Lundi 26 octobre 2020
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim

Olivia Ebert : « Schwindelfrei » met la scène indépendante à l’honneur

Par Chloé Ferrante | Publié le 25/06/2020 à 20:00 | Mis à jour le 26/06/2020 à 10:23
Photo : © Olivia Ebert
Olivia Ebert théâtre Mannheim Schwindelfrei

La septième édition du festival de théâtre « Schwindelfrei » (sans vertige) aura lieu à Mannheim du 2 au 5 juillet 2020. Il aura pour thème les « Fabulations - plus qu'une seule histoire ». L’événement culturel « Schwindelfrei » tient à faire découvrir au plus grand nombre les méthodes artistiques et les formes d’expression actuelles de la scène indépendante en mettant en lumière différents artistes. Il invite à s’interroger sur les images des rôles et des genres dans la société, les modèles et les conventions à travers lesquels le monde est perçu.

La directrice artistique du festival « Schwindelfrei », Olivia Ebert, nous en parle dans une interview. Entretien.

 

Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim : vous étiez déjà directrice artistique du festival de théâtre « Favoriten » en 2018 et en 2020 à Dortmund. En tant que directrice artistique du festival « Schwindelfrei » 2020 qui se déroulera en grande partie à Mannheim, quel est votre rôle exact ?

Olivia Ebert : je suis en effet directrice artistique du festival « Schwindelfrei » ou plutôt commissaire d’exposition. C’est quelque chose que je fais pour la première fois. Je prépare le festival en collaboration avec le « Kulturamt » (Bureau culturel) de Mannheim depuis avril 2019 et mon rôle consiste à choisir le thème et le programme de l’édition 2020 du festival.


Avant votre expérience à Dortmund et celle de Mannheim, vous avez déjà travaillé dans la célèbre « Künstlerhaus Mousonturm » à Francfort. Selon vous, quelle est la ville où l'art s'exprime le mieux ?

En ce qui concerne la scène indépendante, je dirais que Mannheim possède de nombreuses infrastructures se prêtant à cet art. Il existe de nombreux petits théâtres, de nombreux endroits qui présentent des artistes de la scène indépendante. A Francfort, les espaces de théâtre de la scène indépendante sont aussi très représentés avec par exemple le « Mousonturm ». Cependant, on y trouve des institutions plus importantes qui peuvent soutenir cette scène indépendante avec davantage de moyens de production et plus d'argent. À Dortmund, en revanche, il existe tellement de lieux d'expérimentation que le théâtre est très peu présent. Tous les deux ans, le festival « Favoriten » permet justement de combler ce manque au niveau du théâtre.


Cette année, le festival « Schwindelfrei » traitera de questions de société très actuelles telles que le racisme et les discriminations. Comment avez-vous réagi aux événements de Minneapolis ?

Nous avions défini le sujet il y a déjà un an, preuve qu'à l'époque il était déjà d’actualité ! J’essaie néanmoins, depuis cet événement, lorsque je parle du thème du festival, d’attirer l’attention sur l'urgence de la situation sans pour autant profiter de ces actualités pour mon thème.


Dans un communiqué de la ville de Mannheim, vous avez déclaré : « Le renforcement de la voix d'une société du plus grand nombre semble plus que jamais d'actualité dans la situation actuelle ». Comment un festival peut-il y parvenir ?

Je décrirais ce que nous faisons comme une expérience, une tentative. J’ai par exemple invité un conseil consultatif à travailler avec moi depuis l'été 2019. Ce conseil consultatif est composé de différentes voix de Mannheim, de différentes voix sociales à l’image de l’initiative « UMOJA ». C’est une initiative en faveur des personnes noires et des personnes de la diaspora africaine à Mannheim et à Heidelberg. Il y a aussi une initiative qui permet à ceux qui sont socialement défavorisés d'avoir accès à des événements culturels grâce à des distributions de billets gratuits. Nous avons également un membre du « Kulturparkett » dans le conseil consultatif, Joachim Hauff, je suis aussi en relation avec une dramaturge de Mannheim qui connaît bien la scène, j'échange également des idées sur le programme avec des personnes locales qui apportent avec elles des perspectives très différentes. Tout cela crée une formidable synergie pour atteindre ce but.


En raison de l’épidémie de Covid-19, il a fallu adapter le festival en proposant par exemple certaines représentations directement sur le site en version numérique. Quel a été l'impact de la crise sanitaire sur l’événement ?

Tout d'abord cette crise a suscité une grande incertitude concernant la tenue ou non du festival. La planification a été extrêmement retardée parce que de mars à mai, nous avons dû nous occuper des réglementations sanitaires et de l’évolution constante de la situation jusqu'à ce que nous puissions concrètement planifier le festival en raison des ouvertures des lieux culturels. De nombreux détails ont pris du retard car nous étions très occupés à adapter le programme avec tous les artistes en fonction de la situation sanitaire. C'est vraiment dommage car habituellement nous avons de l’énergie pour parfaire tous les détails et cette fois-ci, cette énergie a dû être mise au service de la réadaptation de l’événement. Par ailleurs, nous sommes obligés de vendre moins de billets lors de chaque événement et d’accueillir un nombre restreint de spectateurs pour pouvoir respecter les mesures de distanciation sociale. Je pense toutefois que ces pertes pourront être assez bien amorties. Nous allons en effet proposer de nombreuses représentations deux fois et allonger les heures d’ouverture de certaines installations afin que le public soit bien réparti tout au long de la journée. Aussi, je suis très reconnaissante envers les artistes d'avoir réagi aussi rapidement et d'avoir adapté leurs projets en conséquence.

 

Les représentations auront lieu à la « EinTanzHaus », au « Theater Felina-Areal », à la « Theaterhaus G7 », dans le centre culturel de « Zeitraumexit » de Mannheim, mais aussi en ligne


Le programme du festival est à retrouver ici.

Pour assister à une des représentations, c’est par .

 

Chloé Ferrante IMG_20200102_104955 - Copie

Chloé Ferrante

Rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne, Chloé se passionne, en dehors de l'écriture, pour le sport et plus particulièrement le badminton, les voyages et les domaines franco-allemands.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ÉVÉNEMENT

Le marché de Noël de Heidelberg est annulé

Face à l’augmentation des chiffres du coronavirus, la ville de Heidelberg a décidé à contre cœur d’annuler son marché de Noël. Il avait attiré un million de visiteur l’an dernier.

Que faire à Heidelberg Mannheim ?

Cologne Appercu
CONFÉRENCE

Lancement des « Conférences citoyennes du cœur de l'Europe »

Frédéric Petit, député des Français établis à l'étranger lance à partir du lundi 26 octobre 2020 une série de rencontres-débats digitales. La 1ère se la série portera sur le budget de l'Etat.