Face à Omicron, Phnom Penh durcit le ton

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 13/01/2022 à 18:30 | Mis à jour le 14/01/2022 à 10:56
Photo : AKP
Cambodgienne présentant sa carte de vaccination

Mardi, le gouverneur de Phnom Penh a publié une directive exigeant la présentation de la carte de vaccination pour être autorisé à entrer dans les lieux publics.

Les personnes n’ayant pas reçu de rappel dans un délai de six mois après l’injection de leur deuxième dose se verront refouler.

 

Le Khmer Times cite le gouverneur adjoint de Phnom Penh, Keut Chhe

 

"Toutes les institutions privées et publiques doivent renforcer l'inspection de la validité des cartes de vaccination Covid-19 avant de laisser entrer quiconque si la deuxième dose a été prise plus de six mois auparavant", a-t-il déclaré.

Le personnel qui n'a pas fait de rappel après six mois doit être averti qu'il risque d'être licencié.

 

 

Les provinces de Kep et de Tboung Khmum ont emboité le pas à la capitale.

 

Amende de 50 $ pour non port du masque

 

Keut Chée a remarqué un relâchement dans le port du masque. Il a indiqué qu'à la date d'hier, neuf personnes avaient été arrêtées et condamnées à une amende minimale de 50 dollars pour ne pas avoir porté de masque ou pour l'avoir mis sous le menton. L'amende maximale est de 250 dollars.

 

 

Le Phnom Penh Post rapporte que la secrétaire d'État au ministère de la santé, Youk Sambath, a déclaré le 12 janvier que chacun doit faire preuve d'une extrême prudence et s'efforcer de renforcer la mise en œuvre des mesures sanitaires préventives en vigueur.

 

 

Hier, le ministère de la Santé déplorait 14 nouveaux cas de Covid, tous du variant Omicron et dont deux ont été contaminés localement.  Aucun nouveau décès lié à la maladie n’a été signalé.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale