Bourse : les places mondiales dans la tourmente

Par Article Partenaire | Publié le 14/06/2022 à 12:05 | Mis à jour le 14/06/2022 à 12:46
wall street new york

La situation boursière ne s'améliore pas dans ces derniers jours, au contraire, elle suit les tendances à la baisse. On parle désormais d'un retour du krach boursier, en effet malgré un léger retour depuis quelques semaines, la situation ne s'améliore pas à la suite de la pandémie et de la guerre en Ukraine. Au contraire, la situation boursière est dans un stade critique et les marchés sont au plus bas et risque de dépasser des records dans les semaines à venir. 

 

Les raisons du krach boursier 

Depuis novembre 2021, le NASDAQ a reculé de 26,8 %. Bien qu'il y ait eu des fluctuations, on observe de nouveau des baisses à la bourse de Tokyo ou au CAC 40. Si l'on pouvait croire que cette situation était uniquement due à la situation en Ukraine et que cela pourrait s'améliorer une fois que cela se stabilise, il est dorénavant clair que ce n'est pas la seule explication et qu'il va falloir faire face à une crise boursière plus durable. Non seulement la situation internationale bouleverse les marchés boursiers et l'approvisionnement des matières premières, mais il faut ajouter à cela la fin des planches à billets des banques centrales, l'augmentation des taux d'intérêt des obligations d'État et la fin de la bulle du numérique, particulièrement alimentée par la pandémie.

 

Ces différentes raisons sont alors bien logiques et complètement en phase avec la situation mondiale. La bourse est simplement en train de se remettre à niveau avec la situation financière des différents pays. Ainsi, on comprend que cela risque de continuer et que ce n'est pas la bourse qui va parvenir à sortir de cette crise, mais qui en est simplement le reflet. Tout n'est pas noir puisqu'il y a toujours des valeurs à suivre en bourse, si l'on souhaite acheter des options sur action, on peut suivre notamment TotalEnergies ou IPSOS.

 

Que prévoir pour l'avenir ?

En réalité, la situation n'est ni inédite, ni surprenante pour ceux qui suivent attentivement les cours boursiers. La situation est semblable à des évènements déjà vécus il y a quelques années comme l'éclatement de la bulle internet par exemple. Les marchés boursiers fluctuent inévitablement, comme lorsqu'il y a eu l'explosion du Nasdaq de 1990 à 2000. Dès lors qu'il y a une bulle, comme cela a pu être le cas pendant la pandémie, il faut s'attendre à ce qu'elle éclate tôt ou tard. 

 

Aujourd'hui, il y a une période de fin des excès dans différents secteurs, la confiance baisse et ainsi tout le cours baisse. Ajoutez à cela les perturbations mondiales et l'on se retrouve dans la situation actuelle. Les bulles sont faites pour éclater et c'est ce qui passe avec certaines valeurs qui ont grimpé pendant la pandémie et dont le cours baisse inévitablement avec la fin de celle-ci, comme pour Netflix ou Amazon par exemple. Ces baisses sont aussi un reflet de la sortie de pandémie bien que cela entretienne une baisse globale de la bourse. Ces chutes sont logiques au vu de la situation mondiale, qui empire ou s'améliore et influera toujours sur les marchés boursiers. Dans ces moments-là, il faut savoir rester patient et ne pas paniquer, le cours rebondira d'ici à quelques mois lorsque la situation sera plus stable. 

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique