Mardi 18 février 2020
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

2020, une meilleure année pour l'économie de Hong Kong?

Par Hugo Garcia | Publié le 19/01/2020 à 14:10 | Mis à jour le 19/01/2020 à 16:09
Photo : La bourse de Hong Kong aussi touchée par la crise économique de l’année 2019
Economie Hong Kong 2019-2020

2019 a été une année difficile pour Hong Kong. Entre les conflits commerciaux sino-américains et les manifestations à répétition, la ville de Hong Kong est entrée en récession pour la première fois depuis 10 ans au 3ème trimestre 2019. Mais certains récents changements laissent à penser que Hong Kong pourrait remonter la pente en 2020.

Une croissance et un PIB en berne en 2019

Après une année marquée par l’instabilité socio-économique, Hong Kong est entré en récession au 3ème  trimestre avec une croissance en chute de -3,2 % par rapport au trimestre précédent, déjà lui-même en repli. Le PIB s’est contracté de -2,9% au 3ème trimestre par le résultat conjugué d’une baisse de la consommation privée (-3,5%) et de l’investissement (-16,3%), d’une chute des exportations et des importations de biens (-7% et -11% respectivement) et de services (-13,7% et -3,8%). Sous l’effet des tensions sino-américaines, les échanges commerciaux hongkongais ont chuté de 5,6% (-5,3% avec la Chine et -8,8% avec les Etats-Unis).

Hong Kong victime de la crise politique

Economie Hong Kong 2019-2020
L’IFC mall un grand centre commercial fermé durant les  manifestations à Hong Kong.

 

Tourisme, commerces, hôtellerie, luxe, de nombreux  domaines ont été impactés par la crise politique que traverse Hong Kong depuis juin 2019. La première conséquence du mouvement de révolte est la baisse du nombre de  touristes. Celui-ci a chuté d’environ 5% en 2019, avec une perte de 40% de touristes sur les derniers mois de l’année par rapport à 2018.

Les visiteurs chinois représentent généralement 80% du tourisme global sur l’année à Hong Kong. Cette année les visiteurs de la Chine continentale ont déserté (-4,4% en 2019) laissant derrière eux un manque à gagner énorme pour les commerces et l’hôtellerie. Le taux d’occupation des hôtels n’était que de 63% en septembre 2019 contre 86 % l’année précédente à la même période. Les chiffres de la restauration sont en baisse de 11% en 2019. Fait exceptionnel, le taux de chômage normalement très faible à Hong Kong (entre 2 et 3%), a atteint la barre des 5% dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

 

Chute des ventes dans le luxe

Economie Hong Kong 2019-2020
LVMH directement touché par les difficultés économiques à Hong Kong.

 

Elément de distinction sociale par excellence, le luxe n’est généralement pas touché par les crises économiques, mais cette fois-ci il n’a pas été épargné. Le groupe français LVMH a par exemple enregistré une baisse de 25% de son activité à Hong Kong au cours du troisième trimestre 2019. La dépréciation de la monnaie chinoise  liée à la crise commerciale sino-américaine a eu pour conséquence l’arrêt de la consommation des Chinois, ne réalisant quasiment plus d’économie en achetant à Hong Kong.

 

2020, une meilleure année pour Hong Kong?

Certains récents changements pourraient changer la donne pour 2020 et permettre à Hong Kong de souffler un peu après une année 2019 difficile. Dans un premier temps, même si quelques manifestations ont eu lieu depuis le début de l’année, les mouvements sociaux se font moins nombreux, plus pacifistes et offrent à Hong Kong un calme relatif en ce début d’année 2020.

Même si aucune décision n’a encore été prise par Luo Huining, le nouvel envoyé de Pékin à Hong Kong, ce choix politique opéré par Pékin pourrait effectivement avoir un impact positif pour la ville de Hong Kong. Il a laissé entrevoir, dans son premier discours, une volonté d’apaisement entre Hong Kong et la Chine continentale. Le début de l’année 2020 devrait permettre d’y voir plus clair sur les réelles intentions politiques de Luo Huining.

 

Un accord historique

Après près de deux années de conflits commerciaux, les deux premières puissances mondiales ont enfin signé, hier (mercredi 15 janvier 2020), un premier accord commercial. Cet accord marque une première étape dans le processus d'apaisement des relations entre la Chine et les Etats Unis. Cette trêve dans la guerre commerciale entre les deux pays est de bon augure pour 2020 et pourrait permettre de relancer l’économie locale à Hong Kong.

 

Economie Hong Kong 2019-2020
Signature d’un accord historique entre la Chine et les Etats-Unis.

 

Malgré une année 2019 ponctuée par des difficultés socio-économiques, les nuages semblent se dissiper un peu dans le ciel hongkongais. L’année 2020 commence avec des changements sociaux et politiques qui pourraient avoir des conséquences positives sur l’économie. Affaire à suivre.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

Hugo Garcia

Hugo Garcia

Originaire du Mans. Hugo est spécialiste en sociologie du sport et de la santé. Arrivé à Hong Kong en septembre dernier, il est actuellement professeur de sport pour enfants et utilise son temps libre pour rédiger des articles sur le sport et la société.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Florian.M jeu 06/02/2020 - 13:26

Article très riche et documenté malgré sa concision, merci à l'auteur. Je m'appelle Florian Minguès et je suis moi-même étudiant en sciences sociales, je travaille précisément sur les troubles que traverse Hong Kong. Hugo Garcia, serait-il possible que nous nous contactions à ce sujet? Je dois me rendre à Hong Kong très prochainement, et cela m'aiderait beaucoup d'avoir un contact sur place avec lequel discuter de ces questions. J'espère ne pas être trop malpoli en faisant une telle demande sous ton article, mais je suis un peu poussé à faire feu de tout bois pour pouvoir produire le meilleur mémoire possible. En tout cas merci déjà d'avoir partagé cet article de qualité, et à bientôt je l'espère. Je suis joignable à florian.mingues@laposte.net

Répondre

Communauté

SOCIÉTÉ

Les helpers de Hong Kong face au coronavirus

Début février, Carrie Lam a exhorté les travailleurs domestiques ou helpers à rester à la maison pour “préserver leur santé” et “réduire le risque de propagation”.