022 à 19:53
Photo : Along the banks of Shenzhen river - Source_Northern Metropolis Development Strategy Report
Shenzhen frontiere Hong Kong

“Northern Metropolis”, la nouvelle métropole qui s’étendra sur 30,000 hectares des Nouveaux Territoires, est le méga-projet de la décennie à venir sur Hong Kong. Ce projet fait partie du plan « Hong Kong 2030+ ». Le triple objectif est simple : déverrouiller le problème du logement à Hong Kong en faisant émerger un centre d’innovation technologique entre Hong Kong et Shenzhen, et rééquilibrer les trajets entre habitats et lieux de travail. Ce hub s’ancrerait aisément dans les ambitions de développement de la « Greater Bay Area ». Le coût de ce projet avait été annoncé en 2021 par le Financial Secretary Paul Chan à 100 Milliards HKD.

La Greater Bay Area

La « Greater Bay Area », dit « GBA », articule Hong Kong et Shenzhen au sein d’une mégalopole intégrant Guangdong, Macao et huit autres villes. La « GBA », forte de ses 86 Million d’habitants et de son produit intérieur brut de 1.7 Trillion USD, est déjà une locomotive mondiale pour l’industrie, la logistique, la technologie et le commerce.

 

Conceptual Boundary of Northern Metropolis
Conceptual Boundary of Northern Metropolis - Source: Northern Metropolis Strategy Report

 

La cooperation intercités « en cercles » 

L’intention est d’avancer plus vite et plus fort en ajoutant la composante innovation informatique, nourrie par l’investissement massif dans le domaine IT en Chine Continentale, et en la rattachant géographiquement aux services financiers de Hong Kong. Le potentiel de synergie “Hong Kong – Shenzhen” en sera ainsi démultiplié, la devise appliquée pour le projet étant « deux cités, trois cercles ».

 

Une localisation idéale pour un pôle mondial d’innovation informatique

Le cercle d’intégration englobe ainsi Fanling / Sheung Shui et Lok Ma Chau dans les Nouveaux Territoires, ainsi que les districts de Shenzhen Futian et Luohu.

La Technopole de San Tin sera située en son cœur. Cette technopole, prévue d’être dix-sept fois plus grande que Hong Kong Science Park avec les mêmes caractéristiques de compétences, serait à l’image d’une Silicon Valley.

 

Résoudre le problème du logement à Hong Kong

Le gouvernement SAR a pour ambition de créer dans la Métropole du Nord plus de 900,000 unités résidentielles pour accueillir 2.5 Million de personnes, soit un tiers de la population actuelle. Le plan prévoit l’élaboration du transport pour le déplacement de cette population.

Les études d’impact environnementales pour la ligne du Nord et la station Hung Shui Kiu sont terminées, et les travaux prévus de débuter en 2024, pour une mise en service en 2030, annonce le site de la compagnie MTR sur le projet.

 

Une réflexion écologique comme partie intégrante du projet

Les terrains retenus sont aujourd’hui une terre de contrastes, comportant des enclaves industrielles actives et des villages traditionnels entre des campagnes idylliques et des étangs précieux pour les oiseaux migrateurs.

La sauvegarde des ressources naturelles des Nouveaux Territoires, incluant les villages et habitats traditionnels, rivières, étangs et terres agricoles, sont pris en compte dans un plan intitulé “Urban-Rural Integration and Co-existence of Development and Conservation”. L’objectif est d’établir une métropole de classe mondiale à forte orientation vers la nature.

Les auteurs de la stratégie tiennent à prendre des mesures de conservation proactives, autant que bâtir une cité entièrement nouvelle puisse le permettre. Le hub d’Innovation & Technology aura son rôle à jouer dans l’accompagnement vers des solutions « Nature-Based ».

 

Une stratégie d’exécution de projet innovante, et des opportunités de marchés industriels et de services

La réalisation de ce projet pharaonique doit être menée avec une stratégie d’exécution des plus innovantes. De puissants outils de partage d’information entre toutes les parties prenantes, acteurs publics ou privés sont mis en place. Le Smart Living Promotion Group of the Legislative Council utilise ainsi le “Geospatial Information System” (GIS).

Ce système permet d’analyser, cartographier, infographier tout type de données utile à l’analyse pour une urbanisation optimale.

Les compagnies spécialisées dans la construction et le transport devront garder un oeil sur les opportunités émergentes dans les années à venir: de la technologie “sustainable” de construction aux solutions de “smart traffic management”, les fournisseurs de technologie internationaux auront un rôle majeur dans l’implémentation du projet.

Adeline Thomasset

Maman de trois enfants, passionnée d'énergie et de randonnées, Adeline s'intéresse de près à la vie de Hong Kong.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale