Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2261

Les règles sanitaires freinent les affaires à Hong Kong

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 23/11/2021 à 14:00 | Mis à jour le 23/11/2021 à 14:00
Photo : @Unsplash/Fasyah Halim
avion cathay pacific Hong Kong

Les contraintes sanitaires imposées par Hong Kong sont de plus en plus difficiles à supporter pour les entreprises et les communautés expatriées et ont un fort impact sur Cathay Pacific.

Source: SER Ambassade de France en Chine

Démission de la présidente de l’Amcham

La présidente de la chambre de commerce américaine Amcham a démissionné de son poste, invoquant l’impossibilité pour elle de poursuivre son travail de lobbying en tant que Présidente de la structure pour obtenir un assouplissement de la quarantaine à Hong Kong et d’accepter simultanément de faire trois semaines de quarantaine si elle rentre à Hong Kong des Etats-Unis où elle se trouve. Les Etats-Unis sont classés dans la catégorie à haut risque, comme le Royaume Uni, la France et les Pays Bas, ce qui entraine une quarantaine obligatoire à l’arrivée à Hong Kong de 3 semaines en chambre d’hôtel (parmi une liste désignée) et l’interdiction d’accès des non-résidents. Tous les voyageurs de retour à Hong Kong ne sont plus autorisés à faire de quarantaine à domicile depuis novembre 2020 (sauf ceux venant de Chine et Macao) et contestent de plus en plus le dispositif de quarantaine à l’hôtel (discrimination économique au regard des coûts, exiguïté des chambres, risque psychologique, fenêtres bloquées et aucune aération naturelle, nombre de chambres disponibles pour les quarantaines inférieur à la demande, problèmes d’hygiène etc.). 

JP Morgan et Cathay Pacific pourraient relocaliser

Jamie Dimon, le Président de JP Morgan, a estimé qu’il était plus difficile de conserver du personnel à Hong Kong du fait des règles Covid-19 en vigueur, à l’occasion de sa visite à Hong Kong lundi 15 novembre. Il a bénéficié d’une dérogation de quarantaine, justifiée par les autorités par le poids de JP Morgan à Hong Kong. Le président de Goldman Sach, David Solomon, a relayé les mêmes préoccupations dans un article du WSJ le 17 novembre. Cathay Pacific a indiqué envisager de relocaliser ses équipages cargo hors de Hong Kong suite à l’envoi par les autorités hongkongaises de 130 de ses pilotes cargo en quarantaine pour 21 jours. 44 personnes déjà en quarantaine au même étage de l’hôtel que les pilotes ont aussi été envoyées en centre de quarantaine ainsi que 120 enfants, l’épouse de l’un des pilotes étant enseignante. Cette décision est intervenue après que 3 pilotes ont été testés positifs à leur retour de Francfort. Les équipages cargo basés à Hong Kong bénéficient jusque-là d’une exemption totale de quarantaine, qu’ils ont conservée après la suppression le 12 novembre de l’essentiel des dérogations, tout comme les chauffeurs routiers, les équipages de bateau et les Consuls généraux étrangers. Cathay Pacific est directement impactée par la fermeture de Hong Kong et a enregistré des pertes de près d’un milliard USD au 1er semestre et a déjà licencié un quart de son personnel. Fedex a annoncé le 17 septembre la fermeture de sa base de personnel navigant à Hong Kong. 180 pilotes avaient déjà été relocalisés aux Etats Unis afin d’éviter les contraintes sanitaires de Hong Kong.

0 Commentaire (s) Réagir