Une Apsara dormait sous les ponts d’Angkor Thom

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 05/05/2022 à 02:00 | Mis à jour le 05/05/2022 à 02:00
Photo : AKP
apsara sous la porte ouest d'Angkor thom

Des archéologues de l'Autorité Nationale APSARA ont découvert des morceaux de sculptures d'Apsara dans le mur nord de la chaussée de la porte ouest d’Angkor Thom.

 

Selon l'Autorité, l'équipe de restauration a récemment découvert des sculptures en pierre de style Bayon figurant une Apsara ainsi que d'autres sculptures dans le mur nord de la chaussée de la Porte de ouest d’Angkor thom après avoir défriché la végétation et enlevé la terre de la structure inférieure de la chaussée.

 

L'archéologue Kim Seng Pheakdey a déclaré  que ces sculptures d'Apsara sont similaires à celles des piliers du temple Bayon, tandis que d'autres sculptures en pierre ont la même forme que celles qui décoraient la structure de la porte.

 

partie de pont de la porte ouest d'Angkor Thom
AKP

 

Deux hypothèses peuvent expliquer la présences de telles sculptures  :

  • Soit  les fragments de pierre contenant ces sculptures ont été construits en même temps que la porte et le temple du Bayon, est ces pierres furent utilisée pour combler les lacunes de la chaussée
  • Soit cette chaussée a été construite après, en retirant les pierres du temple Bayon.

 

Dans une prochaine étape, les archéologues entreprendront des fouilles pour retrouver les statues de Deva qui sont tombées dans les douves au nord de la chaussée afin de les remettre dans leur position d'origine.

 

restauration de la porte ouest d'Ankor
AKP

 

Quoiqu’il en soit, des sculptures d’Apsara de style Bayon ont servi de fondation à la balustrade des Deva. Cela soulève une autre question pour les chercheurs : quand les balustrades des ASURA et des DEVAS ont-elles été construites ?

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale