Lundi 12 novembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le consul Éric Berti évoque ses trois ans d'engagement

Par Marc Schildt | Publié le 19/07/2018 à 23:07 | Mis à jour le 19/07/2018 à 23:50
Photo : @Consulat général de France à Hong Kong et Macao
Eric Berti consul général

En août, le consul général de France à Hong Kong et Macao rejoindra Paris. Il revient sur ses trois années passées auprès de la communauté et les moments qui l'ont marqué. 

 

Lepetitjournal.com: Vous terminez votre mission sur une longue visite en France de la cheffe de l'exécutif Carrie Lam. Que représente ce voyage?

Éric Berti: C'était une visite de grande ampleur et sa durée est assez remarquable, sept jours en France sur un voyage qui en a duré neuf. Ce séjour souligne la qualité de nos relations. Le fait que ce soit la deuxième visite d'un chef de l'exécutif en deux ans (ndlr: après un voyage de C.Y. Leung en juin 2016) montre aussi l'intérêt particulier de Hong Kong pour notre pays.

L'innovation en était le thème dominant. À Marignane, Carrie Lam a réceptionné des hélicoptères et visité un centre de simulation de vols. Il y a eu la visite de Station F, la signature de partenariats scientifiques. Entre-temps, une étape à Bordeaux était plus culturelle.

Concernant les rencontres politiques, Carrie Lam a pu dialoguer avec le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères, des parlementaires, le président du groupe d'Amitié Chine – France à l'Assemblée Nationale et des représentants de régions.

Greater Bay Area et la nouvelle route de la soie ont été évoqués avec la place de Hong Kong dans ces projets.
 

L'innovation a eu une place particulière dans ce voyage, c'est aussi un des axes de développement que vous aviez en tête en arrivant à Hong Kong?

Je souhaitais élargir la perception de la France et sortir d'une image purement romantique. A côté de la gastronomie, du tourisme ou de la culture, je m'étais fixé comme objectif de développer une image plus moderne et portée sur l'innovation. Le fait que les deux chefs du gouvernement aient choisi, d'eux même, d'axer leur visite autour de l'innovation est très positif à cet égard.  
 

Dans ce domaine, quelles ont été les initiatives les plus importantes? 

La création du French Tech Hub de Hong Kong en février 2016 aura été très marquante. Hong Kong était le deuxième hub après Tokyo. Depuis il y en a eu beaucoup d'autres : Singapour, Taiwan et en Chine des villes comme Shenzhen, Shanghai, Pékin maintenant.  

Il y a eu les journées So French, So Innovative pour mieux faire connaître les capacités d'innovation françaises, le French - HKUST Innovation Hub, un partenariat entre recherches et entreprises.  

Enfin avec les universités, nos relations sont très bonnes. Des Nobel français interviennent à l'université City U (ndlr: City U Distinguished Lectures Series) et de nombreux double-diplômes ont été lancés récemment. L'attrait de la France ne faiblit pas. On a en moyenne 600 étudiants hongkongais qui partent en France et 300 français qui arrivent chaque année.

Information Services Department HKSAR - Visite Marignane.jpg
Réception des hélicoptères à Marignane - @Information Services Department HKSAR


Au niveau économique et culturel, quels ont été les chantiers marquants? 

Dans le domaine économique, on a plutôt renforcé nos positions. Hong Kong est depuis 2017 le premier excédent commercial de la France avec 5,2 milliards de dollars. On est particulièrement doué dans le vin, on dépend aussi des exportations dans l'aéronautique, dont les montants sont importants, et les secteurs du luxe, de l'agro-alimentaires et des pharmaceutiques sont très porteurs. 

Dans le domaine culturel, l'évènement marquant s'est tenu l'an dernier avec les 25 ans du French May et une superbe exposition sur les 800 ans du Louvre qui a réuni 350.000 visiteurs. Lumières Hong Kong était un nouveau rendez-vous et son succès fait qu'il va être pérennisé. Mais il y a aussi de nombreux autres rendez-vous autour du film et des arts vivants. 

À ces évènements s'ajoute une coopération croissante dans le domaine de l'ingénierie culturelle. Le musée M+ et le Centre Pompidou collaborent déjà et on devrait avoir de nombreuses opportunités avec le nouvel espace culturel de West Kowloon.
 

Pour vous plus particulièrement, quels sont les souvenirs que vous gardez en tête? 

Il y a plein de beaux moments. Les deux visites en France des chefs du gouvernement ont vraiment été intéressantes. C'est un moment où l'on peut voir comment Hong Kong se présente à l'étranger et comment la ville est perçue dans notre pays.  

L'escale de la frégate Vendémiaire était aussi importante à mes yeux. Même si l'on ne vend pas de bateaux de guerre, nous vendons des bateaux civils. On a créé le cluster maritime français en 2016 pour développer cette communauté autour du maritime.

 

Frégate Vendémiaire Consul Ambassadeur et Officier
Le consul général en compagnie du capitaine du Vendémiaire, Alexandre Blonde et de Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Chine - @HK01.com

 

J'ai aussi eu la chance d'être à Hong Kong pour la cérémonie des 20 ans de la rétrocession et la visite de Xi Jinping. Pour le consulat, cet évènement était aussi l'occasion de se repencher sur vingt ans de présence française. On a évalué tous les aspects de la coopération à Hong Kong et les secteurs où la France peut être plus présente à l'avenir. C'est le cas de l'innovation, des universités, de l'intelligence artificielle, de la réalité augmentée et des nouvelles technologies dans le domaine culturel… d'ailleurs ces axes ont été abordés lors du voyage de Carrie Lam.

Le résultat sur cette présence française est quand même fabuleux. C'est une action conduite depuis de longues années. Le French May a 25 ans, le festival du film a 40 ans, même pour le nouveau campus du LFI, le projet a été soutenu pendant ma mission, mais le principe de la construction était acquis avant mon arrivée.
 

Avec cette présence, quelle est l'image de la France à Hong Kong à votre avis? 

On est le 4ème pays le plus familier des Hongkongais depuis l'année dernière! Les trois premiers sont le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Japon. Singapour et l'Australie nous suivent.  

La communauté française est extrêmement visible grâce à sa vitalité, aux associations, à sa présence culturelle, à la présence de nos marques… Des évènements sont organisés tout le temps. Il ne se passe pas un mois sans qu'il y ait un évènement français.  

La communauté, en plus d'être nombreuse, est jeune, dynamique et très entreprenante. Elle est solidaire et très structurée avec la présence de treize associations d'anciens élèves, deux associations régionales, et certaines comme Hong Kong Accueil ou l'UFE qui font beaucoup pour aider les nouveaux arrivants.  

 

Consulat général de France à Hong Kong et Macao -Rassemblement-en-memoire-des-victimes-des-attentats-de-Paris
Rassemblement en mémoire des victimes des attentats de Paris - dépôt d'une gerbe du chief executive C.Y. Leung @Consulat général de France à Hong Kong et Macao


 

Quel rôle joue le consulat dans cet ensemble? 

Le consulat met en relation les différents milieux : économiques, culturels et communautaire, associatif. En tant que Consul, j'estime qu'il faut favoriser ce lien et répondre présent aux associations, aux entreprises, aux nombreuses initiatives de l'Alliance française, du French May…. Il faut être là et il y a un gros travail de représentation. C'est passionnant et extrêmement diversifié. 

Les équipes sont très professionnelles, et nos collègues qui sont en contact avec le public au quotidien font un travail formidable, ils sont extrêmement accueillants et très efficaces (ndlr: une enquête de l’Union des Français du Monde de décembre 2017 menés sur les représentations consulaire françaises du monde place le consulat de Hong Kong en deuxième position en termes de proximité avec la communauté française).

 

Consulat général de France à Hong Kong et Macao -Voeux-du-Consul-general-Eric-Berti-pour-l-annee-du-Coq.jpg
Voeux du Consul général Éric Berti pour l'année du Coq - @Consulat général de France à Hong Kong et Macao


     

Hong Kong a-t-il changé pendant ces trois ans et quels sont les défis pour la ville demain? 

Dans l'aménagement de la ville, les changements récents sont moins visibles que par le passé, mais c'est incroyable d'observer tous les travaux. La ville continue toujours à développer ses infrastructures! 

Pour l'avenir et sur la partie économique, l'innovation devrait se développer encore plus. À mes yeux, Hong Kong sera plus un lieu d'innovation.  

Concernant le climat général, on connait les défis auxquels Hong Kong est confronté. L'Environnement est vraiment un domaine à développer. Il n'y pas assez de sensibilisations aux questions de recyclage, de réduction des déchets. 

Le deuxième défi concerne la jeunesse. Il y a une inquiétude sur l'emploi, les problèmes de logement et l'évolution politique de Hong Kong. Les jeunes s'interrogent sur l'avenir de la liberté d'expression et de l'autonomie de la ville.  

Il faut que les Français défendent l'importance du principe "un pays, deux systèmes" car si la communauté française est si nombreuse à Hong Kong, si la ville fleurit, si l'économie de Hong Kong, l'innovation culturelle sont ce qu'ils sont, c'est beaucoup grâce à l'environnement, certes libéral au niveau économique, mais aussi respectueux des libertés et de l'Etat de droit. Il faut le préserver. 


Vos prochaines attributions vous laisseront-elles un peu plus de répit?  

Je vais être à l'inspection des Affaires étrangères. C'est un corps d'une vingtaine d'agents qui réalisent des missions dans les ambassades et valorisent les bonnes pratiques. J'aurai à cœur de promouvoir les valeurs de bienveillance et de proximité, qui à mes yeux relèvent d'une diplomatie plus moderne. 

J'espère en dehors de cette vie professionnelle agir dans le domaine social, parrainer des jeunes, aider des associations, attirer des investissements… Ce que j'ai aimé à Hong Kong, c'est un sens de la réciprocité, ce côté "je rends à la communauté". En France, on ne l'a pas assez, et je veux rendre à la France ce que j'ai reçu à Hong Kong. 

 

Interview réalisée le 6 juillet 2018. 

 

Nous vous recommandons

Marc Schildt Hong Kong lepetitjournal

Marc Schildt

En charge de l'édition de Hong Kong du site lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CINÉ

Splendeurs du cinéma hongkongais: best of des films de Raymond Chow

Retour sur la carrière d’un monstre sacré du cinéma de Hong Kong qui permit à l’industrie locale d’acquérir une renommée mondiale et la promotion de talents comme Bruce Lee et Jackie Chan.

Communauté

ÉVÉNEMENT

Les commémorations de l'armistice à Hong Kong

Hong Kong célébrait les 100 ans de la signature de l'armistice ce dimanche avec une cérémonie très solennelle au Cénotaphe. Elle était précédée par deux évènements marquants. Retour en images