Mardi 19 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Inalco: un réseau fort au service des expatriés

Par Didier Pujol | Publié le 16/10/2019 à 13:15 | Mis à jour le 18/10/2019 à 01:49
Photo : Jean-François Huchet, Président de l'Inalco lors de sa venue à Hong Kong
inalco jean-françois huchet Hong Kong

Lors de sa visite à Hong Kong, Jean-François Huchet, président de l'INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) a réaffirmé la vocation internationale de cet établissement bicentenaire au service de la France à l'étranger et lancé un partenariat avec Hong Kong Baptist University

 

Le fait que la réception donnée à l’occasion de la venue de Jean-François Huchet se tienne au China Club, au sommet du vieux bâtiment Art Deco de la Banque de Chine, constitue à lui seul tout un symbole, marquant le lien avec la Chine ancienne de cet institut chargé d’histoire. "Réputé pour former les personnels d’ambassade aux civilisations du monde et en particulier asiatique, l’INALCO est tout sauf une école de langues" souligne Jean-Francois Huchet. "Dans le monde marqué par les guerres commerciales, pouvoir mieux comprendre l’environnement des différents pays où intervient la France est essentiel". Avec les piliers traditionnels du russe et du chinois, signe des origines de l’institut qui a longtemps formé et forme encore les experts des zones “sensibles”, l’INALCO en propose un total de 103 et répond aujourd’hui à de nouveaux besoins. Plongée dans l'univers pluri-disciplinaire d'un institut unique au monde.

 

Un réseau solide

Venu réactiver le réseau des Alumni en Asie et en particulier à Hong Kong où il a passé près de dix ans comme chercheur puis directeur du CEFC (Centre d'Etudes Français sur la Chine Contemporaine), le dynamique économiste, aujourd'hui président, s'est exprimé sur la vocation de recherche de l'INALCO au service du monde d'aujourd'hui. "En maintenant dans le monde entier un réseau solide d’anciens élèves et de linguistes, l'institut représente autant de contacts utiles pour le monde des affaires. La diplomatie est certes largement représentée parmi les anciens élèves qui comptent 28 ambassadeurs, mais nos élèves sont aussi devenus linguistes, businessmen ou spécialistes de l'économie de vastes zones géographiques. C'est un réseau activable d'une valeur inestimable pour le développement politique et économique de la France. Rien qu'à Hong Kong, ils sont une trentaine inscrits sur la plateforme mais ils sont en réalité beaucoup plus nombreux."

 

inalco jean-françois huchet Hong Kong
Les 5 parcours INALCO

 

Longue histoire et renouveau

Créé en 1795 à la période du Directoire, les “langues O”, comme on a souvent appelé l'institut, ont répondu à ce besoin de la France de se porter hors de ses frontières, au début dans le cadre de ses colonies il est vrai, mais rapidement pour les besoins de la diplomatie. "De la mission révolutionnaire, nous sommes passés à la gestion de la paix et pendant longtemps le soutien au développement commercial. Avec 200 professeurs et experts, à Paris et des partenariats avec de nombreuses universités, les modules de cet institut unique en son genre vont de l'économie à la sociologie en passant par la politique. Dans certains domaines comme les langues rares, l'INALCO est une également référence mondiale, formant par exemple les fonctionnaires canadiens à l'Inuit, et participe à la préservation du patrimoine des civilisations humaines.

 

Plusieurs partenariats à Hong Kong

A Hong Kong, un partenariat va être signé avec Hong Kong Baptist University qui complète le dispositif existant avec le CEFC. Le but de cet accord est d'envoyer à l'INALCO des étudiants de la section Européenne de HKBU pour suivre des cours de "civilisation". Un autre partenariat avec une autre université de Hong Kong est à l'étude. L'enjeu de ces rapprochements est de donner envie aux étudiants de la zone Asie de compléter leur cursus pour y intégrer une expertise internationale pluridisciplinaire telle que le Master en Relations Internationales destiné à former des spécialistes de régions. Une autre possibilité pour des personnes résident à Hong Kong est de profiter de leur expatriation pour reprendre les études avec des spécialisations de type INALCO. Avis aux amateurs!

 

Si vous souhaitez rejoindre le groupe des Alumni INALCO, créez-vous un compte ici

S’inscrire aux cours de l’INALCO: ici

 

N'oubliez pas de vous abonner pour recevoir GRATUITEMENT nos articles quotidiennement:

Recevez notre newsletter en vous enregistrant à https://lepetitjournal.com/newsletter-152565 
Ou suivez nous sur Facebook à https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

michel mercier lun 28/10/2019 - 09:48

le très connu Luc Tai chanteur du groupe la souris déglinguée est enseignant à l Inalco. Mon épouse participait recement à un colloque en tant qu'intervenante. Très réputée et de valeur cette école.

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles