TEST: inter

Crowdfunding immobilier et SCPI : quelles différences ?

Par Article Partenaire | Publié le 15/12/2020 à 16:49 | Mis à jour le 15/12/2020 à 16:54
crowdfunding immobilier scpi

Quelles sont les différences entre le crowdfunding immobilier et SCPI ?

Le financement dans le monde de l’immobilier peut se faire de diverses façons. Si autrefois, investir dans l’immobilier rimait avec l’acquisition ou la location d’un logement, aujourd’hui, d’autres solutions sont proposées aux investisseurs. Parmi elles, le crowdfunding immobilier et la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Si ces deux types de financement ont la même finalité, ils n’en sont pas moins différents l’un de l’autre. Découvrez dans cet article les différences qui existent entre eux.

 

Le crowdfunding immobilier : de quoi s’agit-il ?

Encore appelé financement participatif ou financement par la foule, il s’agit d’une forme récente d’investissement dans le domaine de l’immobilier. Tout comme les SCPI, elle représente une alternative intéressante pour toutes personnes désireuses d’investir dans l’immobilier, sachant que les coûts de départ ne sont pas très élevés. Le crowdfunding immobilier met donc en relation des particuliers ou investisseurs et des porteurs de projet immobilier.

Le principe du financement participatif est plutôt simple. Les investisseurs financent via une plateforme en ligne, une et parfois plusieurs opérations immobilières apportées par un porteur de projet. Il en est de même pour une SPCI mais à quelques différences près. Ce financement permet au porteur de projet, d’aller au bout de son projet avec les fonds des investisseurs, puis de leur verser à la fin de l’opération, l’investissement de départ plus des intérêts.

 

SPCI : En quoi ça consiste ?

Ce type de financement contrairement au crowdfunding immobilier, vise l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif. L’investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier revient en réalité à l’achat d’une part de patrimoine. En contrepartie de cet achat, vous bénéficiez des gains que le patrimoine génère. Ce mécanisme de financement est géré par une société de gestion spécialisée en la matière qui en retour perçoit une contrepartie (plus d’informations ici).

Il existe trois catégories de Société Civile de Placement Immobilier. La première est celle dite de plus-value qui a pour but la réalisation d’un retour sur investissement à la revente, comme c’est le cas avec le crowdfunding immobilier. La deuxième est celle des SPCI fiscales qui elles, donnent la possibilité de bénéficier des mêmes avantages fiscaux que ceux liés à un investissement direct, et la dernière catégorie, est celle dite de rendement qui vise la distribution régulière des revenus. 

 

Quelles sont les différences entre le crowdfunding immobilier et les SPCI ?

Si certaines similitudes ont été remarquées jusque-là entre les deux types de financement, les différences n’en sont pas moins notoires. Au niveau de la durée du placement, le premier est à court terme, tandis que l’autre est un investissement à long terme. Le crowdfunding immobilierest relatif à l’immobilier résidentiel, ce qui n’est pas le cas des Sociétés Civiles de Placement Immobilier car elles, touchent plutôt l’immobilier tertiaire. 

La souscription aux Sociétés Civiles de Placement Immobilier se fait par investissement lors d’émissions d’obligations, et par acquisition de parts pour ce qui est du financement participatif immobilier. En ce qui concerne les risques de perte en capital, ils sont jugés modérés avec les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, alors qu’avec un financement par la foule, ils sont plus élevés. 

Il y a également une différence au niveau des tickets d’entrée dans l’un ou l’autre de ces placements. En crowdfunding immobilier, la mise de départ est de 1000 euros. Avec les SPCI, le prix des parts varie de moins de 200 euros à environ 2000 euros. De plus, tout dépend de la plateforme à laquelle vous vous référez car, sur certaines, il est possible de trouver des tickets d’entrée valant 100 euros.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique