Galeries et musées, quelles sorties culturelles à Hong Kong en ce moment ?

Par Chloé Salmon | Publié le 12/05/2022 à 12:16 | Mis à jour le 12/05/2022 à 12:16
Photo : Musée des sciences médicales de Hong Kong photo@Juliette
musee science medecine hong kong

La réouverture des lieux culturels enthousiasme les plus curieux d’entre nous, mais avec toutes les expositions qui se mettent en avant en même temps, il est difficile de s’y retrouver. Voici une liste non exhaustive qui pourra peut-être vous inspirer.

Musées à tester avec des enfants à Hong Kong

Le Space Museum est un classique hongkongais lorsqu’on parle de sortir culturelle entourée de petits astronautes en herbe, ou de grands amoureux des étoiles. Ludique, éducatif, intéractif, ce musée a tout pour plaire. C’est à travers des jeux et des quizzs que vos enfants deviendront incollables sur le système solaire. Peut-être le seul endroit à Hong Kong où vous pourrez marcher sur la lune ! En effet, le musée propose même une simulation de gravité réduite ! De plus, le planétarium présente des documentaires sur divers sujets projetés sur un impressionnant écran hémisphérique de 23 mètres de diamètre : une séance immersive à définitivement tester en famille. 

Le Hong Kong Children’s Discovery Museum, comme son nom l’indique a lui aussi pour public cible des enfants curieux qui souhaitent apprendre en s’amusant. Il est conseillé de réserver ses tickets à l’avance car ils sont souvent limités. Articulé à travers 4 salles d’exposition Le Laboratoire de Bricolage, L’étage des histoires, les Voies aquatiques et monde naturel, et Notre monde de consommateur. Ici, les enfants entre 3 et 10 ans pourront explorer, s’amuser et apprendre. Le musée est aussi doté d’un espace de jeu pour les plus petits.  

Favoriser la réflexion à Hong Kong

Tai Kwun ou le Centre d’Hong Kong’s pour l’héritage et les arts, propose en son sein de sublimes expositions qui questionnent et chamboulent.

Emo gym est une réflexion sur la vulnérabilité humaine au sein de nos sociétés contemporaines. Il critique cette co-existence d’être émotionnels et invite ses spectateurs à explorer leur vulnérabilités dans une atmosphère synesthésique. Vous pourrez également, si vous le désirez, prendre part à une œuvre, dans le sens ou vous serez invités à converser verbalement et physiquement avec votre vulnérabilité et celle d’autrui à travers une anonymisation sensorielle. Une expérience à part entière,  Emo gym est une des expositions qui m’ont le plus marquée ces derniers mois. 

 

 

 

Non loin d’Emo gym, Double Vision est une collaboration entre artistes articulée sur deux étages. Cette seconde exposition de Tai Kwun, titille le visiteur et explore le sentiment du déjà-vu. Chaque artiste propose une œuvre plastique ou numérique qui sont inséparables dans la compréhension totale du processus. Poignant, intriguant, mystique, Double Vision vaut le coup d’oeil !

 

Pour profiter d’expositions plus immersives, plus atypiques ou affranchies des grands noms de l’art, les galeries seront l’occasion de découvrir les étoiles montantes des artistes prometteurs. Bientôt, dans la branche hongkongaise des galeries Gagosian située au 12 Pedder Street au sein de Central, Louise Bonnet exposera son travail. Bonnet nous propose (à partir du 31 mai) Onslaught qui couple ode et satire du corps à travers un questionnement rétrospectif absurde. Sensibles et douces de par leurs couleurs mais d’autant plus poignantes par le questionnement qu’elles soulèvent, les peintures de Bonnet, réinterprète les codes du corps de la mythologie helléniste et ceux de l’art moderne.  

S’intéresser aux artistes de Hong Kong pendant la semaine de l’art

L’évènement Art central, ces prochains 26-29 mai ouvrira pour une 7ème édition. Située au Hong Kong Convention and exhibition centre, l’exposition far de la semaine de l’Art à Hong Kong (qui prône l’innovation tout en mettant en lumière des artistes du monde entier mais en prêtant une attention particulière pour les créateurs asiatiques.) Large scale sera le concept vedette, et c’est à travers la contemplation des diverses installations ou en interagissant avec les artistes et influenceurs présents, que les visiteurs pourront découvrir de l’art local encore trop négligé par le grand public. Pour promouvoir Art Central, ses participants le décrivent eux-mêmes comme “l’un des événements les plus attendu du monde artistique”. Au programme, Made in Hong Kong valorise les œuvres locales, offre la reconnaissance méritée à de talentueux artistes Hong-Kongais. Si l’année dernière il nous y était impossible d’y aller à cause du covid, les précédentes expositions ont attiré plus de 40,000 personnes. Art Central sera une sortie culturelle pour tous, adaptée aux enfants (interactive et amusante).

26 mai : première session 14-17h - deuxième session 17-20h

27 -28 mai : première session 11-15h - deuxième session session 15-19h

29 mai : première session - deuxième session 15-18h

Il vous faudra compter 250 hkd en tarif plein (-50 hkd si vous commandez vos tickets à l’avance en ligne) et 50hkd pour les enfants.

Contact:  info@artcentralhongkong.com

Le fameux M+ a ouvert ses portes après de longues années d’attente ce novembre 2021. Cependant, malheureusement les restrictions covid sur les lieux culturels nous ont empêché de pleinement explorer ses expositions en profondeur. Il nous faut rattraper le temps perdu !

Hong Kong: Here and Beyond offre une analyse rétrospective et comparative de la culture hongkongaise des années 60 à nos jours, jusqu’au 27 novembre 2022. L’exposition capture les transformations de la ville depuis les années d'après-guerre à travers le travail d’artistes révolutionnaires (architectes ou directeurs de films par exemple). Articulée autour de 4 chapitres, Here, Identities, Places, Beyond qui mélangent et multiplient les perspectives se plaçant en représentation directe du dynamisme de la ville.

M+ Sigg Collection: From Revolution to Globalization jusqu’au 7 octobre 2022 étudie les 4 décennies de l’art contemporain Chinois. Cette exposition s’attarde sur la représentation du dynamisme culturel de la Chine contemporaine depuis les années 70. Le styles non-conventionnel des artistes chinois inspirés par la période de “l'open door” (terme faisant référence à une politique adoptée par la Chine en 78 qui a marqué le début d’une nouvelle ère caractérisée par de profonds changements socio-économiques). Plus internationalisés, les artistes de cette période s’affranchissent du style traditionnel. M+ Sigg Collection: From Revolution to Globalization est donc une tentative pour son visiteur de comprendre la Chine à travers son art.

Asian Field est une proposition de l’artiste britannique Antony Gormley qui en 2003 invita 300 habitants de Xiangshan village (actuellement Huadong Town a Guangzhou city) de tous les âges dans le but de façonner environ 200,000 figurines d’argile en seulement 5 jours. Toutes doivent être faites main, tenir debout et avoir deux yeux. Mais, la liberté totale laissée aux participants fait de cette exposition un parti-prix farfelu mais paradoxalement harmonieux.  Asian Field peut être perçu comme étant une représentation de la large population et du vaste territoire de la Chine. Il vous reste jusqu’au 3 juillet 2022 pour découvrir le travail d’Antony Gormley. 

 

 

Des musées atypiques à Hong Kong

Le musée des sciences médicales, situé dans un magnifique bâtiment aux influences de l’époque coloniale, propose à ses visiteurs d'explorer des salles mettant en scène interventions chirurgicales et cours de science. Ce petit musée méconnu permet d’en apprendre énormément sur la médecine occidentale à Hong-Kong. Si vous maîtrisez le chinois vous pourrez assister à une captivante expérience de réalité virtuelle illustrant une conférence sur la médecine traditionnelle chinois. Une fascinante exposition qui sort de l’ordinaire. 

Le musée est accessible à distance de marche depuis la station de Sheung Wan du métro de Hong Kong et est desservi par les lignes 12, 12M, 13, 23, 23B, 40, 40M et 103 de Citybus et New World First Bus.

 

Et pourquoi pas continuer dans la tradition chinoise et visiter la Flagstaff House Museum of Tea Ware. Le musée offre une exposition de céramiques traditionnelles chinoises datant pour les plus anciennes de plus de 1,300 ans !Mélangeant antique et artistique, Flagstaff House propose aux visiteurs de découvrir de splendides tea set. La bâtisse qui accueille l'exposition vaut également le détour: construite en 1846, elle est l’un des plus vieux bâtiments de l’époque coloniale. Additionnellement, le musée propose des cérémonies gratuites et des vidéos explicatives sur l’art de servir et de boire le thé. Si l’on peut y admirer des pièces antiques comme modernes, il est également possible d’y apprécier un repas (dim sums et stir-fried noodles dont le prix varie entre 20 et 30 hkd ou un vrai repas pour 80HKD). Sans grandes surprises, leur thé est un délice, et vaut vraiment le coup de prendre une petite pause dans la visite. 

Les musées classiques de Hong Kong

Si l’on ne pense plus aux classiques quand on est à la recherche de renouveau, même les plus  habitués pourront trouver de quoi se plaire dans les musées les plus connus de Hong Kong.

 

In the eye of Typhoon - Hong Kong Science Museum
Photo au musée des sciences photo@https://hk.science.museum

 

Premièrement, le musée des sciences de Hong Kong propose deux galeries permanentes. Une sur la biodiversité, la seconde sur la géologie. 

La première met l'accent sur l’importance de la préservation de la biodiversité en présentant la beauté des écosystèmes et du large panel d’êtres vivants sur terre. Elle offre également la possibilité de s'immerger dans différents habitats naturels (forêts, mangroves) tout en mettant en scène l’évolution biologique et permettant aux visiteurs d’assister au "rise and fall of species”. Cette galerie est l’opportunité unique de se mettre dans la peau d’un scientifique, car offrant la possibilité de découvrir l’utilisation de différentes techniques de recherches telles que la microscopie. Mais pour ceux qui voient plus grand et s’intéressent de façon complémentaire à notre planète Terre, la “Earth science gallery” répondra à la fondamentale question de la formation terrestre. Vous aurez également la possibilité de créer vos propres collines et rivières dans une boite de sable afin de comprendre la formation des paysages et d’admirer la beauté des minéraux. 

 

Le musée d’Histoire offre un voyage unique à travers les 400 millions dernières années d’histoire et culture de Hong-Kong. Si l’exposition permanente est ouverte depuis 2001 elle reste constamment améliorée. Actuellement en rénovation avant d’accueillir le lancement de la prochaine exposition permanente qui contiendra 460 pièces uniques et 210 photographies divisées en 5 sections: préhistoire, développement historique, culture folk, cession, et croissance de la ville. Ils prévoient d’ajouter des contenus multimédias pour augmenter l’interaction. C’est donc en ce moment, nostalgiquement votre dernière chance de profiter de la collection permanente avant ses changements imminents.

 

Enfin, n'oubliez pas les sorties du French May qui s'offrent à vous en ce moment

 

 

Chloe

Chloé Salmon

Chloé est une jeune étudiante en science politique. Elle est passionnée par l’écriture et suit de près l’actualité locale et mondiale.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale