Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

BRED ESPACE : « La Banque en Ligne qui me comprend »

Deux hommes Deux hommes
Écrit par BRED espace
Publié le 2 février 2023, mis à jour le 3 février 2023

Lors d’une expatriation en Asie à la fin des années 80, Benoît Duchâteau-Arminjon, ancien lauréat du Prix Humanitaire des Trophées des Français de l’étranger, fonde l’ONG cambodgienne d'aide à l’enfance Krousar Thmey.

 

Pour l’accompagner dans ses projets, cet humanitaire engagé et entrepreneur bénéficie, depuis de longues années, d’une relation de proximité auprès d’une banque en ligne experte des problématiques des non-résidents : BRED Espace.

 

Benoît Duchâteau-Arminjon et Jack Signes, son conseiller patrimonial chez BRED Espace Banque Privée, nous racontent cet accompagnement résolument tourné vers l’humain.

 

Lepetitjournal.com : Benoît Duchâteau-Arminjon, comment est né votre engagement dans l’humanitaire et dans l’aide à l’enfance ? 

Benoît D.-A. : Je me suis expatrié à Bangkok en 1989 pour travailler au sein d’un groupe hôtelier français, dans le cadre du service national.

 

C’est là que j’ai découvert la situation des réfugiés cambodgiens.

 

En août 1990, j’ai visité le camp de Site II, qui était alors la deuxième ville de Cambodgiens au monde, avec 215 000 personnes réunies sur 7,6 km2… Quand je suis retourné au travail le lendemain, en costume cravate, du haut du 23ème étage de mon building, je me suis vraiment demandé ce que je faisais là…

 

J’ai ensuite décidé de mener une collecte de fonds auprès d’autres expatriés pour offrir des uniformes aux enfants des camps, afin de leur permettre d’aller à l’école comme les autres, avec dignité.

 

Peu après, j’ai fait le choix de prendre une année sabbatique pour m’engager comme volontaire dans les camps, où j’ai travaillé comme professeur de comptabilité, tout en continuant à développer l'opération de dons d’uniformes. 

 

Par la suite, j’ai créé des structures d'accueil pour enfants abandonnés dans ce camp de réfugiés cambodgiens en Thaïlande : c’est là qu’est née Krousar Thmey.

 

Quand la paix a été signée au Cambodge, le 23 octobre 1991, j’ai négocié avec les autorités locales pour ouvrir ces mêmes structures côté cambodgien.

 

En 2011, à l’occasion des 20 ans de l'ONG, première fondation cambodgienne d’aide à l’enfance, j’ai demandé au Premier ministre cambodgien d’accepter l’enregistrement du personnel de nos écoles pour enfants aveugles ou sourds sur la liste du personnel du ministère de l’éducation. En 2019, après avoir poussé à une implication crescendo du ministère à nos côtés, nous avons pu transmettre l’ensemble de ces écoles au ministère de l'Éducation cambodgien: un système qui fonctionne très bien et se développe.

 

Aujourd’hui, Krousar Thmey continue à s’impliquer auprès des enfants des rues ou abandonnés, tout en poursuivant un programme d’art et de culture.

 

Lepetitjournal.com : Comment avez-vous connu BRED Espace ?

Benoît D.-A. : En 2017, afin de préparer mon retour en France, je me suis rapproché de la BRED, qui venait d’ouvrir une filiale au Cambodge. J’ai été l’un des tout premiers clients !

 

J’ai ensuite été accompagné par M. Jack Signes, mon conseiller patrimonial chez BRED Espace Banque Privée.

 

J'apprécie cet accompagnement au quotidien !

 

Lepetitjournal.com : Quels ont été les points forts de cet accompagnement ?

Benoît D.-A. : En tant qu’humanitaires, nous ne sommes pas toujours pris au sérieux dans le monde bancaire, nous sommes souvent perçus comme des “rêveurs”... Pourtant, en parallèle de mes actions humanitaires que je menais de façon bénévole, j'avais aussi créé des projets entrepreneuriaux pour gagner ma vie (deux hôtels proches des temples d’Angkor à la fin des années 90). J’ai donc un parcours assez atypique, d’humanitaire mais aussi d’entrepreneur.

 

« Chez BRED Espace, mes interlocuteurs ont fait preuve d’une
grande compréhension vis-à-vis de mon parcours atypique et de mon lien avec le
Cambodge. C’est quelque chose que je n’avais jamais connu chez d’autres
banques. »

 

J’ai été accompagné, dès le départ, par des interlocuteurs familiarisés avec le Cambodge, qui comprenaient les spécificités de ce pays. Cela a grandement facilité mon retour en France, qui s’est fait tout naturellement, en parfaite continuité, car chaque interlocuteur connaissait déjà mon parcours. Tout a été très fluide et j’ai vraiment bénéficié d’un accompagnement sur mesure.

 

J'ai aussi beaucoup apprécié la relation avec mon conseiller patrimonial M. Signes. Il a lui-même parfaitement compris mon parcours peu conventionnel. De plus, il s’est toujours montré très disponible et réactif : j’ai eu une réponse immédiate à chacune de mes demandes.

 

Lepetitjournal.com : Jack Signes, quel est votre rôle en tant que conseiller patrimonial chez BRED Espace Banque Privée ?

Jack Signes : Il faut savoir que la BRED a été l’un des tout premiers établissements à mettre en place, il y a une vingtaine d’années, une banque en ligne. L’objectif était de créer une entité capable d’intervenir partout en France, au sein des territoires où la BRED n'était pas installée.

 

C’est ainsi qu’est née la banque en ligne BRED ESPACE.

 

À travers BRED Espace, nous sommes entrés en relation avec des expatriés, à qui nous avons souhaité offrir un accompagnement dédié, pour répondre à leurs problématiques patrimoniales et financières spécifiques. C’est ainsi que nous avons créé, il y a environ 6 ans, BRED Espace Banque Privée, qui propose un conseil individualisé et des solutions adaptées aux besoins des non-résidents.

 

En tant que conseiller patrimonial chez BRED Espace Banque Privée, j’oriente donc les clients en matière de gestion d’actifs, de financement, d’immobilier, d’ingénierie patrimoniale, de retraite, de fiscalité…

 

Mon rôle est de répondre aux besoins très différents de clients expatriés dans le monde entier, afin de leur apporter une solution sur mesure, tout au long de leur expatriation, mais aussi à leur retour en France.

 

Lepetitjournal.com : Qu’est-ce qui caractérise cet accompagnement proposé aux expatriés ?

Jack Signes : Nous travaillons très régulièrement avec des clients expatriés qui ont, à l’image de M. Duchâteau-Arminjon, un parcours atypique. Nous avons mis en place des procédures qui nous permettent de travailler à distance (par téléphone ou visio), en parfaite intelligence et en toute transparence avec eux.

 

Grâce à l’expérience que nous avons acquise au fil de longues années, nous pouvons aujourd’hui accompagner des expatriés où qu’ils soient dans le monde.

 

Par ailleurs, chez BRED Espace Banque Privée, nous sommes une équipe à taille humaine, constituée d’une dizaine de personnes. Cela nous permet de prendre le temps de connaître nos clients, d'étudier leurs dossiers et de nous adapter au profil et à la situation de chacun.

 

« Nous sommes très attachés à l'humain et au parcours individuel de chaque client.
Nous proposons ainsi un accompagnement sur mesure, ce qui est extrêmement rare
pour une banque en ligne. »

 

En outre, chez BRED Espace, nos clients bénéficient à la fois d’un conseiller dédié, qui l’accompagne dans ses opérations de banque au quotidien, et d’un conseiller patrimonial. Cette double relation, avec deux conseillers de proximité, est assez unique.

 

Nous avons également développé une offre de services dédiée aux expatriés. Nos clients non-résidents ont par exemple la possibilité de détenir des comptes dans plusieurs devises (dollars, livres sterling, francs suisses…). Ils peuvent ainsi gérer leurs avoirs et effectuer leurs paiements en devises étrangères, au sein d’une banque française.

 

Nous sommes également en mesure de leur proposer des solutions de financement adaptées pour les accompagner dans leurs projets de vie, tels que l’achat d’un bien immobilier en France par exemple.

 

Par ailleurs, outre les échanges par téléphone et en visio, nous sommes en mesure de recevoir nos clients expatriés au sein de nos locaux à Paris, lors de leurs passages en France.

 

Lepetitjournal.com : En quoi le parcours de Benoît Duchâteau-Arminjon fait-il écho aux valeurs de BRED Espace ?

Jack Signes : On l’oublie souvent, mais la banque est véritablement au cœur de l'humain ! Nous connaissons l’histoire de nos clients, leur famille, leur parcours… Nous les accompagnons dans leurs projets professionnels, dans les projets d’études de leurs enfants, dans l’acquisition de leur logement, dans la préparation de leur retraite…

 

L’une des particularités de la BRED est aussi d’être une banque détenue par ses sociétaires, avec une culture bien à part. Nous sommes une banque à échelle humaine, parfaitement intégrée dans les territoires, avec une démarche véritablement responsable. Nous jouons ainsi un rôle social, humain et responsable très important envers la société.

 

Pour plus d’informations, 

rendez-vous sur le site : www.bredespace.com

Ou contactez-nous :

bredespace@bred.fr

09 69 39 54 58

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions