Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La French Tech Cambodge Phnom Penh obtient son label

Par Paul Vernois | Publié le 04/04/2019 à 20:00 | Mis à jour le 04/04/2019 à 20:00
Photo : L'équipe French Tech Cambodge.
52823450_963694210503605_6760261502948605952_o

Mercredi 3 avril, la French Tech Cambodge a reçu le label « communauté French Tech » et Phnom Penh est devenue une des capitales French Tech mondiales.

La French Tech Cambodge a été labellisée mercredi 3 avril « communauté French Tech ». De ce fait, Phnom Penh est devenue l’une des capitales de la French Tech mondiale au même titre que Bangkok, Tokyo ou Singapour.

La French Tech Cambodge a vu le jour en 2015 par le regroupement de divers startups et entrepreneurs afin de créer un écosystème favorable à leur développement. La French Tech Cambodge regroupe actuellement une trentaine d’entreprises telles que le service de livraison pour restaurants Meal Temple, le comparateur de technologies émergentes Aniwaa ou encore l’incubateur d’entreprises Confluences. « Nous avons un aspect plus informel et spécialisé que des structures comme la Chambre de commerce et d’industrie France-Cambodge ou Eurocham. Concrètement, nous organisons régulièrement des rencontres entre les acteurs français de la tech afin de créer des synergies et des coopérations », indique Mathis Lucas, coordinateur de la French Tech Cambodge. « Nous sommes très heureux et fiers de cette annonce qui découle de nombreux efforts collectifs. Il s'agit du début d'une nouvelle ère pour la French Tech Cambodge Phnom Penh. »

Les conditions d’obtention du label sont liées au secteur d’activité des startups et entreprises faisant partie de la French Tech, qui doivent par conséquent être lié aux nouvelles technologies et détenues par des ressortissants français. Le comité de direction d’une communauté French Tech doit être composé à 75% de startups.

« A notre échelle, nous occupons de fait une position très centrale au sein de l'écosystème cambodgien, et cela est renforcé par les excellentes relations que nous entretenons avec les équipes du gouvernement royal en charge du développement de la tech » ajoute Soreasmey Ke Bin, co-président de la French Tech Cambodge.

L’obtention du label « communauté French Tech » va permettre à la French Tech Cambodge d’intégrer le mouvement French Tech qui s’internationalise de plus en plus, comptant désormais 48 communautés à l’étranger. Le label, « gage de savoir-faire et de qualité » d’après Mathis Lucas, implique donc une meilleure visibilité, qui peut permettre aux startups de trouver des sponsors plus facilement.

« Le Cambodge représente un pays intéressant pour les startups et entreprises qui s’y implantent, en raison de la possibilité pour des étrangers de posséder une entreprise sans partenaire local, mais aussi car il existe des opportunités dans beaucoup de domaines d’activité. Par rapport à d’autres pays de la région, de nombreux secteurs liés aux nouvelles technologies restent peu exploités », conclut Mathis Lucas

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Thierry sam 06/04/2019 - 12:12

Je reviens d'un périple instructif au Cambodge. Des gens touchants assurément. Mais des pb terribles ! celui des déchets, des poubelles, des dépotoirs partout, des rues sales, une absence d'hygiène effarante. Les doux Cambodgiens deviennent les boys des Chinois. Dommage tout ça. Quel gâchis !

Répondre