Jeudi 13 mai 2021

Tamil Nadu : Un candidat aux élections promet la lune

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 05/04/2021 à 01:00 | Mis à jour le 05/04/2021 à 01:00
Photo : Thulam Saranavan, Tamil nadu
thulam madurai saranavan elections tamil nadu

Les élections au Tamil Nadu, c’est demain. Meetings, promesses, flyers distribués, les différents partis ont tout donné. Il y en a un en particulier qui a (presque) tout promis… et pour une très bonne raison.

 

Saravanan promet la lune

Il s’appelle Thulam Saravanan, il a 34 ans, est reporter dans un média local. Cette année, il est candidat indépendant à Madurai pour les élections du Parlement du Tamil Nadu. Pourquoi vous parle-t-on de ce candidat en particulier ? Dans son manifeste, Saravanan a choisi le symbole de la poubelle et promet en cas de victoire de fournir à chaque foyer un iPhone, une voiture, mais aussi un hélicoptère, un robot, un bateau et – tant qu’à faire – une maison à trois étages avec piscine. Pourquoi s’arrêter là ? Il a ajouté qu’il offrirait à chaque jeune un séjour de 100 jours sur la lune !

 

saranavan elections tamil nadu

 

Côté projets, il est bien décidé à lancer un centre de recherche spatiale, un site de lancement de fusées et un iceberg artificiel construit dans sa circonscription du sud de Madurai pour lutter contre la chaleur estivale. Enfin, le candidat « souhaite aussi promouvoir la participation des jeunes à la politique. Beaucoup d’entre nous ne savent pas comment participer aux élections. Si les gens sont informés, les politiciens auront peur. En retour, cela ouvrira la voie à une meilleure gouvernance. »

 

Un programme "riposte"

Interrogé sur toutes ses promesses extravagantes, il a tenu à répondre : « Au cours des 50 dernières années, les partis politiques ont remporté des élections en annonçant des programmes d’aide sociale. Leurs gouvernements n’ont jamais servi le peuple. Pour créer une prise de conscience, j’ai publié un manifeste tellement bizarre que personne au monde ne l’a jamais fait. »

Ses promesses si farfelues sont-elles une critique ouverte et même une riposte à tous les candidats qui promettent « la lune », sans jamais tenir leurs engagements une fois élus ? Oui selon le principal concerné qui se confie à la presse : "Mon objectif est de sensibiliser les gens pour qu'ils ne se laissent pas avoir par les partis politiques. Je veux qu'ils choisissent de bons candidats qui sont des gens humbles et ordinaires"

Revenons à son symbole électoral , une poubelle ;  Saravanan veut faire comprendre aux futurs électeurs qu’il ne faut pas se laisser séduire par de belles promesses, car un vote est bien plus important que de remporter une télévision ou un mixeur. Il s’agit de l’avenir du pays. Si on vote pour une nouvelle machine à laver, autant jeter son vote à la poubelle…

 

La surenchère des partis politiques pour gagner

En Inde, les partis politiques sont très investis dans les élections, et leur programme en témoignent : Au-delà de promesses de protection sociale, les engagements peuvent aller loin :  en 1967, le parti DMK avait promis 4,5Kg de riz contre une seule roupie pour chaque foyer détenteur d’une carte de rationnement. Une fois élu, le parti n’était pas allé plus loin. Plus tard, en 2006, le même parti avait promis une télévision couleur gratuite à chaque famille. Promesse tenue cette fois… Autre exemple, en 2011, c’est l’AIADMK qui avait promis 20kg de riz et avait effectivement livré la nourriture promise. Cette année, le parti au pouvoir, l'AIADMK, (en quête d'un troisième mandat), a promi des machines à laver gratuites, un paiement mensuel de 1 500 ₹ pour les femmes au foyer et un emploi dans le secteur public pour chaque famille. Son rival, le DMK, a quant à lui promis un prix attractif de l’essence et du diesel, des tablettes et des financements de prêts étudiants.

 

AIADMK leaders O Panneerselvam (left) and Edappadi K Palaniswami.
O Panneerselvam (à gauche), leader du AIADMK et Edappadi K Palaniswami, Ministre en chef du Tamil Nadu

 

Les belles promesses des grands partis vont-elles influencer les votes de millions de Tamouls ? Saranavan ne l’espère pas. En tout cas, il est fier de sa démarche " mon message sur whatsapp est devenu viral et fait réfléchir. C'est ma victoire, même si je ne gagne pas."

 

Nous vous recommandons

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.