Samedi 16 janvier 2021

3 histoires « vertes » et insolites en Inde

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 05/08/2020 à 01:00 | Mis à jour le 05/08/2020 à 10:00
environnement inde green écologie

Une centaine d’arbres plantés grâce à la naissance de petites filles

L’histoire commence par un drame en 2006. Kiran, la fille de Paliwal, âgée de 16 ans, décède cette année-là, laissant un père, chef du village de Piplantri dans le Rajasthan, anéanti. Dans son immense chagrin, il déclara qu’un arbre serait dorénavant planté pour chaque naissance de fille.

A l’heure où de nombreuses petites filles sont encore sacrifiées avant même de naître (revoir notre article sur le fait d'avoir une fille en Inde), sa décision est très forte et pleine de promesses pour l’avenir. Chaque année, les nouvelles mamans étalent du tissu rouge dans un grand panier. Elles déposent leurs petites filles à l'intérieur et les transportent là où les nouveaux arbres seront plantés. Depuis 2006, 101 arbres ont été plantés pour chacune des petites filles nées dans le village. Mais aujourd’hui, cela va même au-delà d’une simple plantation car ce rituel permet aussi la collecte de dons afin de mettre de côté des potentielles dots pour les futures jeunes mariées : « Cela donne à la famille une sécurité financière. En retour, les parents s'engagent à prendre soin des arbres, à l'envoyer à l'école et à ne pas la marier avant l'âge légal de 18 ans » explique Paliwal. Cette motivation à toute épreuve, a pris beaucoup d’ampleur (les villageois ont continué de planter des arbres tout au long de l'année, 350 000 ont poussé aujourd’hui) et fait du bruit.

 

paliwal arbre fille bébé inde
Shyam Sunder Paliwal avec l'arbre planté en mémoire de sa fille décédée @theguardian

 

L’aéroport de Cochin ne fonctionne QUE grâce à l’énergie solaire

Le 18 août dernier, le Kerala a inauguré le tout premier aéroport alimenté par l’énergie solaire ! Et il se trouve à Cochin. Plus de 46 000 panneaux solaires sont installés juste à côté produisant l’électricité nécessaire.

C’est une prouesse « verte » dont l’Inde peut être fière ! En plus de satisfaire l’ensemble des activités de l’aéroport, ce système se permet du surplus d’énergie revendu pour d’autres besoins dans l’Etat. L’installation s’étale sur 18 hectares et est impressionnante. En l’espace de 25 ans, ce projet devrait permettre de réduire les émissions de dioxyde de carbone de plus de 300 000 m3, ce qui équivaut à planter trois millions d’arbres ! « Si cela peut envoyer un message d’espoir au monde… »  espère  V.J.Kurian Ias, directeur de l’aéroport  de Cochin. Cette initiative permettra ainsi à l’Inde de contribuer à respecter son engagement lors de la COP21 : développer les énergies renouvelables d'ici 2030 (voir notre article sur l’électricité en Inde à ce propos)

 

panneaux solaires inde kerala cochin
18 hectares de panneaux solaires à côté de l'aéroport de Cochin

 

Une école gratuite en échange de recyclage

A l’Est de l’Inde, dans le village de Pamohi, des élèves bénéficient d’une éducation gratuite s’ils contribuent en parallèle de leurs études au recyclage du plastique. Une initiative mise en place en 2016 et qui responsabilise parents et enfants.

Chaque semaine, un élève de l’école d’Ankshar doit apporter 25 déchets pour « payer » ses frais de scolarité. Ces déchets sont ensuite recyclés au cœur de l’établissement et transformés par exemple en ecobricks, soit des blocs de construction. Au-delà de la scolarité, les enfants peuvent même gagner un peu d’argent en aidant à traiter les déchets après leurs cours. L'idée est de « former les élèves à reconnaître comment vivre une vie respectueuse de l'environnement », explique le vice-président de l'école, Priyongsu Borthakur. « À l’origine, nous voulions créer une école gratuite pour tous, puis nous sommes tombés sur cette idée après avoir réalisé qu'un problème social et écologique plus vaste se posait dans cette région » ajoute Parmita Sarma, cofondatrice d'Ankshar. En effet, les déchets plastiques polluent énormément la terre et les eaux et véhiculent des maladies mortelles. En outre, pour se réchauffer, des villageois brûlent les détritus, empirant davantage la qualité de l’air…Il est temps d’agir !

 

recyclage plastique enfants école inde
Les enfants ramassent et apportent environ 25 déchets chaque semaine 

 

 

Nous vous recommandons

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

TROPHÉES 2021

Trophées des Français de l'étranger : dernières heures pour participer

Vous avez réussi à l'étranger ? Vous participez au rayonnement de la France et de la Francophonie à l'étranger ? Postulez et soyez mis à l’honneur au Quai d’Orsay au printemps-été 2021 !