Jeudi 9 décembre 2021
TEST: 2261

Sur les traces de l'industrie laitière à Hong Kong

Par Claudia Delgado | Publié le 21/10/2021 à 15:00 | Mis à jour le 22/10/2021 à 11:20
Photo : photo@Wikimedia Commons
Dairy Farm Hong Kong

Dans cette rue en pente se dresse un bâtiment en brique et en stuc qui abritait autrefois l’ancien dépôt de l’unique ferme laitière du territoire. Si aujourd’hui le lait fait partie de notre quotidien à Hong Kong, nous pouvons retracer son origine à la fameuse Dairy Farm et à cet immeuble au milieu de Central qui se démarque de par sa façade rayée et bicolore.  

Le lait, produit rare dans le Hong Kong d’autrefois

Pour retracer l’histoire de ce bâtiment, il faut revenir à l’année 1886, date de création du Dairy Farm par un chirurgien écossais nommé Patrick Manson dans le but de fournir du lait propre à la consommation.

Avant cette date, si les expatriés voulaient boire du lait dans une colonie qui n’en avait pas, ils devaient faire venir leurs propres vaches, mais les conditions d’hygiène étaient déplorables - et le lait, dans le climat tropical de Hong Kong, se gâtait trop vite. Pour pallier à ce problème, Manson importe un troupeau de vaches laitières qu’il élève dans une ferme à Pok Fu Lam, adjacente au sanatorium de Béthanie, tenu par des prêtres français. Le lien entre Manson et les missionnaires allait se prolonger pendant de nombreuses années.

 

Dairy Farm Hong Kong
Patrick Manson – photo@Wikimedia Commons

 

Jumeler l’industrie du lait avec celle de la glace

En 1890, avant que les réfrigérateurs ne soient répandus, Dairy Farm construit un entrepôt frigorifique pour sa ferme laitière sur la Lower Albert Road à Central, devenu aujourd’hui le Fringe Club et le Foreign Correspondents Club (FCC).

À l’époque, l’entrepôt ne comprenait que l’aile sud de l’actuel immeuble. Puisque beaucoup de glace était nécessaire pour garder ses produits au frais, la société a fini par fusionner avec la Hong Kong Ice Company. Une partie de l’histoire de Hong Kong peut se retracer à travers le nom des rues, tel est le cas de la Ice House Street dont l’extrémité sud jouxte le bâtiment.

 

Dairy Farm Hong Kong
photo@Google Maps

 

Les Missions Etrangères de Paris, actionnaires de Dairy Farm 

En 1904, l'entreprise Dairy farm commence à importer de la viande congelée d’Australie pour la vendre et ouvre dans ce même entrepôt son premier magasin de détail. À mesure que la compagnie se développe, le dépôt s’élargit et des extensions sont bâties en 1913, 1917 et 1925, notamment pour construire l’aile nord.

En 1916, le bâtiment est réaménagé pour devenir également le premier supermarché/épicerie fine de Hong Kong. À cette époque, le destin des Missions françaises de Hong Kong s’entremêle davantage avec l’histoire laitière du territoire lorsque le père Robert, procureur général des MEP achète des actions de Dairy Farm et reconstruit l’ancien bâtiment de la mission française au Battery Path à Central.   

 

Dairy Farm Hong Kong
photo@Fringe Club

 

Ayant le monopole de la fabrication de la glace, l’entreprise est devenue un repère bien connu à Hong Kong. Au milieu des années 1930, Dairy Farm produisait plus de 3000 litres de lait par jour, ainsi que de la viande fraîche, de la crème et de la crème glacée. La compagnie gérait la ferme la plus grande et la plus moderne du sud de la Chine, avec ses six magasins de détail et livrait à de grandes villes côtières des alentours.  

Le thé au lait, un incontournable dans les cafés à Hong Kong

Malgré une baisse notable dans sa production pendant la seconde guerre mondiale, Dairy Farm a vite rebondi et a été l’une des premières entreprises à reprendre ses activités. En fait, pendant la période d’après-guerre, l’industrie laitière de Hong Kong commence vraiment à s’élargir.

En dépit d’une prévalence d’intolérance au lactose chez la population chinoise, le lait commence à avoir la cote parmi les locaux et ce produit qui était autrefois réservé à la population expatriée devient de plus en plus populaire. Promu comme une source essentielle de protéines, des bars à lait commencent à faire leur apparition çà et là et le célèbre thé au lait devient omniprésent sur les cartes des restaurants.

 

Dairy Farm Hong Kong
photo@Wikimedia Commons

 

Projet de revitalisation

L’entrepôt continue ses activités jusqu’aux années 1970, date à laquelle l’entreprise s’installe dans les Nouveaux Territoires. Lorsque le bâtiment se libère, le gouvernement décide de le démolir pour y construire un échangeur routier. La boule de démolition planait d’un air menaçant jusqu’à ce que les plans soient suspendus en 1982.

Cette année-là, une partie de l’ancien entrepôt a été allouée au FCC, qui s’installe dans son aile nord et un an plus tard, le Fringe Club élit domicile dans l’aile sud. Le premier accueille des journalistes et des diplomates, le deuxième accueille des artistes pour des expositions, des festivals culturels ainsi que des représentations musicales et théâtrales.

 

Dairy Farm Hong Kong
photo@panoramio (Wikimedia Commons)

 

Bien que Hong Kong ait été un grand acteur dans l’industrie laitière asiatique, le territoire ne produit plus de lait localement.

Au fil des années, l’industrie laitière de Hong Kong a pratiquement disparu. Selon le Ministère de l'Agriculture, Pêche et Conservation, il ne reste qu’une seule ferme laitière autorisée, et il n’est pas clair si elle fonctionne toujours. Actuellement Hong Kong importe son lait de l’étranger, même la marque locale Kowloon Dairy importe maintenant son lait de Chine continentale.

 

Dairy Farm Hong Kong
FCC —photo@Wikimedia Commons

 

En 2001, le projet de rénovation du bâtiment par le Fringe Club a remporté les Hong Kong Heritage Awards, organisés par le Bureau des Antiquités et des Monuments. En 2009 il a été répertorié comme bâtiment historique de niveau I.

 

Nous vous recommandons
Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
0 Commentaire (s) Réagir