Samedi 15 mai 2021
Hong Kong
Hong Kong

M-F. Gros:"Célébrer la mixité avec Enfants du Mékong et le French May"

Par Didier Pujol | Publié le 14/04/2021 à 18:10 | Mis à jour le 14/04/2021 à 18:10
marie-florence gros posant dans un escalier

L’exposition Mixed Colours Rebirth se tiendra à Hong Kong, à partir du 29 avril jusqu’au 3 mai au profit de l’association Enfants du Mékong. Lepetitjournal est allé à la rencontre de Marie-Florence Gros, co-curatrice de l’exposition avec Cristel Villepelet.

« Nous avons voulu incarner la mixité et l’optimisme »

Quel est le thème de cette nouvelle exposition ?

Avec cette exposition, nous avons souhaité célébrer la mixité : celle de la rencontre entre l’Est et l’Ouest, tout d’abord, en exposant des artistes européens et asiatiques, mais aussi la rencontre des genres : photographie, peinture, sculpture et parfois la combinaison de ces disciplines, comme dans le cas de Cyril Delettre qui met en scène la calligraphie minimaliste de Grand So dans des sites urbains. La mixité, c’est aussi les matières qui sont détournées de leur contexte comme pour Claire Coutrel qui utilise des boîtes aux lettres de Hong Kong. Enfin, le choix des œuvres, des couleurs et l’optimisme qui se dégage de la sélection reflètent l’espoir et le retour à la vie après l’année dernière marquée par le Covid. Nous avons conçue cette exposition comme une renaissance, d’où le titre.

trois oeuvres d'art exposées pour l'association Enfants du Mékong
Douce d'Ivry, Red Gloves-1- 60x40 cm, Caroline Tronel, The French Girl - compact XIV - 30x30 cm, Li Hua, Li-Yellow - 60x40 cm

« Enfants du Mékong aide plus de 80000 enfants »

Quelles sont les actions d’Enfants du Mékong et quel lien unit cette association aux artistes présentés ?

Enfants du Mékong est un association de parrainage depuis 1958. En 2021, ce sont plus de 23 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent accéder à l’éducation, se construire et s’insérer professionnellement grâce à cette association. Les enfants parrainés vivent dans 6 pays : Vietnam, Birmanie, Cambodge, Thaïlande, Philippines et Laos. En acceptant de mettre en vente plus de 100 œuvres au profit exclusif de l’association, les artistes présents pour cette édition marquent leur engagement au service des enfants défavorisés en Asie. Ils répondent présents pour la plupart depuis plusieurs années à notre appel. On retrouve ainsi Takeshi Shikama qui a contribué pour l’édition précédente, ou encore Marc Progin et Romain Jacquet Lagrèze. Néanmoins, il y a à chaque fois des nouveaux comme Catherine Henriette, une photographe française qui a vécu longtemps en Chine et s’en inspire ou le Hongkongais Dickson Yewn.

« Le partenariat avec le French May est décisif »

Vous faîtes partie des programmes associés du French May. En quoi ce partenariat est-il important ?

Le French May soutient année après année notre initiative. Tout d’abord, une grande partie des artistes qui proposent leurs œuvres pour Mixed Colours sont français et rentrent tout à fait dans la programmation artistique du festival qui met en avant la culture et les arts hexagonaux. Leur réputation internationale contribue à enrichir l’attractivité de la programmation du French May et dans l’autre sens, la plateforme de communication et le large réseau de connections mis en place par le Festival permet de porter plus loin le message de l’association que nous représentons. Cette relation est donc extrêmement importante pour nous et nous en sommes très reconnaissants aux organisateurs du Festival de leur soutien.

deux oeuvres d'art exposées pour l'association Enfants du Mékong
Cyril Delettre, Wild City 5 - 80x120 cm et Claire Coutrel, My Love Letter 1

Quels sont les projets d’Enfants du Mékong qui bénéficieront des ventes des œuvres ?

Les équipes de Hong Kong soutiennent plus particulièrement deux projets à Cebu aux Philippines : un programme de sept crèches et un centre d'étudiants.  Avec la crise du Covid, l’enseignement est proposé en ligne aux Philippines. Enfants du Mékong finance l’achat de matériel informatique (ordinateurs, imprimantes, …) à usage collectif dans les programmes et ses 4 centres d’étudiants, ainsi que l’achat de crédit téléphonique pour les jeunes des programmes qui suivent leur cours à domicile via leur smartphone. Enfin, selon les besoins, EDM finance au cas par cas des logements (Boarding House) dans les villes, pour permettre aux étudiants habitant dans les villages reculés de venir étudier là où il y a un réseau internet.

« Marquer son soutien en visitant l’exposition »

Comment peut-on contribuer à votre projet ?

En marquant votre soutien, tout d’abord, en venant nombreux visiter l’exposition gratuite sur les 5 jours du 29 avril au 3 mai. Vous pourrez ainsi découvrir de nombreux artistes et profiter de la présence des volontaires d’Enfants du Mékong pour faire connaissance et vous renseigner sur les programmes en cours. Le lieu d’exposition est particulièrement grand et lumineux, donnant directement sur la plage de Repulse Bay. Nous serons donc très heureux de vous accueillir et de célébrer la renaissance que nous appelons de nos vœux après ces derniers mois marqués par le Covid. Les œuvres sont mises en ventes à tous les prix, à partir de 1000 HKD pour les plus petites, jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de HKD, afin qu’il y en ait pour toutes les bourses. Dixon Yeung nous a par exemple confié jusqu’à 28 œuvres, au profit de l’association, ce dont nous sommes très reconnaissants.

Adresse et dates: The Pulse - L3 East Wing, 28 Beach Road, Repulse Bay, du 29 avril (vernissage à partir de 18:00) au 3 mai 2021

Contacter Enfants du Mékong

trois oeuvres de Dixon Yewn exposées pour l'association Enfants du Mékong
Dixon Yewn, Timid (213) - Edition 1/5, Slowness (277) - Edition 1/5 et Cherish - Edition 1/5

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

DÉCOUVERTE

La face cachée de Tsim Sha Tsui

Vous connaissez certainement Tsim Sha Tsui… mais en avez-vous exploré tous les recoins ? Lepetitjournal.com vous a concocté un itinéraire vous permettant de découvrir la face cachée de Tsim Sha Tsui…