Vendredi 15 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Anciens élèves des lycées français du monde : rendez-vous à Tunis !

Par Justine Hugues | Publié le 14/02/2019 à 17:30 | Mis à jour le 14/02/2019 à 17:30
forum anciens élèves lycées français du monde Tunis 2019 AEFE

Le 5ème forum mondial des anciens élèves des lycées français du monde aura lieu le week-end  du 12 au 14 avril 2019 à Tunis. Le rendez-vous est pris pour un nouveau temps fort de rencontres et d’échanges au sein d’un réseau en pleine expansion. 

 

Après Paris (2009), Casablanca (2011), Vienne (2013) et Lisbonne (2015), c’est à Tunis que se déroulera la 5ème édition du Forum Mondial des Anciens élèves (FOMA) en 2019. « Le lieu a été proposé par les associations locales d’anciens élèves, explique Raphaelle Dutertre, responsable des relations avec les élus et les anciens élèves au sein de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Le pays est le cinquième plus important du réseau en nombre d’élèves, de l’ordre de 11.000 actuellement ». Cette manifestation est le fruit de l’engagement conjoint de l’AEFE, la Mission Laïque Française (Mlf), l’association Union-ALFM ainsi que l’Ambassade de France en Tunisie, les associations locales d’anciens élèves et les établissements d’enseignement français de la ville. Olivier Poivre d'Arvor, l'Ambassadeur de France en Tunisie, a immédiatement accepté de recevoir  les participants le vendredi à la Résidence de France. 

 

Un programme varié

 

Au menu des festivités, seront proposés des ateliers thématiques, échanges, conférence-débat, soirée de gala et une matinée dédiée au sport. « Lors du dernier forum national à Berlin, des anciens élèves nous ont suggéré l’idée. Les participants pourront donc pratiquer de la pétanque, du volley, du football, de la danse orientale ou encore une randonnée de 2h qui passera par les monuments emblématiques de Carthage » précise Raphaelle Dutertre. 

 

Autre spécificité de cette cinquième édition : la présence d’un établissement partenaire, l’école internationale de Carthage, aux côtés de deux établissements en gestion directe, les lycées Flaubert et Pierre Mendès-France. « Nous souhaitons montrer que les écoles partenaires ont toute leur place dans ce type de manifestation, au même titre que les autres types d’établissements », justifie notre interlocutrice. 

 

Via de nombreux temps forts d’échange, le rendez-vous ambitionne de renforcer et structurer le réseau des anciens des lycées français du monde et faire vivre les liens fondés sur une éducation, une langue et des valeurs communes.

 

A vos claviers !



Les inscriptions sont ouvertes sur la plateforme ALFM, réseau social et associatif ouvert à tous les anciens élèves des lycées français, quels que soient leur âge, nationalité ou domaine professionnel.

On estime à 600 000 le nombre d’anciens élèves à travers le monde, et l’on compte plus de 80 associations locales d’anciens élèves.  

Parmi les personnalités du monde académique ayant confirmé leur présence à l’évènement, figurent M. Elyès Jouini, ancien élève du Lycée Pierre-Mendès-France de Tunis, Vice-Président  de l’Université Paris Dauphine, et M. Jean Bastianelli, ancien élève du Lycée Charles-de-Gaulle de Londres, proviseur du Lycée Louis-Le-Grand à Paris. 

L’AEFE entend rassembler, pour l’occasion, près de 250 anciens élèves du réseau. 

Nous vous recommandons

Justine Hugues

Justine Hugues

Après avoir travaillé 8 ans dans l’aide humanitaire et au développement (en Amérique Centrale, République Dominicaine et Birmanie) elle s'est reconvertie dans le journalisme avec l'ESJ Pro. Elle fait aujourd'hui partie de l'équipe de rédaction à Paris.
0 Commentaire (s)Réagir

Famille

Enfants enlevés au Japon, le calvaire sans fin des parents français

Chaque année, au Japon, 150 000 mineurs sont kidnappés par l'un des parents qui coupe tout contact. Le Sénateur Richard Yung a présenté une résolution qui permettrait au parent lésé de garder le lien

Patrimoine

INVESTISSEMENT

Expatriés : 5 raisons d’investir en France

Investir dans l’immobilier locatif en France peut faire peur, surtout quand est expatrié ! On se dit que c’est un projet qui demande énormément de temps, qui nécessite de se déplacer régulièrement.

Sur le même sujet