Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mondulkiri : un projet d’aéroport sur la piste de décollage

Par François Camps | Publié le 24/04/2019 à 20:00 | Mis à jour le 24/04/2019 à 20:00
Photo : Crédits : chenjack / Flickr Creative Commons
aile avion

Le gouvernement cambodgien lance une étude de faisabilité de six mois pour la construction d’un aéroport qui desservira l’est du royaume.

Rejoindre le Ratanakiri et le Mondulkiri pourrait bientôt être un jeu d’enfant. Le ministère du tourisme a annoncé lundi sa volonté de construire un aéroport dans le Mondulkiri pour désenclaver les deux provinces du reste du pays.

Ce projet fait partie d’un plan pour le développement de la partie orientale du royaume, qui a un « fort potentiel touristique », a déclaré Chuk Chumnor, directeur du département du développement de l’offre touristique, qui dépend du ministère du tourisme. « L’aéroport offrirait davantage d’options de transport aux voyageurs et leur ferait gagner du temps » a-t-il poursuivi. Il accueillerait à la fois des vols nationaux et internationaux, a fait savoir le ministère.

L’étude de faisabilité devrait durer six mois. Elle aura notamment comme objectif d’établir la localisation exacte des futures infrastructures, en collaboration avec les autorités locales. Pour accueillir les installations, un premier terrain de 300 hectares a déjà été sélectionné dans le district d’Ou Raing. Mais la prospection ne fait que commencer. « Du fait de sa taille et de son potentiel touristique, nous pensons implanter le futur aéroport dans la province du Mondulkiri. Cela ne veut pourtant pas dire que nous n’envisageons pas d’autres options » a précisé Chuk Chumnor, ajoutant que le projet pourrait voir le jour dans la province voisine du Ratanakiri.

De son côté, l’Association cambodgienne des agents de voyage (Cambodia Association of Travel Agents – CATA) qui représente les professionnels du secteur, a salué le projet. Elle déplore néanmoins le manque global d’infrastructures touristiques dans le pays.

La construction d’un nouvel aéroport s’inscrit dans une stratégie de développement de l’offre de transport aérien au Cambodge. A l’heure actuelle, le pays compte trois aéroports internationaux, à Phnom Penh, Siem Reap et Preah Sihanouk. Tous sont opérés par Cambodia Airports, filiale du groupe français Vinci Airports.

Mais plusieurs projets aéroportuaires sont actuellement sur la table. Dans la province de Koh Kong, un aéroport international opéré par une entreprise chinoise est en cours de construction. A Kandal Steung au sud de Phnom Penh, le deuxième aéroport de la capitale devrait sortir de terre dans quelques années pour un budget de 1.5 milliards de dollars. Enfin, à Siem Reap, un second aéroport ouvrira ses portes d’ici 2022. Il remplacera l’actuel aéroport opéré par le groupe français.

En 2018, 10.5 millions passagers ont transité via les aéroports du Cambodge, soit une hausse de 20% par rapport à l’année précédente.

0 Commentaire (s)Réagir