Mercredi 20 mars 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Tai Kwun accueille une exposition sur "son dieu protecteur"

Par Gérard Henry | Publié le 30/10/2018 à 11:11 | Mis à jour le 30/10/2018 à 15:12
Photo : Exposition "Salute to Kwan Kung" - Photo courtesy Tai Kwun
'Salute to Kwan Kung' exhibition

"Salute to Kwan Kung" est une nouvelle exposition au sein du centre patrimonial et artistique de Tai Kwun, un lieu en plein cœur de Hong Kong, librement visitable, offrant expositions et spectacles. 

Rappelons que l'ancien complexe où les contrevenants étaient arrêtés, jugés, condamnés et emprisonnés a rouvert ses portes depuis juin 2018 sous la forme centre patrimonial, artistique et commercial.

Il comprend 17 bâtiments dont trois monuments historiques, les anciennes magistratures, caserne de police et prison Victoria, construits à flanc de la colline et reliés par un petit labyrinthe d’escaliers, de couloirs et de cours. 

Au hasard de ses promenades, le public y découvre aujourd'hui des salles d’expositions patrimoniales, des galeries d’art privées, une librairie, quelques magasins et un ensemble de restaurants et de cafés ou salons de thé ouverts en journées et soirées.

Une exposition sur le protecteur du lieu, Kwan Kung

La magistrature non encore ouverte à la visite devrait l’être bientôt, on y voit une statue de Kwan  Kung, une déification du général Kwan Yu de la période des Trois Royaumes (environ 220 à 280 av. J. C.) devenu le patron des policiers auquel ils rendaient un culte dans la prison. On peut d’ailleurs visiter en ce moment dans le bloc 1 une grande exposition patrimoniale intitulée Salute to Kwan Kung. Elle relate l’histoire de ce général Kwan Yu à travers son passé et l'histoire de son culte sous le nom de Kwan Kung.

Son histoire, familière aux communautés chinoises a été immortalisée dans le grand classique Les Trois Royaumes de Luo Guanzhong (traduit en français chez Flammarion). La première partie de l’exposition explore sa vie à travers les commentaires des historiens, ses aventures extraordinaires et  son élévation au titre d’empereur dans la religion taoïste.

Kwan Kung dans l’opéra et le cinéma chinois

Très reconnaissable dans l’opéra chinois avec son visage écarlate, sa robe vert militaire et sa hallebarde, l’exposition figure des vidéos du grand acteur d’opéra chinois Law Ka Ying se maquillant pour jouer son rôle dans des pièces classiques. 

 

Kwai Kung Chanteur d'opéra
Artistes d'opéra cantonais, Dr LAW Ka-ying and Dr Elizabeth WANG Ming-chun visitant "Salute to Kwan Kung" @Photo courtesy Tai Kwun

 

Pour les jeunes générations, ce sont des films comme “Kwan Kung VS Aliens” de Kwan Ti, God of War (Taiwan, 1976) and Jiang Hu: The Triad Zone (Hong Kong, 2000).

Le culte de Kwan Kung dans les communautés chinoises

Un ensemble de cartes de la Chine et de l’Asie recense les nombreux temples et les cultes et offrandes qui lui sont rendus avec la recréation d’un autel dans un temple. L’expo relate aussi les valeurs morales qui lui sont attribuées:  "l’esprit de loyauté, de droiture, de bienveillance et de bravoure", ce qui sont ceux attribués théoriquement aux forces disciplinaires de Hong Kong, d’où sa présence dans cet ancien commissariat de police et cette prison. 

Cette exposition est agrémentée de jeux vidéo, de films, d’installations et d’œuvres d’artistes contemporains. Elle a un aspect éducatif et s’adresse à tous les publics, enfants y compris. L’exposition explore aussi comment le symbolisme de Kan Kung a inspiré différentes créations artistiques allant de la littérature aux jeux vidéo. Kwan Kung étant aussi un des personnages les plus importants de l’opéra chinois, Tai Kwun a invité de nombreux artistes pour offrir des ateliers pour agrémenter et enrichir le programme. Après avoir visité cette exposition, allez flâner dans le centre au hasard de vos pas.

 

Salle projection 3d Kwai Kung
Photo courtesy Tai Kwun

 

S’asseoir sous le vieux manguier de Tai Kwun

Tai Kwun est devenu très populaire et les nombreux visiteurs en weekend viennent y faire en famille des selfies, chose pas toujours agréable mais qui souligne cependant l’intérêt et la beauté du lieu. Il faut absolument consulter son site Internet pour découvrir la richesse de ses programmes culturels en conférences, expositions, danse, théâtre et musique et cinéma qui vont encore s’étoffer dans les mois à venir.   

Pour ma part, j’aime y flâner et particulièrement aller m’asseoir dans la cour centrale à l’ombre d’un grand manguier qui a beaucoup à nous raconter : quelques histoires de fantômes qui hantaient certaines pièces  et quelques rumeurs comme celles de sa rare floraison qui serait un signe de mauvais augure, annonçant une catastrophe imminente, comme en 1967,selon un policier témoin, les émeutes qui secouèrent Hong Kong. 

Mais surtout comme le raconte très bien l’historien hongkongais Jason Wordie, Tai Kwun témoigne du  passé multi-ethnique de la colonie britannique, car ces arbres ont été importés par les anciens policiers du sous-continent indien de l’empire colonial britannique nostalgique de leur pays d’origine et de leur nourriture traditionnelle.  

Tai Kwun offre ainsi de multiples lectures, sociales, historiques et culturelles et il a l'avantage d'être l'endroit couru de promenade citadine et culturelle dans la cité. 

Gérard Henry Dessin Tai Kwan manguier
Tai Kwun, sous un manguier - dessin de Gérard Henry

 

Informations pratiques

Tai Kwun, 10 Hollywood Road, Central, Hong Kong - Site internet : www.taikwun.hk

Salute to Kwan Kung - 19 Octobre 2018 au 27 Janvier 2019 au Duplex Studio - The Police Headquarters (Block 01).

 

Gérard Henry

Gérard Henry

Ecrivain, journaliste et critique d’art, Gérard Henry est l’auteur de nombreux catalogues d’artistes, des Chroniques hongkongaises (Editions ZOE/2008) et de Hong Kong dans la tourmente, (essai, Editions Hermann/ 2010)
0 Commentaire (s)Réagir