Lundi 19 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CFE - Frais Hospitaliers : tiers payant, de nouveaux pays couverts

Par CFE | Publié le 25/07/2018 à 18:00 | Mis à jour le 10/10/2018 à 18:03
CFE, tiers payants, frais hospitaliers

Expérimentée avec succès par la Caisse des Français de l’étranger (CFE) depuis 2017 en Thaïlande, la prise en charge des frais hospitaliers en tiers payant vient d’être étendue à de nouveaux pays de l’ASEAN et de l’Afrique francophone.

Depuis janvier 2017, la Caisse des Français de l’étranger réalise en Thaïlande CFEune expérimentation de prise en charge en tiers payant, en association avec IMA assistance. Ce dispositif a ouvert la possibilité aux expatriés de se faire soigner en bénéficiant du tiers payant dans une vingtaine d’hôpitaux sur le territoire. 313 clients CFE expatriés sur la Thaïlande ont ainsi pu être hospitalisés en toute sérénité.

 

Un taux de prise en charge plus lisible en cas d'hospitalisation

''Le taux de prise en charge de 80% en tiers-payant est supérieur au taux moyen que nous faisions auparavant en Thaïlande'', explique Laurent Gallet, directeur de la CFE. ''Nous remboursions sur la base des règles du système français, ce qui était complexe et ne permettait pas d'indiquer à l'avance au client son taux de prise en charge. On a là une simplification et une meilleure prise en charge dans un nombre d'hôpitaux beaucoup plus large.''

 

Extension du dispositif à des pays de l’ASEAN et d’Afrique en 2018

La CFE a décidé d’étendre cette expérimentation à de nouveaux pays pour les personnes ne bénéficiant pas d’une prise en charge et d'une assistance par une assurance complémentaire.

Les adhérents à la CFE des pays de la zone ASEAN (Birmanie, Laos, Cambodge, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Philippines et Brunei sauf Singapour) en bénéficient depuis avril 2018.

Les adhérents des deux zones CFA en Afrique bénéficient également de la prise en charge en tiers-payant depuis fin mai 2018 : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée Equatoriale, Guinée Bissau, Mali, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo. 

Attention, dans ces pays, la prise en charge n’inclut pas d'assistance rapatriement. Pour ces deux nouvelles zones, le partenaire gestionnaire du réseau de soins est Henner.

 

100% de la facture prise en charge

Dans ces pays d’Asie ou d’Afrique, la prise en charge de la facture est de 100%. Ce taux de prise en charge plus favorable s’explique par des coûts de santé inférieurs à ceux de la Thaïlande, et inférieurs ou égaux à ceux pratiqués en France. En plus de l’hospitalisation sur plusieurs jours, les soins pris en charge comprennent la chirurgie ambulatoire et les actes de diagnostic nécessitant une anesthésie, la dialyse, la chimiothérapie, la radiothérapie et la pharmacie prescrite et délivrée par l’hôpital dans le cadre des soins mentionnés.

Les clients gardent leur liberté de choix. S'ils décident d'être opérés dans un hôpital qui ne fait pas partie du réseau Henner ou IMA, ils avancent les frais et seront ensuite remboursés. 

Si l’expérimentation se poursuit avec succès, la CFE est susceptible de la généraliser au monde entier, avec un taux de prise en charge différent selon les pays. 
 

Tous les détails sur le site dédié : http://cfe-hospi2018.fr/

Caisse des Français de l'étranger : www.cfe.fr
 


 
cfe$

CFE

CFE (Caisse des Français de l'Etranger) La CFE est une caisse de sécurité sociale volontaire qui assure la continuité avec le régime général de Sécu pendant l'expatriation, au retour et pendant les séjours temporaires en France.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Bibi ven 27/07/2018 - 17:44

Bonjour, On se demande pourquoi la CFE n'a pas commencé la prise en charge des expats d'Europe. J'habite le Portugal et il n'y a jusqu'à aujourd'hui, aucun accord avec les hôpitaux du pays et qu'en conséquence, on ne peut pas être hospitalisé voire opéré en urgence si l'on ne fait pas soi-même l'avance des frais car les hôpitaux du coin ne veulent pas avoir à appeler par téléphone en France, de quoi provoquer une certaine gêne si l'on a pas suffisamment de moyens ni d'économies devant soi. Plusieurs personnes de mon entourage ont dû faire le tour de leur famille ou amis pour faire l'avance, c'est un comble.

Répondre

Installation

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Famille

ADMINISTRATION - Ce qui va changer pour les jeunes français expats

Journée défense et citoyenneté, Identification nationale des Etudiants, numéro INSEE… Les jeunes Français de l’étranger ne reçoivent pas exactement le même traitement administratif que les autres. Sur

Patrimoine

Shanghai Appercu
FINANCE

ECONOMIE - Attention, ces transferts d’argent sont illégaux en Chine

En Chine, comme partout ailleurs, il est important de savoir quelles transactions sont considérées comme suspectes afin d’éviter de déclencher une enquête sur votre compte bancaire.

Retour en France

Nathalie Perakis-Valat, une âme d’artiste nomade

Parmi les belles rencontres de ma vie d’expatriée, il y a eu celle de Nathalie Perakis-Valat dont j’ai croisé la route à Shanghaï en 2013, puis furtivement à Singapour peu après. De retour à Paris...

Sur le même sujet