Samedi 28 novembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Couples mixtes : "J’ai épousé une Française"

Par Claudia Delgado | Publié le 21/10/2020 à 15:00 | Mis à jour le 21/10/2020 à 15:00
Photo : Max et Aurore
couple mixte

Selon l’Insee, en France un mariage sur sept est un mariage mixte. Ce qui fait des Français des champions en la matière. Dans le couple mixte, les habitudes du quotidien, culinaires et culturelles, sont constamment questionnées.

Nous avions interrogé les conjointes de Français, maintenant c’est au tour des conjoints. Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de Max, Sino-Hongkongais de 36 ans, Alex, Mexicain de 30 ans, Masaaki, Japonais de 29 ans et John, Britannique de 41 ans. Ils nous parlent de leur quotidien aux côtés de leur femme française.  

Quelles sont vos principales différences culturelles ?

Max: nos perceptions de la famille ainsi que nos attentes vis-à-vis de la société et du gouvernement. En Asie, on a une relation plus proche avec la famille qu’en France mais on attend moins du gouvernement, spécialement dans un endroit très capitaliste comme Hong Kong, tandis qu’en France le gouvernement fournit une meilleure couverture sociale pour ses citoyens. 

Alex: la mesure du temps au Mexique est assez vague, on parle de "ahorita" pour dire cinq minutes ou même demain! Pour une soirée au Mexique, on se donne une heure de référence approximative que personne ne respecte. C’est une notion floue qui exaspère parfois les Français.

Masaaki: au Japon on a une image encore très ancrée de la forme que doit avoir un couple. Par exemple, l’homme travaille, pendant que la femme s’occupe du foyer. Aujourd’hui ce cliché est de moins en moins persistant, les femmes travaillent de plus en plus et les tâches ménagères sont partagées mais l’image reste quand même assez ancrée. En France, le couple est très libre, chacun décide de ce qu’il veut faire sans obligation. J’aime ce système qui me correspond bien.

John: les Français mangent et sortent plus tard. Les familles britanniques ont tendance à manger plus tôt et sortir tard le soir reste occasionnel. Je ne bois pas de vin pendant le repas à la maison. 

couple mixte
photo@Pxfuel

Stéréotypes sur les Français

Quelles idées reçues aviez-vous à propos des Français ?

Max: j’avais l’image du Français avec un verre à la main en train de déguster du fromage dans un vignoble. En effet, ils savent vraiment profiter de la vie. Par contre, je ne m’attendais pas à cette multiculturalité française avant d’aller à Paris. 

Alex: j’avais une image des Français (et des européens) polyglottes, vu la proximité entre anglophones, hispanophones, francophones, etc. J’imaginais que les Français parlaient bien l’anglais, mais je me suis rendu compte qu’il valait mieux essayer de me faire comprendre dans un mauvais français que d’essayer de parler en anglais avec un Français.  

Masaaki: l’image qu’ont les Japonais de la France en général est plutôt un pays de liberté, d’égalité, ou on peut mener sa vie en s’amusant. C’est une image très Pop. Mais en en apprenant plus sur la France, j’ai découvert que ce n’était pas vraiment la réalité, la vie en France n’est pas si libre que ça.

John: le stéréotype du Français qui se fait plaisir avec du bon vin et de la bonne chère et celui d’arriver toujours en retard a été confirmé.  

Y a-t-il quelque chose dans la culture française que tu trouves étrange ?

Max: je suis ouvert d’esprit et pour l’instant je n’ai rien trouvé d’étrange, j’imagine que c’est plutôt ma femme qui trouve ma culture un peu étrange. 

Alex: la bise qui peut aller jusqu’à quatre dans certaines régions. Et qu’ils sont insensibles au froid quand il s’agit de sortir fumer en plein hiver. 

Masaaki: tenir la porte pour la personne qui vient ensuite… Je pensais que la France était un pays individualiste mais pas du tout. Les Français font beaucoup pour les autres, peut-être même plus que les japonais. Au Japon, on a le sentiment de faire partie d’un groupe, donc il y a beaucoup de choses qu’on n’a pas besoin de faire. Par exemple, on ne dit pas "bonjour" quand on rentre dans un magasin, on part du principe que le vendeur comprend notre intention. 

John: je ne comprends pas du tout pourquoi des cloches volantes livrent les œufs de Pâques, c’est complètement surréel! Quoique ce n’est pas plus bizarre qu’un lapin de Pâques. 

couple mixte
John et Angele

Le poids de la culture française dans le couple

Qu’est-ce que tu aimes de la culture française et qu’est-ce que tu n’aimes pas?

Max: j’aime le côté expressif et direct des Français mais pour la même raison, ils aiment se plaindre sur à peu près n’importe quoi. Je crois que les Français sont plus laxistes et spontanés, tandis que les asiatiques préfèrent planifier à l’avance. 

Alex: au Mexique on n’a pas d’horaire fixe pour manger, les restaurants sont ouverts toute la journée, et au début c’est difficile de se plier aux horaires français. Ce que j’aime c’est la culture du travail et les vacances qui vont avec. Au Mexique les horaires de travail sont plus longs avec très peu de vacances. 

Masaaki: j’aime le fait que les Français ne se prennent pas la tête en général. Les choses ne se passent pas forcement comme prévu mais ils trouvent une solution ou n’y font pas vraiment attention. C’est une manière positive de voir les choses. Et ce que je n’aime pas c’est que parfois ce trait est poussé à l’extrême. Même s’il y a de vrais problèmes, ils continuent à ne pas se prendre la tête et ça peut devenir énervant.

John: j’aime bien l’importance de manger ensemble, le fait du prendre son temps à table au lieu de se hâter comme on fait souvent au Royaume-Uni. J’apprécie cette passion pour le vin, le formage et le pain qui semble assez important pour les Français. Je n’aime pas l’attitude de supériorité, souvent chez les mecs, qui paraît dire "tu ne comprendrais pas, tu n’es pas Français".   

La gastronomie française dans les couples mixtes

Quel plat français as-tu adopté ?

Max: J’aime les pâtisseries et j’adore la quiche et le cannelé que prépare ma femme. Je mange définitivement beaucoup plus de fromage, "du bon fromage" comme elle le dit. Qui plus est, j’ai commencé à tremper du pain dans mon café.

Alex: le fromage. Tous types, textures et odeurs confondus. 

Masaaki: j’aime beaucoup le croque-monsieur et la quiche ! Ainsi que les tartes et les gâteaux, puisqu’au Japon on ne cuisine pas ce genre de choses, on les achète tout prêt.

John: la liste est interminable, je citerai la tarte tatin, le bœuf bourguignon et les fromages.  

couple mixte
photo@Pxfuel

Quelle habitude culinaire de ta compagne te paraît étrange? 

Max: J’ai l’impression que j’ai encore à découvrir à propos de la cuisine française étant donné que je ne passe pas beaucoup de temps en France. J’aimerais apprendre plus sur le repas de Noël parce qu’il y a toujours de très bons plats et beaucoup à manger. 

Alex: au Mexique on mange beaucoup dans la rue, notamment des tacos, et cela fait que manger avec les mains soit une seconde nature, je ne peux pas dire la même chose des Français qui s’acharnent à manger avec des couverts certains plats qui ont été clairement conçus pour s’en passer. 

Masaaki: Elle utilise beaucoup de fromage. En tous cas plus que les Japonais. Aussi, il y a un dessert tous les jours. Au Japon on ne mange du dessert que pour les jours un peu spéciaux donc c’est un peu étrange pour moi.

John: elle trempe du pain dans le café, c’est très étrange. Elle trouve très bizarre que le sandwich au bacon soit notre plat emblématique, au début de notre relation elle m’a préparé un "bacon sarnie" avec tant d’efforts et de choses dedans que j’ai eu du mal à lui dire que je le préférais sans tous les rajouts. On en rit encore. 

La langue française dans les couples mixtes

Quelle(s) langue(s) parlez-vous à la maison ? 

Max: On parle anglais à la maison. On apprend chacun la langue de l’autre mais elle fait beaucoup plus de progrès en mandarin que moi en français. Donc elle communique mieux avec ma mère que moi avec sa famille. 

Alex: Français. La communication avec sa famille est donc facile. Son anglais vient à la rescousse quand il s’agit de parler avec ma famille. 

Masaaki: A la maison on parle japonais à 90%. Le reste c’est un peu de français et un peu d’anglais. Je ne peux pas vraiment parler avec sa famille sauf avec sa sœur qui parle un peu japonais. Mais ma femme peut parler avec ma famille sans problème.

John: ma femme parle français avec nos enfants et anglais avec moi, je ne parle pas le français assez bien pour parler avec sa famille, sauf avec son père qui parle anglais.

Quelle est l’expression la plus drôle qu’elle t’a appris en français ?  

Max: "J’adore!" mais prononcé d’une façon très stupide qui la fait marrer à chaque fois.

Alex: j’hésitais entre deux, les voici : "y a une couille dans le potage" et "ça va chier des bulles!". 

Masaaki: Au Japon on utilise beaucoup de mots d’inspiration française pour donner une image classe des magasins mais en général ce sont des noms bizarres... Par exemple près de chez nous à Tokyo, il y a un endroit qui s’appelle "Gourcieux marché" ou un magasin qui s’appelle "Châteraisé". C’est assez drôle!

John: les phrases qu’elle utilise avec les enfants sont assez marrantes "mon petit chou" "mon petit croissant chaud" et elle ajoute beaucoup de "là" dans son "Oh là là" quand ils font une bêtise. 

couple mixte
Masaaki et Gaële 

Cite un problème et un avantage issu de la mixité du couple

Max: Le principal défi est la distance, car nous travaillons dans différents pays, et ne pouvons pas nous voir autant que n’importe quel autre couple marié. Nous sommes encore à la recherche d’un endroit pour nous installer et fonder une famille. En revanche, nous sommes connectés par trois pays, et ça nous offre beaucoup plus d’opportunités, j’espère que nous pourrons tirer le meilleur de cela.  

Alex: le principal problème est la barrière linguistique avec ma famille, qui n’est pas près de s’abattre. L’avantage est la découverte d’une autre culture et le fait de voir sa propre culture par les yeux de quelqu’un d’autre.  

Masaaki: Le plus grand problème c’est la langue, j’ai peur que nos familles ne puissent pas communiquer et se rapprocher dans le futur. Au Japon la famille c’est très important. Ici c’est assez rare d’être marié avec une étrangère donc on me félicite souvent pour ça et on me pose beaucoup de questions. Je ne sais pas si c’est vraiment un avantage mais je dois avouer que ça fait plaisir à entendre et c’est assez amusant.

John: Je ne trouve pas de problème dans la mixité du couple, je crois que ça réunit le meilleur de deux cultures et traditions, un grand avantage est que nos enfants peuvent être Français et Anglais, habiter et étudier où ils le souhaitent et parler les deux langues. 

Notre culture nous façonne parfois subrepticement, elle pétrit nos habitudes et forge nos coutumes. Le couple mixte nous met face à l’altérité et nous contraint à interroger cet amas de notions indicibles qui constituent la culture française. Le lecteur français se reconnaîtra peut-être dans ces récits qui lient tout un peuple. 

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Nous vous recommandons

Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

ART

Botticelli au musée d'art de Hong Kong

Depuis quelques jours, le musée d’art à Tsim Sha Tsui met en lumière un des plus grands peintres de la Renaissance : Botticelli. Offrez-vous un voyage à Florence, sans quitter Hong Kong.

Vivre à Hong Kong

ART

Botticelli au musée d'art de Hong Kong

Depuis quelques jours, le musée d’art à Tsim Sha Tsui met en lumière un des plus grands peintres de la Renaissance : Botticelli. Offrez-vous un voyage à Florence, sans quitter Hong Kong.

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.