Samedi 23 octobre 2021
Buenos Aires
Buenos Aires
TEST: 2247

Travailler en Argentine : le guide complet

Par Damien Bouhours | Publié le 10/08/2021 à 14:38 | Mis à jour le 10/08/2021 à 14:59
Une rue à Buenos Aires en Argentine

Comment décrocher un emploi en Argentine ? Quels sont les visas disponibles ? lepetitjournal.com vous offre un guide complet de ce qu'il faut savoir pour travailler en Argentine. 

 

 

Le marché de l'emploi en Argentine

L’Argentine a connu une dévastatrice crise économique en 2001. Même si le pays a connu une forte expansion économique par la suite, l’économie tourne aujourd’hui au ralenti. Le pays est touché par une forte inégalité et une inflation paralysante. Comme expliqué par El Pais America, la troisième économie d’Amérique latine a suspendu depuis 1980 « cinq fois le paiement de sa dette extérieure, un record d’insolvabilité mondial, et est à l’heure actuelle le principal débiteur du Fonds monétaire international (FMI), avec une ardoise de 44 milliards de dollars ».

 

En 2020, le pays a enregistré une baisse de son PIB estimée à 10%, principalement en raison des impacts de la pandémie COVID-19. Le taux de chômage est de 6,48% en 2021.

L’Argentine compte près de 40% de travail au noir et le gouvernement tente de réguler cette économie parallèle.

Selon Randstad, les secteurs à plus fort potentiel de recrutement en Argentine sont actuellement : la fintech, l’économie de la connaissance, l’énergie, les banque et finances, et le commerce numérique. La construction et l’industrie restent également des secteurs porteurs. Le tourisme génère également beaucoup de revenus même si la situation de pandémie mondiale n’y est pas favorable.

 

Le quartier de la Boca à Buenos Aires en Argentine

 

Les visas de travail en Argentine

L’Argentine possède plusieurs types de visas pour les travailleurs étrangers pour des séjours temporaires ou permanents. Il est à noter qu’il y a une vraie économie parallèle en Argentine et que de nombreux employeurs ne signent pas de contrat de travail avec des employés étrangers qu’ils jugent uniquement de passage.

 

Le visa de résidence temporaire (visa de residencia temporaria)

Le visa de résidence temporaire permet à un travailleur étranger de résider en Argentine. Sa demande peut être faite en Argentine (ou à l’étranger). Il est délivré pour un an et renouvelable. Il permet d’accéder au DNI argentin et également au numéro de CUIL (sécurité sociale), qui est indispensable pour être embauché légalement en Argentine. Il coûte 2000 dollars argentins (environ 18 euros) et 60 dollars argentins (0,53 euro) pour le DNI (Documento Nacional de Identidad).

 

Il vous faudra les documents suivants :

- Un passeport où figure le tampon de la douane d’entrée dans le pays

- Un Extrait de casier judiciaire argentin (CERTIFICADO DE ANTECEDENTES PENALES ARGENTINOS), qu'on obtient auprès de la Dirección Nacional de Reincidencia

  • Un extrait de casier judiciaire français avec l'Apostille de La Haye
  • Un justificatif de domicile (CERTIFICADO DE DOMICILIO) que l'on obtient, par exemple, au commissariat de police le plus proche de son domicile sur présentation d'une simple pièce d’identité
  • Deux photos 4x4 en couleur de face avec un fond blanc
  • Une promesse d’embauche (Pre-contrato laboral) ;
  • Un Certificat d’inscription de l’employeur auprès de l’Administration Fiscale (AFIP)
  • Un Certificat d’inscription de l’employeur au Registre Unique des Requérants d’Etrangers du Ministère de l’Intérieur (RENURE)

 

Le visa précaire (certificado de residencia precaria)

Le visa précaire est une attestation qui est délivrée lorsque vous déposer un dossier de demande de visa. Ce visa permet de faire une demande de CUIL et de pouvoir sortir et revenir du pays. Cette attestation doit être renouvelée tous les 90 jours.

 

Le visa de résidence permanente

Le visa de résidence permanente est accessible dans les cas suivants :

  • être parent d'enfant argentin ou résident permanent ;
  • être marié(e) à un citoyen argentin ou résident permanent ;
  • être fils/fille d'argentin ou de résident permanent (dans ce dernier cas, pour les moins de 21 ans exclusivement) ;
  • avoir bénéficié de trois ans continus de résidence temporaire en Argentine.

 

Le visa de résidence transitoire (visa de residencia transitoria)

Le visa de résidence transitoire est un visa qui ne permet pas d’avoir accès à un DNI ni au numéro de CUIL. Il ne permet donc pas de travailler sauf dans le cas du Programme Vacances-Travail. Il regroupe les visas touristiques, les visas d’affaires (pour assister à des réunions ou faire de la prospection commerciale) ou les visas étudiants temporaires.

 

Le Programme Vacances Travail (PVT) en Argentine

Le programme Vacances Travail ou PVT permet à tous les Français de moins de 36 ans de venir en Argentine pendant un an maximum avec une autorisation de travail. Il n’y a pas de limitation quant à l’activité professionnelle choisie. Le PVT n’est en revanche pas renouvelable. Le PVT ne permet pas l’obtention du DNI argentin, ce qui peut compliquer certaines démarches administratives comme l’ouverture d’un compte en banque.

 

Pour obtenir un PVT, il faut suivre les conditions suivantes :

• Être citoyen français titulaire d'un passeport français en cours de validité.

• Avoir entre 18 et 35 ans révolus.

• Ne pas voyager accompagné de personnes à charge, sauf si ces dernières obtiennent leur propre visa.

• Ne pas avoir déjà participé à ce programme.

• Avoir un casier judiciaire vierge.

• Avoir les fonds suffisants pour couvrir les coûts initiaux de leur séjour.

• Avoir réservé ou acheté un billet aller et retour pour la République Argentine.

• Avoir une assurance maladie et accident couvrant les frais de maladie- hospitalisation- maternité- rapatriement, et ce, pour toute la durée de validité du visa (12 mois obligatoirement).

 

La demande doit être effectuée auprès de l’Ambassade d’Argentine en France.

 

Un contrat de travail signé en Argentine

 

Contrats de travail et salaires en Argentine

Le salaire minimum légal s’appelle Salario Mínimo Vital y Móvil en Argentine. Il est évalué à $ 25.920 (environ 227 euros) en 2021.

 

La législation argentine du travail distingue plusieurs types de contrats, comme des contrats de travail à l’essai ou de travail saisonnier, mais voici les plus importants :

  • Le contrat à durée indéterminée (Contrato por Tiempo Indeterminado). Ce contrat n’a même pas besoin d’être signé mais l’entreprise doit vous fournir : un certificat d'inscription à l'AFIP (Alta temprana), certificat d'inscription à une assurance sur les risques du travail (ART), certificat de souscription à une mutuelle de santé ("medicina prepaga" ou "obra social"), sans compter les fiches de salaire.
  • Le Contrat à durée déterminée (Contrato de Trabajo a Plazo Fijo) : votre entreprise doit vous remettre un préavis entre un à deux mois avant la fin du contrat sinon celui-ci se transforme en contrat à durée indéterminée.
  • Le Contrat de travail temporaire (Contrato de Trabajo Eventual) : il ne peut pas être supérieur à 6 mois pendant une année ou à un an pendant trois ans. Il correspond à des missions bien spécifiques au sein d’une entreprise.
  • Le Contrat de travail à temps partiel (Contrato de Trabajo de Tiempo Parcial) : ce contrat entre en jeu quand le temps de travail est inférieur de deux tiers du travail à temps complet.

 

Un bar à Buenos Aires

 

Les conditions de travail en Argentine

En Argentine, l’horaire légal de travail est de 8 heures par jour soit 48 heures par semaine. La semaine de travail habituelle ne dépasse pas cependant 44 heures (pour le travail de jour), 42 heures (pour le travail de nuit) et 36 heures (pour le travail jugé dangereux). Les Argentins ne travaillent généralement pas le samedi après-midi et le dimanche. Les heures supplémentaires sont majorées de 50 pour cent entre le lundi et le samedi jusqu'à 13 heures et de 100 pour cent pour un travail effectué en dehors de ces horaires et pendant les fêtes légales.  

 

En plus des jours fériés en Argentine, les Argentins bénéficient de 14 jours de congés payés s’ils ont moins de 5 ans d’ancienneté, de 21 jours entre 5 et 10 ans d’ancienneté, de 28 jours entre 10 et 20 ans et de 35 jours pour plus de 20 ans.

 

L’ambiance de travail en Argentine est très amicale et assez décontractée. Si l’élégance est de mise pour ce qui est du code vestimentaire, le comportement reste très amical. Le vendredi soir est d’ailleurs un moment privilégié pour se retrouver entre collègues et aller boire un verre ensemble. Le rythme de travail est quant à lui assez lent et on ne vous en voudra pas de remettre à demain la tâche du jour.

 

Un travailleur en Argentine

 

Trouver du travail en Argentine

Trouver du travail en Argentine peut s’avérer un processus très long, de par les problèmes économiques mais également le nombre d’entretiens à passer. Prévoyez donc au minimum deux à trois mois avant de trouver un emploi.

 

Voici une liste de sites pour faire une recherche d’emploi :

Zonajobs

Bumeran

Computrabajo

Empleos Clarín

Busco jobs

Portal RH

Chambre de commerce franco-argentine

 

Ne négligez pas non plus les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin pour faire grandir votre réseau sur place et où des offres d’emploi sont également disponibles.

 

 

Les emplois en Argentine pour les Français

De nombreuses entreprises françaises sont présentes en Argentine, comme Carrefour, Danone, LVMH, Total, Veolia L’Oréal ou encore Renault. Le site de la Chambre de commerce franco-argentine met en avant les offres d’emploi d’entreprises françaises membres. N’oubliez pas non plus que les restaurateurs, hôtels ou agences de voyage français et francophones peuvent être ravis d’employer des Français. La maîtrise de l’espagnol, voire de l’anglais, reste cependant obligatoire.

 

Il est également possible d’effectuer un Volontariat International en Entreprise (VIE) en Argentine. Il faut pour cela être âgé de 18 à 30 ans, être français et avoir un casier judiciaire vierge. Vous pouvez trouver des missions sur le site de Business France.

 

Des travailleurs saisonniers en Argentine

 

Travailler en Argentine sans diplôme

Comme en France, il est important d’être diplômé pour être éligible à de nombreux postes en Argentine. L’économie parallèle étant très développée, il vous sera en revanche possible de trouver du travail dans l’agriculture (emplois saisonniers), le divertissement, le tourisme, la construction, l’industrie ou encore la restauration. Encore une fois, la maîtrise de l’espagnol est une obligation. Vous pouvez profiter du Programme Vacances-Travail pour travailler pendant maximum un an en Argentine.

 

Travailler en Argentine sans parler espagnol

Il y a de nombreuses entreprises étrangères en Argentine mais il est quasiment impossible de trouver un travail sans parler espagnol. Si l’anglais peut être utilisé dans les grandes multinationales, l’espagnol reste la base de toutes les conversations. Nous vous conseillons donc d’apprendre l’espagnol avant de venir en Argentine ou bien de prévoir plusieurs semaines de cours intensifs en arrivant sur place.

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir