Jeudi 2 juillet 2020

Apsaras et légendes du Cambodge à la galerie Sra'art

Par Virginie Vallée | Publié le 08/12/2019 à 20:00 | Mis à jour le 08/12/2019 à 20:00
Photo : Crédits : Virginie Vallée / Lepetitjournal.com Cambodge
galerie art phnom penh

Avec l’exposition « Apsaras et légendes du Cambodge » la galerie Sra'art de Phnom Penh rend un dernier hommage à la princesse Bopha Devi.

La princesse Norodom Bopha Devi, l'architecte du renouveau du ballet royal cambodgien, est décédée le 18 novembre dernier. Pour Cécile Eap Berg, fondatrice de la galerie Sra'Art, « il est important de rendre hommage à des gens qui se sont battus pour que perdure la tradition cambodgienne ». C’est donc en hommage à cette ambassadrice de l’art cambodgien que la galerie a modifié son programme et commence son cycle « Arts et traditions » par deux expositions simultanées sur le thème « Apsaras et légendes du Cambodge ».

 

galerie sra art
Khun Kolkateka présente ses oeuvres. Crédits : Virginie Vallée / Lepetitjournal.com Cambodge

 

Le rez-de-chaussée de la galerie reçoit le peintre cambodgien Khun Kolkateka. Tout juste sorti du lycée, ce jeune artiste phnompenhois porte un regard critique sur la place du Cambodge dans le monde. Malgré son jeune âge - 18 ans - il montre une grande connaissance des techniques européennes et cambodgiennes et illustres avec beaucoup d’humour et de poésie les légendes et croyances populaires de son pays. Le futur étudiant en architecture sera souvent présent à la galerie pour expliquer son œuvre riche en détails et en récits.

 

arjay stevens
Arjay Stevens. Crédits : Virginie Vallée / Lepetitjournal.com Cambodge

 

Un portrait de la princesse Buppha Devi invite le visiteur à prendre l’escaler pour se rendre à l’étage. Celui-ci est consacré aux photographies de Arjay Stevens. L’Allemand était un proche de la princesse qui a d’ailleurs préfacé son dernier livre « Reamker, le Ramayana cambodgien ». Le photographe retranscrit dans son travail sur les danseuses du ballet royal sa passion de l’art khmer. Depuis sa première visite du Cambodge en 1996 jusqu’à aujourd’hui, Arjay Stevens met en avant la modernité qui ressort de l’art traditionnel cambodgien, notamment au travers des photos de danseuses exposées.

L’exposition a commencé le 5 décembre et se tiendra jusqu’à la mi-janvier à la galerie Sra Art, sur le boulevard Sothearos à Phnom Penh.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien. L'information a un coût.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

BONNES ADRESSES

The Bookish Bazaar, le café-librairie de Kampot

Le Bookish Bazaar est à la fois un café, une librairie, une boutique de souvenirs, une galerie et une salle de jeux. Il s’agit d’un lieu atypique où l’on respire l’atmosphère de Kampot.