Mercredi 28 octobre 2020
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim

Logement : astuces pour effectuer ses recherches et ne pas s’y perdre

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 15/10/2020 à 06:00 | Mis à jour le 15/10/2020 à 06:00
Photo : © Pixabay
logement astuces recherches Heidelberg Mannheim

Vous cherchez un logement ? Sachez que le marché peut très vite se transformer en jungle pour les non-avertis. Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim vous propose quelques pistes pour s'y retrouver.

 

Des méthodes de recherches classiques

Les expatriés français font souvent ce constat au sujet du logement, les loyers allemands restent globalement bon marché en comparaison aux prix français. Avec des exceptions malgré tout : Munich est une ville où les loyers sont très élevés, Francfort ou encore Mayence sont également des villes aux loyers importants, en particulier pour les étudiants. Dans la région, Heidelberg est sans doute la ville la plus onéreuse, mais les petits budgets trouveront leur bonheur dans les villes voisines de Mannheim ou de Ludwigshafen. Pour les étudiants, nombreux à vouloir y étudier, beaucoup doivent faire quelques sacrifices pour trouver un logement.

En revanche, s'il y a bien un point commun entre la France et l'Allemagne, c'est dans la manière de chercher un logement. Des sites internet existent, comme immobilienscout24immonet et aussi Null Provision avec des annonces publiées quotidiennement. Vous pourrez y créer des alertes afin de ne louper aucune offre correspondant à votre recherche. Dans la jungle du marché du logement, manquer une offre est très vite arrivé. Les journaux peuvent aussi offrir des pages spéciales contenant des petites annonces.

Un autre moyen existe, plus onéreux, mais aussi sans doute plus sécurisant, les agences immobilières. Elles fournissent en général de bons conseils dans la recherche d'un appartement ou d'une maison. Il faudra en revanche payer une commission, comme en France, correspondant en moyenne à deux mois de loyer hors charges.

Dans tous les cas, le paiement d'une caution à la signature est inévitable, qu'il s'agisse d'une agence ou d'un particulier. En général, cette caution s'élève à trois mois de loyer sans charges. Du côté des charges, là aussi tout cela reste du classique : frais de fonctionnement de l'immeuble et chauffage. A noter que l'électricité n'y figure pas.

Dans le cas du préavis de résiliation, vous ne serez pas dépaysés si vous arrivez de France, une durée de trois mois en amont doit être respectée de la part du locataire. A savoir également, vous pourrez bénéficier de contrats avec des logements à durée déterminée. Cependant, sachez que si vous souhaitez quitter votre appartement avant la date prévue, vous ne pourrez pas vous exonérer du reste du loyer à payer sauf si vous trouvez un "Nachmieter", un nouveau locataire. Il est également bon de savoir, si vous restez plus de trois mois, il vous faut impérativement vous inscrire auprès de la mairie de votre commune dans un délai de deux semaines (Anmeldung). À Mannheim ou Heidelberg, vous pourrez vous inscrire auprès de votre mairie. 
 

logement Heidelberg
© Pixabay



La colocation

La colocation est un mode de logement très répandu en Allemagne. Plus de quatre millions d'Allemands l'ont adoptée. Si vous avez déjà demandé à des Allemands un moyen de trouver un logement, la plupart vous redirige vers le site WG-Gesucht, (Wohngemeinschaft, abrégée WG, qui veut dire colocation), signe qu'ils partent bien souvent du principe que vous cherchez une colocation. Ce site est la référence pour trouver une chambre dans n'importe quelle ville allemande. Vous trouverez également votre bonheur sur Easy WG, Studenten WG et WG suche Dans la région, les deux villes les plus demandées sont Mannheim et Heidelberg. Étant deux villes étudiantes, la demande est souvent très forte, en particulier avant l'été en prévision de la future rentrée, et les meilleures offres sont prises d'assaut. Des recherches ciblées en amont sont donc conseillées. 

La colocation est bien évidemment un moyen de faire des rencontres, d'en apprendre davantage sur la culture allemande, et bien sûr de pouvoir bénéficier d'un loyer moins élevé.

Si vous êtes en Allemagne pour quelques mois, sachez que la sous-location est très répandue. Des étudiants quittant leur logement pour une durée déterminée, vacances ou séjour à l'étranger, ne veulent bien souvent pas quitter leur chambre et proposent donc de l'occuper pendant cette période. La pratique est bien plus répandue qu'en France. 

Enfin, pour les étudiants, qu'ils soient internationaux ou non, la Studierendenwerk sera là pour vous aider dans la recherche de logements. À Mannheim (https://www.stw-ma.de/), celle-ci est particulièrement dynamique, tout comme à Heidelberg (http://www.stw.uni-heidelberg.de/). Les logements sont meublés, on peut les occuper seul ou à plusieurs, et la connexion internet est gratuite. Le chauffage, l'eau chaude et l'entretien des parties communes sont également compris dans le prix. Situées à proximité des universités, ces résidences permettent également de rencontrer des étudiants venus de divers horizons.


Abréviations utiles à connaître

Si vous n'êtes pas familiers avec toutes les abréviations allemandes concernant le logement, nous vous proposons quelques exemples ici :

KM :  Kaltmiete (loyer sans charges)
WM : Warmmiete (loyer charges comprises)
KT :   Kaution (caution)
NK :   Nebenkosten (charges)
Zi :    Zimmer (pièce)
EBK : Einbauküche (cuisine équipée)
ZH :   Zentralheizung (chauffage central) 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Hambourg Appercu
Coronavirus

Préparation d’une campagne de vaccination en Allemagne

Le ministre de la Santé commence à organiser une campagne de vaccination qui aura lieu dès le premier trimestre de 2021. Il estime que le vaccin sera prêt, malgré des doses en quantité limitée.

Que faire à Heidelberg Mannheim ?

EXPO

Le travail des pompiers de Mannheim à l’époque nazie

​​​​​​​ La ville de Mannheim organise du 27 au 30 octobre une exposition à la fois originale et émouvante consacrée à ses pompiers professionnels et volontaires pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur le même sujet