Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2261

Bienvenue chez les Ch’tis… de Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 02/08/2021 à 02:14 | Mis à jour le 06/08/2021 à 09:40
Photo : Pauline, Maxime et Coralie
3 Chtis à Hong Kong

Après les Marseillais , les Alsaciens et les Lyonnais nous sommes allés à la rencontre des Chtis de Hong Kong. Découvrons comment Antoine, Pauline, Diane et Coralie. Antoine est directeur commercial dans le F&B, Pauline designer en joaillerie, Diane responsable event d'un club de sports et Coralie a une entreprise de conseil marketing mais tous partagent la culture du Maroilles et de la fricadelle frites au pays du thé et des dimsums. Cette année encore, les liens tissés entre Hong Kong et la région Nord seront célébrés lors des 2èmes Trophées des Français de Hong Kong dont le prix entrepreneur est sponsorisé par l'Edhec Business School, basée à Roubaix.

"Je suis venue en working holiday Visa"

Depuis combien de temps êtes vous à Hong Kong ?

Antoine :  Cela fait maintenant 12 ans 

Diane : J'ai décollé le premier avril, ce n’est pas une blague, suivi de 21 jours de quarantaine ! J’étais à Taiwan auparavant et j’ai décidé de venir découvrir Hong Kong et ses îles grâce au Working Holiday Visa. Une des raisons qui m’a motivé à partir, c’était l’idée de pouvoir pratiquer le mandarin tous les jours mais dans les faits ça ne se passe pas tout à fait comme prévu. 

Pauline : Je vis à Hong Kong depuis 7 ans et demi.

Coralie : Depuis 8 ans déjà !

 

Lille et Hong Kong
Le beffroi de Lille à gauche et la tour IFC de Hong Kong à droite (Photo@Unsplash/
Sébastien Goldberg)

"La chaleur humaine des Chti fait défaut à Hong Kong"

Comment vivez-vous l’éloignement de votre région ? Qu’est qui est différent ?

Antoine : plutôt difficile au début car le choc des cultures est fort. Avec le temps, on y prend goût et ici on n'a pas trop le temps de réfléchir et de s'ennuyer . Avec le Covid, le manque ce fait néanmoins ressentir car pour ma part cela fait 2 ans que je ne suis pas rentré. Une première ! La famille et les vrais amis manquent. Notre culture dans Nord est fortement basée sur la solidarité, l'entraide alors qu'ici, c'est un peu tout l'inverse. 

Diane : Cela dépend des jours. Disons bien de manière générale sinon je n’aurais pas décidé de vivre à plus de 10 000 km de mes proches mais il y a des jours un plus durs que d’autres. Le Nord de la France, c’est très différent, beaucoup plus calme. Ici, ça grouille, on sent une intensité permanente. A Lille, c’est plus tranquille et gris. 

Pauline : Je le vis bien car j ai toujours eu la hantise du froid mais la chaleur humaine des Chtis me manque! Chaleur dans le cœur mais pas dans le corps 🤣.

Coralie : M’éloigner de ma région a été une volonté de ma part. Par conséquent, je vis l’experience de manière très positive. Une différence serait cette tendance naturelle qu’ont les Chtis à discuter aisément avec des inconnus et à créer des liens rapidement. La météo reste une différence majeure : le froid, la pluie, la grisaille la plupart de l’année.

 

"A Hong Kong, on manque de l'espace du Nord"

*Comment parvenez-vous à maintenir le lien ?*

Antoine : J'appelle mes amis et ma famille quasiment toutes les semaines en vidéo. Ça me permet de voir les évolutions, les enfants qui grandissent, et je demande souvent des photos.

Diane : Grâce aux réseaux sociaux bien sûr. WhatsApp et Messenger nous aident à garder un contact avec nos proches. A Hong Kong, avec ce rythme, je trouve malgré tout plus compliqué de communiquer avec la France que dans d’autres villes asiatiques où j’ai vécu. A Hong Kong, je trouve qu’on manque un peu de temps et d’espace pour prendre soin des autres.  

Pauline : via WhatsApp. Beaucoup de vidéos pour les narguer de temps en temps !

Coralie : Via la famille et les amis. Je me tiens informée de l'actualité française et des nouveautés dans la région en les questionnant directement.

 

fricatelle et maroilles spécialités du Nord
Fricatelle et maroilles spécialités du Nord

"On peut trouver des moules frites mais pas de maroilles"

*Avez-vous des bonnes adresses pour les Chtis ou fans du Nord à Hk?*

Antoine : Malheureusement, il n y a pas encore de repère Chti à Hong Kong. Un jour peut-être...

Diane : Aucune ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de manger des moules frites à Hong Kong ou de prendre un petit déjeuner café maroilles, je pense que ce sera plus difficile à trouver ah ah. Je sais que l’établissement belge FRITES fait des moules frites de qualité pour un prix correct. 

Pauline : Pour les bonnes adresses CHTI je n en connais pas mais nous sommes réuni dans un bar à bière d Elgin street lors d une de nos réunions de chtis et cet endroit offre grand nombre de bières belges ! Les chtis en raffolent. le bar “de belgië”

Coralie : Pour ceux qui apprécient une bonne bière pression de trappiste, qui mousse et servie en terrasse, The Staunton sert de la Leffe blonde. Les "moules frites" à De Belgie valent aussi le détour.

"Hong Kong, ce n'est pas le plat pays !"

Comment vos amis Chtis de France parlent de Hong Kong?

Antoine : "Big city life" ! Ceux qui ont eu le courage et les moyens de venir me voir on était ravis de découvrir Hong Kong mais ne sauraient pas y vivre, trop heureux de vivre au calme dans un pays plat avec des vrais saisons ! 

Diane : Mes proches évoquent une ville axée sur l’argent et le capitalisme et ils n’ont pas tort. Une mégalopole dynamique, bruyante, respectueuse ou également une Île menacée par Pékin.

Pauline : Mes amis Chtis sont assez envieux mais ils sont tous très attachés à leur racines et à leurs familles.

Coralie : Ils parlent de Hong Kong comme d’une capitale remplie de buildings vertigineux.

 

"Il existe un groupe WhatsApps de Chtis à Hong Kong"

*Comment rencontrer des Chtis à Hong Kong?*

Antoine : J'ai créé un groupe WhatsApp où on se rencontrait 1 fois tous les 2 mois mais depuis le Covid, c'est un peu en stand by (pour en faire partie, il est possible d'envoyer un message WhatsApp au +852 98838071).

Diane : Pour le moment, j’ai rencontré peu de Ch’tis à Hong Kong. Peut-être qu’il faudrait organiser une braderie de Lille à Hong Kong pour tous se rencontrer !  La braderie de Lille a lieu selon la tradition le premier week end de septembre ! Organiser une mini braderie de Lille à Hong Kong serait une bonne idée pour faire découvrir cet événement propre au Nord de la France ! Avec certains éléments indispensables et bien typiques de la braderie de Lille : des restaurants français servant des moules frites, de la bière, des bradeux dans les rues de Hong Kong, des boutiques avec des promotions spéciales braderie, des bonnes affaires, de la seconde main, des DJ set qui ambiancent les rues.

Pauline : Rencontrer des chtis à Hong Kong est très facile. Il suffit de tendre l'oreille et d'écouter notre charmant accent… je rigole ! Nous avons créé un groupe de Chtis et nous rassemblons pour boire un verre de temps en temps. Chacun ramène une connaissance Chti et je peux dire qu'il y en a beaucoup !

Coralie : Dans les endroits décontractés, là où il y à manger et à boire.

 

Pour mieux connaître cette région sans quitter Hong Kong :

 

 

Nous vous recommandons
Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.