Samedi 16 octobre 2021
TEST: 3629

Une messagerie instantanée au service de la solidarité à Pondichéry

Par Anaïs Pourtau | Publié le 19/05/2021 à 01:00 | Mis à jour le 19/05/2021 à 11:46
capture d'écran de la messagerie instantanée solidarité à Pondichéry

En cette période de confinement, une messagerie instantanée a été mise au service de la solidarité entre les femmes et les hommes de Pondichéry. Zoom.

 

Yaël, une Française à Pondichéry

La rédaction lepetitjournal.com a rencontré Yaël à Pondichéry, au jeu des hasards, comme se font parfois les rencontres, alors que nous étions en plein confinement, cet été de 2020. Nous avons eu envie de la présenter elle, et ce groupe WhatsApp qu’elle a inventé. Il est à l’image de la personne : généreux, créatif, combatif et certainement bien d’autres choses encore.

 

Yaël, Pondichéry
Yaël, Pondichéry

 

Arrivée en Inde en janvier 2008, Yaël choisit Pondichéry comme port d’attache. Elle souhaite ainsi permettre à ses enfants la poursuite de leur scolarité au lycée français. Au-delà de ce choix de raison, elle se surprend à tomber amoureuse de cette ville. Pour ceux qui connaissent Pondichéry, c’est d’une incroyable banalité, bien sûr ! Jeune femme artiste peintre, Yaël réalise qu’il lui sera difficile de vivre ici de son art. Elle rentre alors au coeur de la vie pondichérienne par une autre porte, et exerce différents métiers au grés des opportunités : manager dans un restaurant durant deux ans, vente en immobilier, chroniqueuse pour un magasin de tourisme local. Yaël fait ainsi des rencontres dans divers milieux et tisse des liens.

 

« Le bon coin de Pondy » une vitrine pour les commerçants privés de travail

 En juin 2020, en plein lockdown, Yaël crée un groupe WhatsApp, « Le Bon Coin de Pondy ». Yaël l’a créé, d’abord en pensant aux commerçants qui après trois mois de confinement très strict, étaient en souffrance. En plein marasme économique et social, elle imagine d’ouvrir un espace virtuel où la parole, par le biais des messages, circule librement, que ses membres puissent échanger des informations et des plans « débrouille », que ceux qui sont commerçants, artisans, retrouvent une vitrine et fassent ainsi valoir leurs produits et enfin pour que continue de vivre et prospérer la ville, malgré l’enfermement. Elle contacte 50 personnes qui adhérent à cette proposition ; aujourd’hui le groupe a pris de l’ampleur et compte 220 membres. C’est dire son utilité et son succès ! Le choix de la langue de communication est l’anglais. En effet, cette proposition s’adresse autant aux indiens, qui sont majoritaires, qu’aux français et aux habitants de l’Ashram d’Aurobindo.  Rapidement, les restaurateurs (pratiquant la vente à emporter) se font connaitre et envoient menus et photos de leurs plats, les artisans montrent leurs productions, des pâtissiers postent des photos appétissantes de leurs créations.

 

indie inde pondichéry solidarité
Messages bienveillants sur le groupe Whatsapp 

 

Aujourd’hui, lundi, sur « le bon coin de Pondy », quelqu’un vend des mangues, un autre donne les renseignements sur les démarches à effectuer pour ramener son chien en France, un autre encore demande un secours d’urgence pour faire réparer le pneu de sa moto qui est crevé, alors que tous les ateliers de mécaniques sont fermés. Dimanche tout le monde s’est souhaité la fête des mères, pour les prochaines fêtes, mais pas toutes, elles sont nombreuses en Inde, des mots chaleureux s’échangeront. Et finalement, la réunion de ces 220 membres est devenue une ressource extraordinaire de « bons plans » et savoirs faire.

 

Encouragements, interactions, et énergie positive

 Le manque de relations sociales est, ce qui nous manque le plus à tous, durant cette expérience inédite de COVID 19, dont nous nous serions tous passés. Yaël, en tant qu’administratrice et modératrice du groupe, souhaite que l’énergie continue de circuler dans ce groupe, comme un courant de vie. Elle même y participe en faisant part de ses appréciations et encouragements.

Volontairement, elle laisse les personnes libres d’échanger des informations ou des expériences, considérant que ce qui sert à l’un, peut être utile à l’autre. Elle ne sanctionne pas les dialogues qui peuvent s’installer, les interactions ainsi créées donnent des clefs pour le quotidien : untel cherche un plombier en urgence, ou tel autre demande les coordonnées d’un bon dentiste.

 

pondichéry india inde
Confinement à Pondichéry 

 

Partout en Inde, des chaines de solidarité se sont mises en place pour amener des repas à domicile à ceux qui sont en quarantaine ou aux soignants des hôpitaux en signe de soutien. Le groupe dont nous venons de parler fait partie des initiatives qui nous enseignent, une fois de plus, que rien n’est plus essentiel à l’humain que la relation aux autres et que devant l’adversité, « l’union, sans différenciation de genre ou d’origine, est une force ».

 

 

Nous vous recommandons
anais Pourtau 2

Anaïs Pourtau

Anaïs est éducatrice spécialisée auprès d'adolescents. Pendant ses voyages, elle tombe en amour pour l'Inde et ses paradoxes. Elle décide de s'installer à Pondichéry en 2020 et participer à l'aventure lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Chennai ?

DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve KAVERI dans le sud de l’Inde

Fleuve sacré, la Kaveri est un enjeu économique majeur pour l’Inde du sud, le partage de ses eaux est une source de conflit depuis des décennies principalement entre le Karnataka et le Tamil Nadu.

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne