Ali Ghorbani: "Le marché des NFT en plein boom à Hong Kong"

Par Florian Bouton | Publié le 05/05/2022 à 14:00 | Mis à jour le 05/05/2022 à 14:00
Photo : Photo@Ali G Studios
NFT Hong Kong

Alors que les restrictions de sorties s'allègent, l'équipe lepetitjournal.com s'est penchée sur la question du développement des NFTs artistiques à Hong Kong en allant à la rencontre de l'artiste et collectionneur de NFT, Ali G et en visitant la nouvelle exposition Metavision du K11.

Le NFT, qu’est ce que c’est ?

Le NFT (Non-Fungible Token – jetons non interchangeables en français) est une technologie permettant de garantir une authenticité et une origine numérique. Calqué sur les technologies de blockchain (technologie de stockage et de transmission d’informations, partagées par les utilisateurs et ne dépendant d’aucun organe central), les NFTs sont achetables via les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) sur des plateformes en ligne. 

Un objet non fongible est un objet unique qui n'est pas interchangeable. Par exemple, l'argent est fongible, on peut échanger des euros ou des cryptomonnaies, mais une œuvre d'art et des places pour un spectacle sont non fongibles, car uniques, donc peuvent être transcrits en NFT. Il est possible de vendre dans un même NFT artistique une image, ou un film, et un service. Par exemple, certains artistes vendent leur pièce artistique et la possibilité de rencontrer l’artiste à condition de posséder ce NFT.

 

Ali Ghorbani
Photo@Ali Ghorbani

Les avantages des NFTs dans le milieu artistique

Selon l’artiste, collectionneur et conseiller en NFT artistique Ali Ghorbani, cette technologie présente de nombreux avantages dans le milieu de l’art. Autrefois, c’étaient les galeristes qui décidaient des artistes présentés en galerie, de ceux qui allaient réussir dans le monde de l’art. Aujourd'hui, ce sont les communautés autour des artistes qui décident quels artistes deviendront célèbres. Tout le monde peut exposer en ligne ses propres œuvres ainsi que ses collections sur des plateformes NFTs comme Sloika, Opensea, et Foundation. Les NFTs artistiques permettent également à l’artiste à l’origine de l’œuvre de toucher une redevance à chaque revente.

 

NFT Hong Kong
Photo @Ali G.

 

Ali G participe également à des colloques et des ateliers où il explique comment chacun peut développer ses propres NFTs. C’est le premier artiste en Asie à avoir vendu sous forme de NFTs ses photographies artistiques de rues représentant les taxis de Hong Kong, le tout, pris uniquement avec son mobile.

Pour arriver à créer soi-même ses NFTs, il faut maitriser sa communication sur Twitter et Discord afin de se construire une communauté importante prête à participer à l’achat, au financement de NFT et à vous faire connaître auprès de collectionneurs. Par exemple, Ali G a passé un mois et demi sur Twitter avant de sortir sa première photographie NFT. L’achat de NFT permet ainsi de se passer des circuits habituels de financement et faire financer ses projets directement par les consommateurs. Le prix d’un NFT artistique est conditionné par deux facteurs : la difficulté à le produire et le nombre d’éditions.

La NFT à Hong Kong, un marché en pleine expansion

Hong Kong qui concurrence désormais New York et Londres en matière de vente d’art en physique, rattrape également ses concurrentes en matière de vente de NFTs artistiques. Selon l’artiste Ali G à Hong Kong ce retard serait dû au fait que les Hongkongais suivent davantage un modèle artistique traditionnel, plus proche du réel et moins projeté dans le digital. Ce qui n’est pas le cas pour les Américains et les Européens ayant déjà de nombreuses galeries uniquement en ligne (sous la forme de galeries ou bien directement dans des mondes virtuels les métavers).

L’ancien secrétaire aux finances de Hong Kong John Tsang Chun-wah (2007-2017) s’est aussi lancé dans l’aventure en créant en partenariat avec l’artiste japonais Yosuke Yamauchi des NFTs à son image et en y incluant des poèmes, musiques et articles.

Hong Kong est une ville qui sait s’adapter. En son sein sont organisés de plus en plus d’évènements liés aux NFTs et aux métavers.

 

NFT Hong Kong
Photo @ Ali G.

 

Les NFTs à Hong Kong s’ouvrent à d’autres milieux que ceux des seuls experts

Des expositions de NFTs ont lieu à Hong Kong. En ce moment et jusqu’au 19 juin 2022, l’exposition Metavision occupe le K11 Musea. Plus de 200 œuvres y sont présentées, créées par plus de 30 artistes (Azuki, Bored Ape Yacht Club, Caroline Tronel…). L’ensemble de la collection est évaluée à 26 000 Ethereum, soit plus de 82 millions de dollars américains. Elle s’étend à travers les neuf étages du centre commercial.

Petit conseil : prenez un plan à l’accueil afin de retrouver plus facilement les œuvres.

Selon Ali G, les NFTs pourront toucher encore d’autres publics dans le futur. On pourrait en effet imaginer que des clients de marques de vêtements pourraient acheter des NFTs de vêtements afin de les porter dans des métavers et donnant aussi droit à une réelle pièce de vêtement. Les possibilités sont infinies.

 

Venez découvrir le travail d’Ali G sur son site et sur son instagram

Rendez-vous à l’exposition Metavision au K11 où expose aussi Caroline Tronel, finaliste des Trophées des Français de Hong Kong 2021

 

Florian Bouton-compressed

Florian Bouton

Florian est un jeune professeur de français pour les étrangers. Captivé par la nature et adepte de plongée sous marine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale