TEST: 2261

Les Alsaciens de Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 27/06/2021 à 15:00 | Mis à jour le 28/06/2021 à 10:57
Photo : L’association les Alsaciens de Hong Kong — Photo@alsace-hongkong.com 
des alsaciens à hong kong

Après les Marseillais, nous remontons au Grand Est… afin de découvrir une autre communauté française à Hong Kong : celle des Alsaciens, de leur chaleur humaine et leur amour du bon vin. Mais que font ceux-ci à Hong Kong ? Où se cachent-ils ? Comment entretiennent-ils le lien avec leur terre natale ? Pour le savoir, nous sommes allés interviewer trois d’entre eux !

Jordan, Cindy et Laurent sont tous trois Alsaciens. S’ils ont en commun cette chaleur humaine propre aux gens de l’Est, leurs profils sont extrêmement variés.

Jordan Miciak, jeune strasbourgeois, est arrivé à Hong Kong il y a à peine 3 mois afin de rejoindre sa copine et tenter l’aventure du PVT. Aujourd’hui, il travaille en tant qu’ingénieur et s’étonne encore chaque jour de tout ce que Hong Kong a à lui offrir.

Cindy Rachel Guedj-Amar, de son côté, est arrivée à Hong Kong en 2017, après plusieurs expériences dans divers pays. Tradeuse, travaillant dans une banque d’affaires, elle a trouvé à Hong Kong, sa terre de cœur et un écosystème où elle peut s’épanouir. Diplômée en psychologie et après être passée par les Grandes Écoles, aujourd’hui, elle travaille dans la banque la journée et le soir, en tant que psychologue dans une clinique.

Laurent Koehler, quant à lui, vit à Hong Kong depuis 2006. Il est aujourd’hui co-fondateur d’une start-up dans le secteur des biotechnologies et s’occupe d’un club d’Alsaciens à Hong Kong.

Voici leurs avis et leurs impressions sur leur terre d’accueil… et sur leurs racines.

 

"L’Alsace m’a donné un bagage extraordinaire pour mon nomadisme."

Comment vivez-vous l’éloignement avec l’Alsace ? Qu’est-ce qui est différent à Hong Kong ?

Jordan: C’est plus ou moins difficile. On va dire qu’avec la technologie actuelle on peut se parler facilement, là où c’est compliqué c’est pour discuter avec ma grand-mère qui ne possède pas d’internet… Donc je lui parle quand ma sœur ou mes parents lui rendent visite… et que je suis disponible (fuseaux horaires).

Ce qui me manque beaucoup c’est le gros repas familial du dimanche midi, avec un bon apéro (on pense tous au Picon… que j’ai réussi à me procurer ici à Hong-Kong) et un bon digestif pour le dessert (le petit Marc de Gewurtz).

 

3 alsaciens à hong kong
Laurent, Cindy et Jordan, trois Alsaciens à Hong Kong!

 

Cindy : Bien évidemment, l’Alsace me manque, ainsi que la famille. Il y a quelque chose de particulier en Alsace. L’Alsace m’a donné un bagage extraordinaire pour mon nomadisme. Je suis sûre que je n’aurais pas été la même personne si j’étais née à Paris. Strasbourg est une ville très internationale et cosmopolite. On y parle alsacien, il y a cette identité franco-allemande. Hong Kong est très grande. Il y a pourtant un point commun avec ma ville natale : celle d’y abriter des gens avec de très belles valeurs, très bienveillants.

Sinon, côté Covid, Strasbourg a été violemment impactée. Je l’ai très mal vécu, car c’est une maladie qui venait d’Asie et qui a touché mon cercle familial… notamment ma maman qui a été dans le coma pendant deux mois en réa. Heureusement, elle a fini par se réveiller, mais cela m’a beaucoup impacté… Ça a été très difficile de se trouver à distance, dans l’impossibilité de me rendre à son chevet au moment où je le souhaitais.

Laurent : L’éloignement avec l’Alsace ne s’est pas fait ressentir dans les premières années, mais plutôt depuis 2010/2011 lorsque je me suis rendu compte que je ne savais pas quand, ni même si j’allais un jour repartir en Alsace ou m’en rapprocher. C’est à ce moment que j’ai commencé à ressentir un fort attachement pour mes origines et que l’Alsace a commencé à me manquer. 

 

alsaciens alsace hong kong
Photo@Iga Palacz - Unsplash

 

"Ma copine m’a offert du Picon ! Ça m’a rappelé mes origines !"

Comment parvenez-vous à maintenir le lien avec l’Alsace ?

Jordan: Grâce au Picon ! Ce petit apéritif que l’on mélange avec la bière pour obtenir un cocktail de saveur puissant et très goûtu !

C’est l’une des premières choses que ma copine a réussi à me trouver pour me rappeler mes origines et ça fait grave plaisir ! Prochaine étape : trouver/faire des tartes flambées !

Cindy : Ma famille et mes parents vivent à Strasbourg. L’éloignement, c’est le prix à payer pour le fait de vivre au paradis. On a peu de vacances… et la moitié d’entre elles me servent à partir voir ma famille. C’est très important et c’est la manière dont j’assume le fait de vivre loin.

Laurent : À part rentrer plus souvent au fil du temps et plus profiter de mes séjours en Alsace, je n’ai pas eu plus de lien. Ce n’est qu’en 2016, au moment où j’ai rencontré Agnès Boetsch et Éric Demilian, deux autres Alsaciens vivant aussi à Hong Kong, qui avaient pour projet de créer une association d’Alsaciens à Hong Kong, que j’ai réellement pu établir un lien fort et permanent avec l’Alsace au point même de devenir président de l’association.

 

"Les tartes flambées, c’est vraiment ma madeleine de Proust."

Avez-vous de bonnes adresses pour les Alsaciens ou les fans de l’Alsace à Hong Kong ?

Jordan: Je n’ai trouvé aucun restaurant de tartes flambées, mais j’adorerai en connaître un ! Sinon pour les fans d’Alsace il reste les boutiques de vins… Mais ce n’est pas donné.

Cindy : Le premier juillet, un restaurant appelé Bretzel va ouvrir. A priori, on pourra y manger une bonne tarte flambée. C’est vraiment ma madeleine de Proust. Je suis très impatiente.

Laurent : Il n’y a jamais eu grand-chose relatif à l’Alsace à Hong Kong, en tout cas de ce que je connais depuis que je suis arrivé en 2006. Il y avait le restaurant de Wilson Kwok, W’s Alsace, puis notre association depuis 2016, et il y a maintenant un bistrot Alsacien Bretzel qui va ouvrir le 1er juillet. Mais cela n’est pas si mal finalement pour une région si l’on y pense à deux fois !

 

alsaciens alsace hong kong
Un restaurant de tartes flambées ouvrira bientôt à Hong Kong - Photo@Wikimedia Commons

 

Comment vos amis alsaciens parlent-ils de Hong Kong ?

Jordan: La plupart vont confondre la Chine et Hong-Kong, ils ne savent pas que Hong-Kong est une ancienne colonie britannique et que l’une des langues majoritaires est l’anglais.

Aussi je me souviens d’un ami (et je pensais pareil avant), qui pensait que Hong-Kong se résumait aux buildings et magasins de marque. Mais, en réalité, la nature est tellement proche, je ne pensais pas faire autant de randonnées.

Cindy : Mes amis regardent souvent mes stories sur Instagram, c’est ma façon de présenter un angle nouveau de Hong Kong dont je suis fan et pense en être une bonne ambassadrice. Ils trouvent la ville stupéfiante et aimeraient tous venir nous rendre visite.

Laurent : C’est un sujet qui pourrait faire l’objet d’un article à lui tout seul, mais pour faire simple, il y a beaucoup de monde qui ne font pas la différence entre Hong Kong et la Chine Continentale et qui pensent donc que la vie et le cadre sont les mêmes qu’en Chine avec tous les préjugés et opinions négatives qui vont avec. Il y a aussi des gens qui connaissent Hong Kong, notamment dans le cadre professionnel et même certains qui y sont venus pour le travail ou les vacances, mais bien entendu cette catégorie de personne est moindre.

 

"Non,  l’Alsace n’est pas en Allemagne !"

Et vos amis de Hong Kong, que connaissent-ils de votre région natale ?

Jordan: Beaucoup pensent que Strasbourg se trouve en Allemagne donc cela me rend fou ! Mais sinon très peu de Hongkongais connaissent cette région.

Cindy : Lorsque je vais au restaurant avec mes amis de Hong Kong, j’ai une petite émotion lorsqu’il y a un vin de ma région — ce qui arrive tellement souvent — et j’en parle avec nostalgie et émotion. Je suis très fière de nos vignobles et j’aime les leur faire découvrir.

Laurent : De manière surprenante, il y a plus de monde que je n’aurais pensé qui connaissent l’Alsace à Hong Kong, ce qui est une bonne chose, et de manière positive en plus ! C’est surtout dû au fait de l’histoire très particulière de l’Alsace, sa proximité géographique et culturelle avec l’Allemagne et bien sûr le Riesling et la Choucroute !

 

alsaciens alsace hong kong
Strasbourg, la magnifique - Photo@Wikimedia Commons

 

Comment rencontrer des Alsaciens à Hong Kong ?

Jordan: Pour le moment, j’ai rencontré qu’une seule Alsacienne… lors d’un entretien d’embauche… comme quoi le monde est petit !

Sinon je dirais que si vous voyez quelqu’un heureux de vivre, souriant et bien dans sa peau… ça doit surement être un Alsacien !

Cindy : Il y a 2 ans, j’ai rencontré un Strasbourgeois à HK qui m’a parlé de l’Association des Alsaciens de Hong Kong. Un club d’Alsaciens à Hong Kong, cela me semblait fou. Beaucoup d’activités sont régulièrement organisées : comme l’Alsace Fan Day, qui aura lieu le 05 juillet, par exemple.

Laurent : Il n’y a pas plus simple, contactez l’association des Alsaciens de Hong Kong ! Vous aurez également accès à l’ensemble de la diaspora alsacienne dans le monde, car notre association est membre de l’Union Internationale des Alsaciens qui fédère toutes les associations et délégués de l’Alsace de tous les pays.

 

Pour conclure, voici de quoi voyager et s’émerveiller des beautés alsaciennes, sans quitter son chez-soi :

 

 

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale