Les solutions pour les propriétaires expatriés

Par Article Partenaire | Publié le 25/08/2022 à 11:11 | Mis à jour le 25/08/2022 à 11:11
Petite fille tenant une maison dans les mains

Quelles solutions s’offrent aux expatriés partis loin de France ? Les propriétaires peuvent être aidés sur la location de leur bien.

 

Louer son logement en étant expatrié à l’étranger

Partir vivre à l’étranger plusieurs mois, plusieurs années ou même définitivement dans certains cas se fait de plus en plus fréquemment. On souhaite tenter l’aventure hors de ses bases françaises et bien que cette habitude fut souvent prise par les plus jeunes, de nouveaux habitués, plus anciens, s’y prêtent désormais ! Généralement, ces personnes sont propriétaires de biens et souhaitent logiquement, les mettre en location le temps de leur départ, sans pour autant les céder à la vente.

 

Cette initiative peut en effet permettre aux propriétaires de conserver une rentrée d’argent avec parfois, la possibilité de récupérer leur maison ou appartement dès leur retour de l’étranger. Cependant, il existe plusieurs inquiétudes légitimes à régler avant de partir et de réellement mettre son bien en location. Quelles sont les différentes solutions à mettre en place ?

 

Établir le type de location 

Il existe deux types de location pour un bien et très souvent, le choix final dépend de la localisation de la maison ou de l’appartement concerné. Une location saisonnière est plus rentable dans sa globalité mais elle réclame beaucoup de temps de la part du propriétaire et également, de nombreux ajustements à effectuer tout au long de l’année.

 

Probablement moins rentable, une location de type longue durée est cependant, plus simple à mettre en place et à gérer dans son ensemble pour un propriétaire. Pour les expatriés propriétaires, ce type de location peut clairement offrir un confort de vie plus important et moins d’inquiétude ou de tâches à effectuer à distance.

 

Dans une ville étudiante, il convient de louer son appartement à l’année. Proche d’une destination de vacances, l’idée de la location saisonnière pointe elle, le bout de son nez.

 

Assurer son bien contre les mauvaises surprises

Louer un appartement via un bail pour une longue durée et donc, en location permanente, n’est pas exempte de toutes inquiétudes, bien qu’elle soit plus aisée pour le propriétaire à longueur d’année. De plus en plus et malgré les solutions entreprises par les propriétaires, il est fréquent d’assister à des loyers impayés.

 

Entre le choix précis de son locataire en fonction des nombreux dossiers, les éventuelles inquiétudes quant aux dégradations et comme cité, l’angoisse de faire face à des absences de paiement de loyers, assurer son bien semble évident !

 

En France, certaines plateformes peuvent se porter garantes pour les locataires ne possédant pas de garant mais dans le même temps, elles peuvent également protéger les propriétaires contre les éventuels loyers impayés. Une donnée qui rassure fortement, d’autant plus lorsque l’on se trouve à des milliers de kilomètres du bien concerné.

 

S’octroyer les services d’une agence ou d’un professionnel

Aussi sérieux que puisse être le locataire et digne de confiance par la même occasion, il peut toujours arriver quelque chose dans un bien loué. En étant à l’étranger, vous ne pourrez intervenir dans le cas échéant et répondre aux besoins de votre locataire. Il convient alors de se rapprocher d’une personne compétente pour gérer les éventuels aléas. Bien entendu, cette personne ou agence devra se trouver non loin du bien loué !

 

En cas de location saisonnière, l’aide d’une personne tierce ou d’une agence semble obligatoire entre les départs, arrivées et autres gestions nécessaires sur place.

 

Quid de l’imposition ?

Résider désormais à l’étranger ne change en rien l’imposition due sur ce patrimoine immobilier, une déclaration sera donc toujours nécessaire. Vous pouvez donc rester soumis à la taxe d’habitation lorsqu’elle reste en vigueur dans la commune du bien, la taxe foncière et dans certains cas, l’ISF. À savoir que la location d’un bien meublé peut permettre un allègement fiscal et que cette solution peut donc être privilégiée par les résidents étrangers.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale