Jeudi 24 juin 2021
Cambodge
Cambodge

Elections : la liste RASSEMBLEMENT DES INDÉPENDANTS AU CAMBODGE

Par Raphaël FERRY | Publié le 17/05/2021 à 00:02 | Mis à jour le 17/05/2021 à 00:02
la liste RASSEMBLEMENT DES INDÉPENDANTS AU CAMBODGE

La campagne de électorale pour les élections consulaires vient de commencer. lepetitjournal.com a posé à tous les candidats les mêm es questions sans qu’ils puissent prendre connaissances des réponses de leurs adversaires. Du 17 au 21 mai nous les publierons au rythme d'une liste par jour, dans l’ordre du tirage au sort effectué au consulat.

Les élections se tiendront le dimanche 30 mai à l’ambassade de France à Phnom Penh.

Aujourd’hui nous découvrons la liste :

RASSEMBLEMENT DES INDÉPENDANTS AU CAMBODGE

liste soutenue par la Droite Populaire

 

Les membres de la liste

1 Pauline JACQUET : Directrice Régionale, résidente à Phnom Penh depuis 2006

2 Jean Paul CRAVEDI : Retraité, installé à Phnom Penh depuis 4 ans

3 Estelle BERGANDI : Directrice d’hôtel, 3 enfants. Au Cambodge depuis 2012

4 Lionel MAITREPIERRE : Entrepreneur, résident à Siem Reap. Au Cambodge depuis 9 ans

5 Sokhom KOL : Femme au foyer, Française d’adoption au Cambodge depuis 2014

6 Éric VIEUX DE MORZADEC : Ancien militaire de carrière vivant au Cambodge depuis 2020

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Notre liste se compose d’indépendants convaincus, patriotes et souverainistes. Nous nous positionnons ouvertement à droite et assumons nos soutiens qu’il s’agisse de la Droite Populaire de notre ancien Député Thierry Mariani, ou encore du Rassemblement National. Aussi, nous comptons parmi nous des militants et sympathisants de l’UPR, des Patriotes ou des LR. Ce qui nous rassemble c’est la France.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Des valeurs simples nous rassemblent : l’attachement à la Nation, le rayonnement de la France à l’étranger, notre culture, notre identité. Aimer les autres et vouloir vivre avec eux, c’est d’abord s’aimer soi-même. Nous sommes des Français au Cambodge respectueux de notre pays d’accueil, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’immigrés en France. C’est sur ce constat que nous nous sommes retrouvés.

 

Quels sont selon vous les plus grands défis auxquels font face les Français du Cambodge ?

Au Cambodge comme ailleurs à l’étranger, la défense des intérêts de nos compatriotes se heurte depuis trop longtemps à la sclérose idéologique des partis en place : des services et une protection diminués au seul prétexte que nous résidons à l’étranger. Pourtant, nous ne saurions avoir moins de droits qu’un clandestin en France en matière de santé, de protection sociale ou d’enseignement.

 

Le principe de priorité nationale que nous promouvons exige l’égalité de traitement pour tous les Français, sans distinction de lieu de résidence. La France dispose d’un réseau diplomatique, consulaire et d’enseignement parmi les tout premiers au monde, il doit être pérennisé et accessible à tous les Français. Nos compatriotes pourront compter sur notre pugnacité pour que leur voix soit dorénavant entendue dans tous les domaines qui seront de nos compétences.

Enfin, la France doit retrouver sa pleine voix, notre relation avec le Cambodge est très privilégiée, il est désormais dommage de la voir brouiller par les interventions intempestives et idéologiques d’une Union Européenne de plus en plus hors-sol rognant progressivement sur la présence diplomatique Française au détriment de nos compatriotes.

 

Quels sont pour vous les missions principales du conseiller consulaire des Français de l'étranger ?

Soyons francs, le rôle des conseillers consulaires est très limité mais il y a toutefois des enjeux.

Un enjeu politique, d’abord : nous affichons fièrement nos couleurs à la différence des autres listes qui se cachent derrière des faux noms aux sous-airs de liste BDE étudiants. Pourtant, une des listes est proche du PS de la catastrophique Anne Hidalgo, une autre a reçu le soutien des extrémistes EELV, et les deux autres n’osent pas afficher leur proximité avec le pouvoir macronien ! 

L’enjeu est aussi local, les conseillers consulaires ont accès à des budgets, leur utilisation est parfois sujette à question, le copinage étant la règle pour certains. Pas de cela avec nous ! Nous sommes indépendants et le resterons pour le bien commun de notre communauté.

 

Si vous êtes élus, vous serez amenés à voter pour les élections sénatoriales. Savez-vous déjà pour qui vous allez voter, quel parti, quelle tendance ?

Les élections sénatoriales confirment le véritable enjeu politique de nos élections consulaires. Nos concurrents se disent apolitiques mais pour les sénatoriales ils retourneront à la soupe des partis « mainstream » qui nous gouvernent depuis 40 ans ! Notre vote ira au candidat patriote et souverainiste, et à défaut, à celui ou celle qui sera prêt à travailler avec nous sans ostracisme partisan.

 

Un mot personnel ?

C’est la première fois qu’une liste patriote se présente à ces élections au Cambodge. En plus d’être la seule liste conduite par une femme, nous sommes également la seule liste « politisée » sous les couleurs de la Droite Populaire de Thierry Mariani. Notre ex-député, actuel tête de liste aux élections régionales en PACA conserve de nombreuses amitiés au Cambodge que nous espérons mobiliser, son soutien nous honore.

Il est important de rappeler que, par définition, toute élection au suffrage universel est politique, et que cette élection est particulièrement importante au moment où LREM s’est affranchi de nombreux contrôles démocratiques. Ces élections consulaires auront une suite politique puisque les 442 conseillers élus de par le monde désigneront 90 d’entre eux pour siéger à l’Assemblée des Français de l’Étranger. Ces « super conseillers » seront en contact direct avec le gouvernement sur les sujets qui vous concernent et seront dès lors rangés par groupes selon leurs affiliations politiques.

Alors, que nos compatriotes ne se trompent pas de vote et qu’ils ne se laissent pas abuser par ces candidatures prétendument apolitiques qui cachent leur étiquette. Les conseillers consulaires ne sont pas seulement des « élus de proximité » !

Nous proposons une véritable alternative locale qui prépare le terrain d’autres échéances nationales ; notre candidature doit se comprendre dans le cadre politique français. Il faut en effet préparer l’alternance à venir lors de la présidentielle. Il faut que les français reprennent en main leur destin. Monter cette liste n’a pas été facile, s’afficher « patriote » reste souvent difficile. Notre liste comporte des personnalités aux parcours très différents ; cadres, entrepreneurs ou encore retraités établis à Phnom Penh, à Siem Reap, à Kep. Je tiens à les remercier de leur courage, ils incarnent notre communauté dans toute sa diversité et sa résilience à travers cette crise, et représentent un choix fort et rassembleur.

 

Comment vous suivre, vous contacter ?

Mail : rassemblement.ic@gmail.com

Facebook: @RICambodge

RIC

 

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Sécurité routière

Les véritables causes des accidents de la route au Cambodge

Le Comité national de la sécurité routière et les Nations Unies  ont publié un rapport sur les accidents de la route au Cambodge et leur coût économique en 2019.

Que faire au Cambodge ?

LITTERATURE

Mourir à Angkor, le premier roman de Gérard Thévenet

Gérard Thévenet est un personnage truculent. Fort de sa longue expérience du Cambodge, il a toujours une anecdote savoureuse à distiller. Il vient de publier son premier roman : Mourir à Angkor.