Mardi 24 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’espace France, pour une meilleure formation médicale au Cambodge

Par Marion Joubert | Publié le 26/06/2019 à 19:55 | Mis à jour le 27/06/2019 à 10:05
Photo : Discours du professeur Saphonn Vonthanak, recteur de l'Université des Sciences de la Santé. Crédit : Marion Joubert
Espace France formation médicale Cambodge

Ce mardi 25 juin, a eu lieu l’inauguration de l’espace France de l’université des sciences de la santé. Ce lieu ouvre de nouvelles opportunités aux étudiants des filières médicales et paramédicales. 

L’université des sciences de la santé fut fondée en 1946, sous le protectorat français, comme école des officiers de santé. Les liens entre la faculté et la France ont depuis toujours été présents via la mise en place de divers programmes de formation. 

L’Espace France, aboutissement d'un travail de deux ans, offre aux étudiants des filières médicales et paramédicales la possibilité de se rapprocher de la culture et de l’expertise médicale françaises. « L’espace France est un lieu de rencontre de la francophonie qui délivre les informations dont les étudiants ont besoin pour perfectionner leur formation », a déclaré Eva Nguyen Binh, ambassadrice de France au Cambodge. 

L’Espace France a pour vocation de renseigner les étudiants sur les certifications et les bourses à obtenir pour pouvoir étudier dans un établissement supérieur français. Les étudiants seront aussi mis au courant des activités de l’Institut Français du Cambodge, tel que les cours de langues. 

« J’aimerais faire un stage en France parce que la technologie est meilleure » , explique Tim Lihor, un étudiant en médecine présent à l’inauguration. Son camarade Vann Seaklay ajoute que « ce lieu va permettre de favoriser les échanges et donc les connaissances médicales entre la France et le Cambodge ».

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail

Sur le même sujet