500 000 billets d'avion pour attirer les touristes à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 03/10/2022 à 15:10 | Mis à jour le 05/10/2022 à 14:57
Photo : @unsplash/Andrew Palmer
avion

Hong Kong devrait offrir 500 000 billets d'avion pour attirer les touristes lorsque seront levées toutes les restrictions restantes à l’arrivée, selon le quotidien Bloomberg.

500 000 billets d'avion offerts à Hong Kong

Ces billets, que le gouvernement a acheté en 2020 pour attirer les voyageurs, doivent stimuler le tourisme. L'Autorité aéroportuaire de Hong Kong a réservé 2 milliards de dollars de Hong Kong en 2020 pour l'achat de quelque 500 000 billets d'avion auprès de compagnies aériennes, dont Cathay Pacific, Hong Kong Express, Hong Kong Airlines et Cathay Dragon, désormais en faillite. Selon Bloomberg qui rapporte l'information, ces 500 000 billets d'avions ne seront offerts uniquement si le chef du gouvernement annonce un plan de retour à la normale dans son discours politique de ce mois d'octobre et seulement à la condition que la situation sanitaire ne s'aggrave de manière significative d'ici là. Aucune précision sur les conditions d’obtention de ces billets d'avion n’a pour l’instant été communiquée.

 

interieur avion ligne
@suhyeon choi/unsplash.com

Un retour des touristes dans les 3 à 6 mois

Selon les estimations du gouvernement, il faut compter un à deux trimestres pour voir revenir les touristes, et ce même après la levée complète des restrictions sanitaires restantes qui incluent trois jours de surveillance médicale sans quarantaine à l’hôtel.

Les restrictions sur les voyageurs entrants ne leur donnent pour l'instant pas le droit d'accéder aux bars, ni de manger au restaurant pendant les trois jours suivant leur arrivée. Ces voyageurs doivent également fournir des auto-tests pendant sept jours et 3 dans des centres locaux.

 

Port Hong Kong
@Hakan Nural/ Unplash.com

La levée rapide de toutes les restrictions à Hong Kong

En maintenant ces restrictions sanitaires strictes liées au choix d’une politique chinoise de type zéro-Covid, la ville de Hong Kong s’est maintenue isolée pendant près de 2 ans et demi, frappant son économie et provoquant la fuite des talents. La décision de Hong Kong de lever la quarantaine obligatoire à l'hôtel à l'arrivée le 26 septembre dernier, arrive donc à point nommé, le Chief Executive John Lee n'excluant pas de passer rapidement à l'exonération totale de suivi médical selon un schéma 0+0. A l'approche d'un sommet majeur du secteur financier début novembre et la reprise de la fameuse compétition des Rugby Sevens, l'ouverture totale semble désormais à l'ordre du jour. Pour autant, il s'agit de regagner la confiance des visiteurs et des investisseurs, Hong Kong ambitionnant de récupérer sa place de leader dans le secteur financier, aujourd'hui challengée par Singapour que les mauvaises performances ont fait passer devant pour la première fois dans les classements il y a deus semaines. Pour le tourisme, l'enjeu est aussi de taille, traditionnellement une source de revenus et d'emplois de premier ordre à Hong Kong.

A suivre

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale