Mardi 21 septembre 2021
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim

Depuis l'Allemagne Johannes Gutenberg révolutionna l’imprimerie

Par Caroline Rayner | Publié le 03/01/2021 à 09:41 | Mis à jour le 03/01/2021 à 10:03
Photo : © Pixabay
Gutenberg imprimerie Allemagne

Si, de nous jours, nous pouvons acheter des livres, revues et autres en masse, c’est grâce à un homme novateur : l’Allemand né à Mayence, Johannes Gutenberg, inventeur de l’imprimerie. Retour sur l’histoire d’un pionnier de son époque de la diffusion de la culture et du savoir.

 

Entre Strasbourg et Mayence

Jusqu’à ce jour, la date de naissance exacte de Johannes Gutenberg n’est pas connue, mais les historiens l’estiment aux alentours de l’an 1400 à Mayence, dans une famille plutôt aisée. Par conséquent, il pût aller à l’école, qui, à l’époque, se déroulait entièrement en latin.
 

Gutenberg
© Pixabay

De 1434 à 1444, il vécut à Strasbourg, ce qui fut un chapitre capital de sa vie, car c’est ici qu’il a effectué les premières étapes vers son invention de l’imprimerie. Il fonda une association destinée à créer une presse en plomb, un élément crucial pour son innovation. Toutefois, c’est à son retour à Mayence qu’il peaufina son invention.


Une invention révolutionnaire

En 1450, sa technique d’imprimerie était enfin au point : dorénavant, on pouvait imprimer des livres ! Le processus était bien évidemment plus fastidieux qu’aujourd’hui puisque chaque lettre devait être imprimée individuellement, à l’aide de tampons en métal. Néanmoins, au 15ème siècle, ce concept était réellement révolutionnaire et simplifiait considérablement la diffusion des livres et ainsi des idées. Gutenberg a donc déclenché une réelle révolution des médias !
 

Gutenberg
© Pixabay


L’humanisme, un mouvement fulgurant

Avant l’invention de l’imprimerie, chaque livre devait être copié à la main par des moines copistes, car eux seuls maitrisaient l’écriture. Ce procédé était extrêmement long, contraignant et inefficace. De plus, les livres furent uniquement recopiés sur demande, ce qui freinait grandement la diffusion da la pensée.

Après 1450, le monde de la culture connut un changement radical : comme les livres pouvaient se diffuser plus vite, ses derniers furent utilisés par des écrivains, scientifiques et philosophes, très nombreux en cette ère éclairée où de nombreux phénomènes de société ont été mis en question, pour transmettre des messages et éduquer la population. Celle-ci, au début de la Renaissance, est encore extrêmement influencée par l’idéologie très conservatrice de l’Église : la plupart pensaient par exemple que la Terre est plate ou encore que la Terre est au centre de l’univers et que le soleil gravite autour d’elle.

Par ailleurs, un autre penseur qui a utilisé l’imprimerie à son avantage et a révolutionné la société jusqu’à aujourd’hui est Martin Luther. Ce moine allemand avait de nombreux éléments de critique à l’église catholique, qu’il jugeait arriérée et manipulatrice. Pour faire passer ses idées, il colla des annonces sur les portes des églises de son canton. Il est parvenu à convaincre un nombre si important de personnes qu’il créa une nouvelle branche au christianisme : le protestantisme. L’époque de la Renaissance, que l’on nomme également l’humanisme, est donc une période de révolution intellectuelle, ainsi qu’une période d’innovations et de découvertes.
 

Gutenberg
© Pixabay


Un hommage permanent à Gutenberg

Johannes Gutenberg est bien plus qu’un inventeur : il est devenu une institution et de nombreuses initiatives lui rendent hommage, en particulier à Mayence, sa ville natale. Le « Gutenberg Museum » permet ainsi de se plonger entièrement dans l’univers de ce pionnier de la culture. Par exemple, des presses en plomb, comme utilisées à son époque y sont exposées et des démonstrations ainsi que des ateliers sont organisés régulièrement par le musée.


En savoir plus sur le Gutenberg Museum de Mayence ici.

 

Nous vous recommandons
Caroiline Rayner - stage rédactrice

Caroline Rayner

Franco-germano-anglaise ayant grandi à Francfort, Caroline aime le chant, la musique classique et la lecture. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s) Réagir