Lundi 18 octobre 2021
TEST: 3629

Quand une vallée du Jammu et Cachemire sent bon la lavande

Par Annick Jourdaine | Publié le 28/09/2021 à 01:01 | Mis à jour le 29/09/2021 à 11:14
un champ de lavande au Jammu et Cachemire en Inde

Au fin fond du Jammu et Cachemire, à 1100 m d’altitude, la petite vallée de Doda a fait la une des journaux ces derniers temps, mettant en avant une initiative récente d’introduction de la culture de lavande.

 

Au Jammu, la lavande à la place du maïs trop gourmand en eau ?

En fait, tout a commencé en 2016 lorsque la Mission Aroma, mise en place par les pouvoirs publics, a fourni gratuitement des plants de lavande à une vingtaine d’agriculteurs locaux. En 2021, le groupe s’est élargi à cinq cent producteurs et plusieurs unités de distillations ont été installées. Une petite révolution verte ou plutôt bleue dans cette région où le maïs est roi. 

L’introduction d’une culture à forte valeur et qui ne craint pas la sécheresse peut être une réponse pour faire face à l’extrême pauvreté des paysans de la région (certains villages ne sont pas encore électrifiés) et le manque d’eau de plus en plus fréquent alors que le maïs en est très consommateur. 


L’essence de lavande est vendue à 10 000 roupies le litre et un hectare peut produire environ 16 litres d’essence pure. 


 

Femmes récoltant la lavande au Jammu en Inde


 

Lavande et lavandin 

Le terme lavande désigne plusieurs variétés. La seule cultivée pour son essence est la lavande officinale « lavandula angustifolia ». Elle ne pousse qu’au-dessus de 800 m d’altitude, dans des sols pauvres et secs. La France est le second producteur mondial d’essence de lavande pure (derrière la Bulgarie), pour environ 5000 hectares. 

En parallèle, la France cultive du lavandin, un végétal hybride issu du croisement entre deux variétés de lavande (20 000 hectares en France). Le lavandin pousse dans des zones de plus basse altitude et donne des rendements beaucoup plus importants. Un hectare permet de produire 110 litres d’huile. 90 % de cette huile sont achetés par l’industrie des lessives et adoucissants. 

La mise en culture indienne ne porte que sur la lavande officinale destinée à l’aromathérapie, la pharmacie et la parfumerie. Aujourd’hui, la production reste très limitée mais plusieurs états comme l’Himachal Pradesh, l’Arunachal Pradesh et l’Uttarakhand encouragent également leurs agriculteurs à s’y mettre. 


L’Inde, premier exportateur et premier importateur d’huiles essentielles au monde 

L’Inde a une grande expérience de la production d’huiles ou essences essentielles. Le pays est d’ailleurs le plus gros exportateur mondial en valeur marchande, en particulier avec les huiles de menthe. Il est aussi le plus gros importateur mondial toutes variétés confondues. 


 

Savez-vous quelle est l’essence la plus vendue au monde ? L’orange, produite aux USA, au Brésil, en Italie, en Espagne, en Israël et en Argentine.

 

Nous vous recommandons
annick jourdaine

Annick Jourdaine

Annick vit à Chennai depuis septembre 2019. L'écriture est pour elle le moyen de prendre du recul et de digérer les émotions que ses yeux et oreilles grand ouverts sur le monde indien provoquent.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Chennai ?

DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve KAVERI dans le sud de l’Inde

Fleuve sacré, la Kaveri est un enjeu économique majeur pour l’Inde du sud, le partage de ses eaux est une source de conflit depuis des décennies principalement entre le Karnataka et le Tamil Nadu.