Vendredi 17 septembre 2021

CHENNAI : reconversion dans la fabrication de désinfectants et masques

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 08/06/2020 à 01:00 | Mis à jour le 08/06/2020 à 01:00
desinfectant pieds inde india coronavirus

A Chennai, de plus en plus de vendeurs s’équipent et se reconvertissent dans les distributeurs de solutions hydroalcooliques à pédales ou les masques faciaux.

Les distributeurs sanitaires à pied sont le dernier cri des vendeurs de rue. Appelés "désinfectants pour les mains sans contact", ils coûtent entre 1 000 et 1 500 roupies. Certaines variantes seraient même vendues jusqu'à 5 000 roupies. Un vendeur qui s’est équipé raconte "Je les ai achetés à Parry's Corner. Plusieurs commerçants les ont achetés pour les placer dans leurs magasins, mais quelques clients les ont aussi achetés pour leurs maisons ». Ces appareils sont de plus plus vendus par des fabricants qui n’étaient pas du tout sur ce créneau-là, comme T. Jaisingh, qui fournissait des meubles et des auvents pour les mariages et les événements en plein air, et qui s'est lancé il y a un mois dans la fabrication et la vente de ces désinfectants.

La pandémie a également donné naissance à plusieurs industries artisanales fabriquant des masques faciaux. Des vendeurs (de fruits ou de légumes par exemple) ont été repérés dans toute la ville, vendant des masques à bicyclette et à moto. Sur la route principale de Medavakkam, des vendeurs ont été vus vendant trois masques pour 50 roupies. La plupart d'entre eux sont en tissu et peuvent être lavés et réutilisés, selon les vendeurs.

Cette tendance ne ravit pas les pharmaciens : "Il y a environ un mois, les autorités ont été très strictes avec nous et ont établi des règles strictes pour la vente de masques et d'assainisseurs. Certaines pharmacies du sud de Chennai ont même été scellées. Maintenant, les désinfectants sont vendus dans les rues et personne ne sait s'ils sont à base d'alcool ou simplement d'eau savonneuse", raconte S. Gokul, un pharmacien de Nanganallur.

Source : Times of India

 

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s) Réagir