TEST: inter

Konexio forme des publics sans emploi et des réfugiés aux métiers du freelancing

Par Natacha Marbot | Publié le 26/04/2022 à 17:45 | Mis à jour le 27/04/2022 à 09:46
Photo : Konexio au Malawi en 2019
Konexio au Malawi en 2019

A l'échelle internationale, Konexio conçoit des formations au freelancing numérique et joue le rôle de catalyseur auprès des structures locales pour favoriser un passage à l'échelle de la démarche.

 

Les programmes qui ont débuté en 2019 au Malawi sont reconduits en 2022 pour une 3ème promotion et sont en cours de déploiement au Kenya et en Jordanie. Valoriser le potentiel des publics sans emploi et leur offrir une insertion socio-professionnelle durable, via l'inclusion numérique : telle est l'ambition de Konexio.

Konexio prône la formation numérique pour favoriser l'autonomie financière

Konexio, en collaboration avec ses partenaires - propose des programmes adaptés aux publics qui sont éloignés de l'emploi, y compris des réfugiés, avec des modules formants tout aussi bien aux aspects purement techniques qu'aux soft skills pour préparer ses apprenants aux métiers du freelancing. L'enjeu de ces formations est de rendre les apprenants autonomes financièrement grâce aux missions qu'ils peuvent réaliser via les plateformes de freelancing.

 

 Aujourd'hui, je suis également en mesure d'aider la communauté de Dzaleka en partageant les compétences que j'ai acquises au cours de ma formation dans le programme DIP. Stan, apprenant devenu formateur

Le premier programme a été lancé au Malawi en 2019

Tout a commencé il y a 3 ans avec le programme d'inclusion numérique (DIP : Digital Inclusion Program). Ce programme est réalisé en partenariat avec Jesuit Refugee Services (JRS) et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). La 1ère promotion a vu le jour dans le camp de Dzaleka en 2019. Konexio a guidé JRS dans la mise en place du programme, en formant directement les futurs formateurs, en faisant le suivi des apprenants jusqu'au bout des parcours, et en conseillant les équipes locales sur la pérennisation des programmes.

 

étudiants devant des ordinateurs pendant des cours de Konexio

 

D'ici 5 ans un objectif d'implantation dans 10 pays, 40 villes à travers 50 partenariats

Les programmes de formations de Konexio sont en cours de développement au Kenya - en partenariat avec RefuSHE et Google – et ils ont pour but de former spécifiquement 240 femmes réfugiées. Les programmes de formation de Konexio vont aussi démarrer dès le mois de juillet en Jordanie. Cette fois ce sera à l'attention de réfugiés mais aussi de profils non inclus dans le marché du travail.

natacha marbot

Natacha Marbot

Natacha Marbot, étudiante rennaise diplômée d’un master de Relations internationale à l’Inalco en 2022, russophone et spécialisée sur l’espace post-soviétique. Elle a rejoint l’équipe de rédaction internationale pour un stage d’avril à juillet 2022
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique