Jeudi 16 août 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une date arrêtée pour la "Journée nationale de la ville propre"

Par Cristina NOVOA | Publié le 21/02/2018 à 21:00 | Mis à jour le 21/02/2018 à 21:00
28312148_10204249642199448_880889630_o

Le 27 février prochain aura lieu la journée nationale de la ville propre au Cambodge. Le gouvernement organise cet événement pour la 6ème année consécutive et espère ainsi rappeler aux gens l’importance de s’occuper des zones urbaines du pays. 

C’est dans un communiqué officiel que le Premier ministre Hun Sen, a annoncé l’organisation de cette manifestation. Cette année le thème est « des villes propres pour tous ». 

« Le gouvernement a choisi le 27 février pour célébrer la Journée nationale des villes propres chaque année, afin de rappeler aux citoyens et aux parties prenantes d'aider à garder nos villes propres », a déclaré le Premier ministre.

Pour la première fois, des concours seront organisés afin de récompenser la ville la plus propre. Le mois dernier, trois villes, Siem Reap, Battambang et Kep ont été récompensées. Elles ont reçu le prix ASEAN du tourisme propre lors du Forum du tourisme de l'ASEAN 2018, qui s'est tenu à Chiang Mai, en Thaïlande.

L’an passé déjà, le Premier ministre avait annoncé utiliser cet événement comme un moyen d’inspirer les compatriotes, mais surtout d’éduquer les jeunes et les inciter à contribuer au développement vert. Au cours de ces dernières années, le gouvernement a pris conscience de l’enjeu de l’écologie sur l’avenir des êtres humains mais aussi sur le secteur touristique. Ainsi, en 2015, Le Cambodge a officiellement accepté et mis en œuvre l’ensemble des normes de la ville touristique propre de l'ASEAN. 

Hun Sen a déclaré que le gouvernement et tout le peuple cambodgien devaient s'engager avec le monde entier, afin d'atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies d'ici 2030. 

2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

SIT ven 23/02/2018 - 05:47

Le long des berges de la rivière à Siem Reap, on ne peut pas passer sans remarquer les tas d'ordures qui jonchent le sol, ni les conteneurs déchirés débordant de déchets. Le prix Asean du tourisme propre est-il une distinction sérieuse ?

Répondre
Commentaire avatar

Titi ven 23/02/2018 - 11:20

Vous avez malheureusement raison !!!

Répondre