Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le bilan de Jallikattu, spectacle de taureaux dans le Tamil Nadu

Par Capucine Canonne | Publié le 20/01/2020 à 01:00 | Mis à jour le 20/01/2020 à 03:15
jallikattu india 2020 tamil nadu 2

Des centaines de dresseurs et tout autant de taureaux ont été autorisés à participer cette année aux évènements Jallikattu à Madurai et dans les régions voisines, dans le Tamil Nadu. Un spectacle incroyable où on déplore encore cette année des blessés et des morts.

 

Un spectacle impressionnant et meurtrier

Comme nous l’évoquions dans notre article sur Pongal,  le festival est associé aux évènements de Jallikattu, un sport de lâcher de taureaux où des dresseurs doivent attraper des pièces accrochées aux cornes du taureau. A la différence d’une corrida, le taureau n’est pas sacrifié à la fin de la journée, et le taureau le plus valeureux gagnera même le droit de perpétuer sa race. Ce sport est dangereux et, chaque année, de nombreuses personnes sont blessées, parfois même tuées. Cette année, dès le 1er Jallikattu à Avaniyapuram, 71 participants ont été blessés, dont six ont été envoyés à l'hôpital en raison de la gravité de leurs blessures. L’un d’eux est décédé par la suite. A Madurai, 2 hommes  (le propriétaire d'un taureau et un membre du public) sont morts pendant l'événement à Alanganallur vendredi dernier et plus de 30 personnes ont été blessées. Le bilan s’est encore alourdi samedi avec la mort d’un homme à Trichy.

Mais pourquoi risquer sa vie pour ce sport traditionnel ? D’abord parce que ce spectacle de taureaux est largement perçu comme un sport qui montre la force physique et le courage d'un homme. L’expérience attire énormément de spectateurs, étrangers ou non, c’est le moment de briller ! L’évènement est même retransmis en direct sur écran géant et sur des applications mobile.  Ensuite parce que de nombreux cadeaux sont promis aux dompteurs et aux propriétaires de taureaux : pièces d’or, vélos, sacs, et parfois des voitures ou des motos. 

 

madurai jallikattu india sport spectacle taureaux

 

Une tradition très controversée

Jallikattu fait débat chaque année. D’abord à cause des décès évidemment mais aussi  à travers la défense des animaux (les nerfs des taureaux sont mis à rude épreuve entre autres).  En 2006, suite à la mort d’un spectateur, Jallikattu fut interdit. Puis réintroduit en 2009, à nouveau interdit en 2011 puis réintroduit… En 2014, la Cour Suprême interdit cette pratique, puis le BJP (parti politique indien au pouvoir) l’autorise en 2016. En 2017, de nombreuses manifestations ont lieu, les habitants du Tamil Nadu protestant pour garder ce sport vieux de 2500 ans qui représente leur culture et héritage. Aujourd’hui le débat est toujours ouvert entre défenseurs des animaux et avocats des traditions culturelles régionales…

Face à la violence, des initiatives voient le jour, comme le Navina Jallikattu : Depuis 10 ans, un club organise un évènement pour les femmes. Et là ce n’est pas un taureau qu’il faut arrêter mais…une poule ! Des femmes de tous âges participent et l’évènement, baptisé « Navina Jallikattu », est de plus en plus suivi et connu. "Nous voulions avoir un événement exclusivement réservé aux femmes, et c'est pourquoi nous avons lancé cette initiative. Un grand cercle est tracé et l'une des pattes de la poule est attachée à l'une ou l'autre des jambes de la concurrente [à l'aide d'une corde]. Les concurrentes ont les yeux bandés et doivent attraper la poule sans marcher sur la corde ni sortir du cercle" raconte S. Devendran, le président du club. Une bonne alternative à la violence du Jallikattu et qui permet de montrer que l’on peut s’amuser et suivre une tradition sans être blessé ou perdre la vie...

 

navina jallikattu poule femmes india
@Thehindu 

 

En complément, un bilan de l'évènement est proposé en vidéo par le Times of India ici 

 

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée pour quelques années en Inde, elle rejoint l’équipe en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ALERTE INFO

Covid-19/Coronavirus: le point sur les restrictions de voyage en Asie

17 février 2020, les pays d’Asie continuent de mettre en œuvre des restrictions supplémentaires sur les voyages et des mesures de dépistage dans les plateformes de transport. On fait le point.