Mercredi 2 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Comment des hôteliers au Cambodge font face à la crise du Covid-19

Par Article Partenaire | Publié le 26/07/2020 à 17:30 | Mis à jour le 26/07/2020 à 17:30
jayahouse

Suite à la pandémie mondiale, la chute du Tourisme à Siem Reap (Cambodge) a engendré des conséquences aussi soudaines que terribles. L’initiative Hotels Joining Hands,partenariat entre trois hôtels de Siem Reap, le Mulberry Boutique Hotel, Jaya House Riverpark et Treeline Urban Resort permet d’apporter une aide constante aux communautés khmères les plus impactées.

Siem Reap, ville comptant approximativement 140 000 habitants (1 million en comptant la toute la Province), n’est pas juste une bourgade de transit pour les temples d’Angkor. Grâce aux 2.6 millions de touristes chaque année, Siem Reap est devenue en quelques années une ville éclectique, une destination dans la destination.

La pandémie mondiale de Coronavirus a marqué un coup d’arrêt brutal. Il est estimé que près de 150.000 personnes ont perdu leur emploi dans la Province, des centaines de businesses sont dorénavant fermés définitivement. Oui la manivelle de l’économie locale à Siem Reap, c’est le Tourisme, rien que le Tourisme. Et celle-ci s’est arrêté il y a cinq mois.

 

jayahouse

 

Depuis le 20 Avril 2020, l’initiative « Hotels Joining Hands organise les donations journalières de 450+ repas chauds par jour dans la province de Siem Reap. Au 6 Juillet 2020, le projet continue de plus belle et près de 34 000 repas ont été distribués. Nous avons échangé avec l’un des hôteliers initiateurs du projet, Karl Diederich, expatrié français et Directeur Général du Mulberry Boutique Hotel :

« Des gens qui auparavant gagnaient modestement bien leur vie se retrouvent sans aucun revenu depuis plusieurs mois, avec 90% d’entre eux remboursant leurs emprunts bancaires. Ils se retrouvent maintenant à vendre leurs biens pour se nourrir et payer les mensualités. Hotels Joining Hands permet d’apporter une aide à des centaines de personnes qui n’ont plus les moyens de se nourrir convenablement »

Chaque plat chaud est en effet nutritif et a un coût de 1.21 USD en moyenne. Tous les plats sont préparés localement, générant du revenu et créant de l’emploi. L’emballage 100% biodégradable (conçu à partir de feuilles de lotus et de feuilles de bananiers) rappelle aux locaux qu’il existe des alternatives très simples au plastique. Les équipes du Mulberry Boutique Hotel ainsi que des partenaires ont fait de l’impact environnemental de l’action une priorité absolue. 

 

mulberry

 

Les trois Hôtels travaillent en étroite collaboration avec les autorités de la Province afin de s’assurer que les repas soient bien distribués aux gens les plus démunis. Les partenaires supportant l’initiative comme Friends-InternationalSala Baï Hotel School et The Cambodia Landmine Museum apportent une aide précieuse à ce niveau également.

« Faire donation de 34 000 repas c’est avant tout un travail fantastique de nos équipes quotidiennement. Mais Il ne s’agit plus dorénavant plus de faire tourner un Hôtel, il s’agit de survie. De nos équipes, de leurs familles et de ces centaines de personnes qui comptent sur nous. La survie des travailleurs du Tourisme. » conclut Karl Diederich

 

Comment nous aider à continuer ?

Les donations sont collectées sur le site internet Hotels Joining Hands. Multiples options et détails sont disponibles sur le site pour faire une donation. Le but de collecte est de 45 000 USD, 100% des fonds collectés servent à la préparation et distribution des repas. N’hésitez pas à nous contacter par email pour de plus amples informations : donations@hotelsjoininghands.com

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?