L'industrie "Made in Hong Kong" ouvre ses portes

Par Patricia Herau-Yang | Publié le 08/06/2022 à 13:46 | Mis à jour le 08/06/2022 à 13:46
Photo : Black Sheep Brewery Tour photo@TJ Blackwell (source : Wikimedia)
Brasserie

À l’été 2015, le Hong Kong Heritage Discovery Centre organisait une exposition Factory Hong Kong présentant l’activité industrielle à Hong Kong depuis la seconde guerre mondiale jusqu’aux années 1980. Depuis, si le secteur secondaire s’est beaucoup délocalisé en Chine continentale ou ailleurs, certains entrepreneurs ont choisi de rester. Alors que les restrictions liées au Covid se détendent, certains ouvrent leurs portes. Pour d’autres, il faudra patienter encore. Le secteur secondaire ne semble pas encore prêt pour le musée.

Vitasoy : l'usine légendaire de lait de soja à Hong Kong

 

Vitasoy
Vitasoy photo@Loftcwyouth (source : Wikimedia)

 

Établi en 1940, Vitasoy propose des boissons et aliments à base de soja. Ses process industriels ont toujours été à la pointe du progrès : pionniers de la stérilisation UHT et du packaging de type tetra brick, en leur temps. Ses produits ont aussi su surfer la vague de la « bonne santé » : ajout de vitamines, pas de conservateurs. Les visites gratuites des installations de Tuen Mun ont lieu en semaine en juillet et août. Le public visé est avant tout scolaire. Le programme inclut une éducation sur la nutrition, des jeux, des photos…. Pour visiter Vitasoy, un formulaire est disponible. En cas de surbooking, un tirage au sort est effectué.

T-park : comment sont traités les déchets à Hong Kong ?

 

T-Park
T-Park photo@Wpcpey (source : Wikimedia)

 

T-park est une installation à l’échelle industrielle qui transforme depuis 2016 les déchets en énergie (12 000 tonnes par jour). L’usine est située en bord de mer à Tuen Mun et peut se visiter du mercredi au dimanche, gratuitement et sur réservation. La visite permet de mieux comprendre le procédé, notamment dans le T-hall (centre d’exposition), puis en visualisant la chaîne de traitement via la T-gallery.

En plus des installations, on peut apprécier sur place le T-garden (9800 m² de jardin d’agrément), et le T-habitat (un sanctuaire aviaire et un abri pour les amphibiens et libellules). Le T-spa, chauffé avec la chaleur récupérée par le traitement de la biomasse, comprend trois bassins avec vue sur la baie. Terminez par le T-café et vous ne regretterez pas cette escapade dans les Nouveaux territoires.

Drainage Services Department : le service des eaux de Hong Kong

Si vous avez visité les égouts parisiens, vous savez que l’univers de l’eau réserve de nombreuses surprises. À Hong Kong aussi, vous pouvez apprendre plein de choses en visitant, en groupe ou en individuel, sur simple demande, deux sites : Yuenlong bypass floodway et Lai Chi Kok drainage tunnel. Ils répondent aux problématiques de fortes précipitations à Hong Kong.

Le site de Yuenlong est un canal d’évacuation de crue. Il permet d’éviter des inondations dans la ville de Yuenlong. Ce site d’ingénierie intègre de nombreuses mesures environnementales, notamment 7 hectares de zone verte en aval du canal. Le tunnel de drainage de Lai Chi Kok permet de réduire le flux des grosses pluies au nord ouest de Kowloon, qui inondaient régulièrement Lai Chi Kok, Cheung Sha Wan et Sham Shui Po, autant d’agglomérations densément peuplées. 

Baguio : le recyclage de bouteilles de verre à Hong Kong

 

Baguio
Baguio photo@BIosXaioMAI (source : Wikimedia)

 

Lung Kwu Tan, connu des aficionados de plages sauvages, abrite aussi une usine de recyclage de bouteilles de verre. Les bouteilles y sont triées, le matériel parasite (étiquettes de papier) est enlevé, le verre est ensuite pilé. Les granules de verre sont ensuite traitées et fondues en nouvelles bouteilles. Le site peut être visité. Il y a encore beaucoup à faire à Hong Kong en termes de tri et recyclage, puisqu’en 2020, on estime que 156 tonnes de bouteilles de verre finissaient en décharge chaque jour à Hong Kong. Baguio est le contractant désigné par le gouvernement pour le traitement du verre usé.

WEEE · PARK: recyclage de produits électroniques à Hong Kong

ALBA IWS a été chargé par le gouvernement hongkongais de l’ingénierie et la construction d’une installation de traitement de produits électriques et électroniques (réfrigérateurs, TVs, ordinateurs, lave-linge, air conditionné). L’objectif est d’assurer que leur fin de vie est gérée en sécurité (de nombreux produits intégrés dans la fabrication de ces équipements sont nocifs). Fer, cuivre, aluminium, plastique, sont ainsi triés et récupérés. Les installations peuvent être visitées sur simple demande, du lundi au samedi.

Brasseries locales de Hong Kong

On est ici à la frontière entre artisanat et industrie. Il y a eu plus de 30 marques de bières locales à Hong Kong (Dragon’s Back, Big Wave Bay, Gambler’s Gold, Gweilo…). Certaines ont abandonné leurs opérations, certaines n’ont pas encore repris leurs tours (Carbon brews : suspendu), mais pour d’autres, c'est déjà business as usual. Cette page nous semble bien actualisée.

  • Moozen Brewery par exemple a repris ses tours. Le design de leurs bouteilles est très reconnaissable, et leurs bières au goût particulier ont été souvent récompensées. Les tours incluent une introduction au principe de la fermentation, une explication sur les processus de mise en bouteille, et bien entendu une dégustation. La brasserie est à Kwun Tong (New East Sun Industrial Building, 18 Shing Yip Street).
  • Yardley brothers à Kwai Chun a aussi repris ses visites, mais elles paraissent encore difficiles à réserver (8 Wah Sing Street, Wah Tat Industrial Centre Block A, 5th Floor, Unit 10).

Nan Fung Cotton Mills (The Mills) : la mémoire du tissage à Hong Kong

Fondé en 1954 à Tsuen Wan, l’usine de filage de coton de Nan Fung, hier à l’échelle industrielle, est aujourd’hui un lieu dédié à l’artisanat et à l’héritage. Une visite permet tout de même de mieux comprendre l’industrie textile, anciennement centrale à Hong Kong.

Ils sont restés, mais il faudra patienter encore un peu pour leur rendre visite.

Schoggi Meier : chocolat made in Hong Kong

Les installations de Schoggi Meier, chocolatier suisse, se trouvent au Sze Hing Lung Industrial Building de Chai Wan. On pouvait les visiter via la Swiss Chamber au Commerce jusqu’en novembre 2019. Les chocolats Schoggi Meier sont fabriqués chaque jour à Hong Kong à partir de chocolat de couverture de Felchlin importé de Suisse.

Garden : pain et gâteaux made in Hong Kong

Fondé en 1926, Garden a vu ses installations agro-alimentaires brûler trois fois à Hong Kong. Chaque destruction a été une opportunité de moderniser les équipements et process. Les visites ont été interrompues depuis l’été 2021. Elles avaient auparavant lieu entre juin et août, tous les jours hors weekend. Les portes ouvertes font partie de l’ADN de l’entreprise et devraient reprendre.

Coca Cola Swire : boissons et histoire de Hong Kong

Coca Cola est mis en bouteille à Shatin (17-19 Yuen Shun Circuit, Siu Lek Yuen). La Swire Hong Kong Staff Association organisait jusqu’en 2018 de nombreuses visites de la « Happiness factory », pour les étudiants, groupes ou individuels qui en faisaient la demande. Coca Cola est présent à Hong Kong depuis 1965.

Calbee Hong Kong Factory: snacks

Calbee s’est installé à Tseung Kwan O Industrial Estate en 1994, important ses équipements et sa gestion du Japon. La gamme de snacks s’étend des chips, jagabee (type fritelles), chips de crevettes, chips de maïs, aux frites de légumes. Le management organise des tombolas permettant la visite, et son marketing se veut transparent. Des étudiants de HKU Space avaient ainsi raconté leur visite des installations sur Internet.

Calbee importe ses pommes de terre de France et avait fait la une des journaux en février 2019 : une grenade allemande de la première guerre mondiale avait en effet été découverte dans une cagette de pommes de terre, sans aucun doute déterrée avec les pommes de terre. 

Water Supplies Department

De nombreuses installations de traitement des eaux, ainsi que des réservoirs, étaient ouverts à la visite. Ces visites à but éducatif sont à l’arrêt depuis mi 2021.

pat

Patricia Herau-Yang

Patricia a passé de nombreuses années en Chine, exercé le métier de traductrice français-chinois. Depuis son arrivée à Hong Kong, elle s'est mise au cantonais et à la randonnée. Elle contribue à Lepetitjournal.com sur le volet culturel, entre autres...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale