TEST: 3873

Où trouver des livres en français à Chiang Mai ? premium

Par Catherine Vanesse | Publié le 21/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 28/03/2022 à 06:16
Photo : Catherine Vanesse - Plusieurs librairies proposent une large sélection de livres en français à Chiang Mai
librairie livres francais chiang mai

Il n’est pas toujours facile de dénicher des livres en français à Chiang Mai, en particulier des ouvrages neufs. Par contre, il existe plusieurs librairies de seconde main avec un choix plus ou moins varié. 

Rien de tel parfois que de se plonger dans un livre dans sa langue maternelle, que ce soit pour dévorer le dernier best-seller ou des classiques de la littérature francophone. Pour autant, dénicher des livres en français à Chiang Mai n’est pas toujours facile et le choix s'amenuise depuis le début de l’épidémie du Covid-19.

Face à l’absence de voyageurs et à une baisse des aller-retours au pays des expatriés, plusieurs bouquineries de Chiang Mai voient moins de renouvellement dans leur stock qu’auparavant et surtout moins de romans récents. Heureusement, certaines boutiques ont encore de la marge avant de voir leur réserve d’ouvrages en français s’épuiser. 

Lepetitjournal.com a fait le tour des librairies et boutiques de seconde main et a dégoté six bonnes adresses. 

Le Barfly

A l’intérieur des enceintes de la vieille ville et à quelques pas de la porte Thapae, Le Barfly est la seule librairie de seconde main de Chiang Mai exclusivement en français. Romans, policiers et bande-dessinées constituent la majorité d'un stock de quelque 1.800 ouvrages disponibles. 

Le propriétaire, Christian Caron, a commencé à vendre des livres il y a 14 ans. “Au départ, je ramenais des livres pour moi à chacun de mes retours de France et à un moment donné, je me suis dit que j’allais les mettre à la vente ou à la location”, dit-il. 

Il y a une dizaine d'années, la librairie-bar Le Barfly connaissait un certain succès auprès des francophones. Aujourd’hui, l’absence de touristes et les technologies ont fortement impacté la demande. “J’ai de moins en moins de livres et je ne cherche plus autant à les renouveler. Les jeunes lisent de plus en plus sur tablette, ils ne voyagent plus avec des livres, plus comme avant en tout cas”, déplore le passionné de lecture. 

A la bouquinerie Le Barfly, il est autant possible d’acheter les livres ou de les emprunter pour 25% du prix de vente, soit environ 70 bahts pour la location. De temps en temps, Christian rachète en seconde main certains livres, mais uniquement ceux qu’il a lui-même envie de lire! 

Ouvert uniquement le vendredi, samedi et dimanche.

The Lost book shop

Située dans la vieille ville dans la rue Rachamanka, The Lost Book Shop est après le Barfly la deuxième bouquinerie qui offre le plus grand choix de livres en français. En activité depuis 25 ans, ce magasin propose une large gamme de livres allant du roman à l’histoire en passant par la cuisine, la psychologie ou l’art, des ouvrages que l’on peut trouver dans plusieurs langues étrangères : français, allemand, suédois, etc. 

Aujourd’hui, la librairie a surtout l’impression de n’avoir plus qu’une clientèle d’expatriés et c’est surtout grâce à eux que le choix des livres continuent d’évoluer. La vendeuse relate qu’un certain nombre d’étranger ayant dû rentrer dans leur pays ont ainsi revendu tous leurs livres à The Lost Book Shop. 

Tout comme l’ensemble des librairies de seconde main, The Lost Book Shop rachète les livres à un prix moyen de 50 ou 60 bahts, il est également possible d’échanger deux livres au format poche contre un bouquin dans le même format. 

Pour faire face à une baisse du nombre de clients, The Lost Book Shop vend également des livres via sa page Facebook.

Shaman Book

Entrer dans la boutique Shaman Book, c’est se plonger dans une caverne d’Ali Baba pour amoureux des livres. Entre les étagères s’amoncellent des piles de livres de toutes sortes. Malgré un espace quelque peu exigu, Shaman Book dispose d’une réserve de près de 30.000 livres et une belle sélection de bouquins en français.

Malgré le côté chaotique de la boutique située à quelques pas de la porte de Thapae, le propriétaire dispose d’une liste détaillée des ouvrages qu’il a en réserve, de quoi faciliter la recherche si vous avez envie d’un livre en particulier. Depuis plusieurs années, Shaman vend ses livres sur Internet et livre partout en Thaïlande. “Aujourd’hui, la vente en ligne permet de compenser un peu, il y a des jours où je n’ai aucun client ici”, explique Léo, un Italien qui a ouvert Shaman il y a 20 ans. 

Shaman Book rachète également vos livres usagés, les prix variants selon la langue et la demande. “En ce moment, j’ai beaucoup de demandes pour des livres concernant la princesse Lady Di ou la monarchie britannique”, plaisante Léo. 

On The Road Books

En mars 2021, On The Road Books a déménagé dans un espace un peu plus petit tout en restant dans la rue Ratvithi dans la vieille ville. “Nous vendons entre trois et cinq livres par jour”, se désole la propriétaire Amnoi Amaijot en pointant la rue déserte. 

Malgré une affluence en baisse, Amnoi n’imagine pas encore abandonner sa boutique, surtout pas après 16 ans d’existence. S’il y a certes moins de renouvellement dans le choix des livres préférés, les stocks sont encore importants avec entre autres une sélection de livres en français honnête, même si elle est moins impressionnante que celle du Barfly, The Lost Book Shop et Shaman. 

On The Road Books achète ou échange vos anciens livres. 

Time’s Book

Time’s Book est sans aucun doute la plus petite boutique de livres de seconde main et les ouvrages en français tiennent à peine sur deux planches d’une étagère. “Ma sélection de livres en français est vraiment très petite, il n’y a plus de touristes, c’est difficile de renouveler ou d’augmenter l’offre”, relate Dowtip Guntamala. 

Situé dans la rue Chiang Moi Kao, Time’s Book est plus une passion qu’un véritable business pour sa propriétaire Dowtip. “J’avais travaillé pendant plusieurs années pour Backstreet Book Shop. A l’époque, c’était le plus grand magasin de seconde main. A sa fermeture, j’ai récupéré une partie des livres et j’ai décidé d’avoir une petite échoppe. Heureusement que je ne vis pas de cette activité. Depuis le Covid-19, c’est catastrophique et la pollution rend les choses encore plus difficiles”, détaille Dowtip en glissant quelques mots de français à son anglais. 

Face à l’absence de renouvellement de ses livres, Dowtip a commencé à se tourner également vers les livres de seconde main, manga et magazines en thaïlandais. 

Time’s Book achète les livres usagés à des prix qui varient en fonction de l’état du livre et de la langue. Les livres en français étant plus rares, il y a moyen d’en avoir un meilleur prix que ceux an anglais. 

Alliance française

L’Alliance française de Chiang Mai propose une sélection de 2.000 livres dont des polars, des classiques de la littérature française et francophone, des ouvrages historiques, plusieurs dizaines d’albums jeunesse et bien d’autres. 

L’ inscription à la médiathèque se fait par adhésion à l’Alliance française (carte de membre 350 bahts). Une caution de 500 bahts vous est demandée. Emprunt de 3 livres maximum pour une durée de 2 semaines, 10 bahts par livre emprunté. 

L’inscription à la médiathèque de l’Alliance française de Chiang Mai offre l’accès à la plateforme Culturethèque, consultable sur place via l’ordinateur de la médiathèque où depuis un ordinateur ou smartphone personnel et donne accès à 70 000 ressources en ligne, dont des magazines, dès leur sortie en kiosque, la lecture de centaines d’e-books et de bandes dessinées.

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

chriss33 mer 17/03/2021 - 17:03

est ce que l'absence du barfly, qui est avec l'alliance française, la référence sur chiang mai pour ses 2000 livres en français, corresponds a un oubli volontaire.....ou a un manque de curiosité dans cette enquête?

Répondre
À lire sur votre édition locale