Samedi 24 février 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A SAVOIR - 8 pièges à éviter lorsqu'on veut louer en Roumanie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 29/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 29/01/2018 à 12:54
logement roumanie bucarest

Le fait de déménager, de trouver un appartement peut être une source de stress surtout pour un étranger qui ne connaît pas bien les ficelles de ce secteur. LePetitJournal.com à demandé à Arnaud Pichard, agent immobilier, de nous éclairer sur les différents pièges à éviter pour une installation réussie. Vous le verrez, la vigilance est de mise.

 

 

 

1/ Pièces demandées pour la rédaction du bail:


Vous n’avez à fournir qu’une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité valable), et éventuellement le CNP (Cod Numeric Personal = équivalent de la carte de séjour mais n’est pas obligatoire).
PS: Vous n’êtes pas tenu, comme en France, de fournir des justificatifs de revenus, des cautions des parents ou une attestation de votre employeur!

 

 

2/ L’état du bien et divers:


Vérifiez que le bien que vous souhaitez louer n'a pas la fameuse "bulina rosie" et n'est pas encadré dans une classe de risque sismique (il existe différentes classes de risque I, II, III ou IV, le degré I présentant le risque le plus élevé et le degré IV le moins élevé).
Pour être sur, regardez sur le site de la Mairie de Bucarest (liste officielle avec adresses des biens concernés): http://www.pmb.ro/
Encore plus précise, demandez la liste des assureurs ( Groupama, Allianz, Generali, etc… ).
NB: Certains propriétaires enlèvent le macaron rouge à l’entrée de l’immeuble pour ne laisser aucune trace.

 

 

3/ Vérification du bien:


Pour une plus grande sécurité, exigez un extrait de carte foncière du bien à louer (cela vous permet de vérifier, entre autres, que le propriétaire est bien le propriétaire et qu’il n’y a pas de gages auprès de banques, etc..).

 

 

4/ Le bail:


En tant qu’étranger, exigez un bail bilingue afin de savoir exactement ce que vous signez (français, anglais-roumain etc…) !
Exigez que celui-ci soit tamponné par l’ANAF (le fisc roumain)!
A noter que beaucoup de propriétaires roumains ne le font pas nécessairement. Même si cela est leur obligation fiscale et non la vôtre, mieux vaut pour vous protection et tranquillité d’esprit.

 


5/ Les clauses:


Il n’existe pas en Roumanie de cadre légal concernant le bail, or il y a des règles généralement acceptées et pratiquées par les propriétaires/clients:


A/ Sachez que le bail en Roumanie est de 12 mois minimum… si sortie prématurée du bail avant ce délai, vous perdez en général votre caution avancée au début du bail (à titre de dédommagement).


B/ Le montant de la caution est généralement de 1 mois de loyer voire deux (si loyers plus élevés ou biens d’une certaine valeur existant dans le bien en location).


C/ Le préavis peut être en général de 30 voire 60 jours (pour les deux parties). Il peut être en fonction de vos intérêts (donc plus long par exemple; tout est relativement négociable dans un bail roumain).


D/ Le propriétaire est obligé d’assurer son bien. L’assurance obligatoire légale, nommée le PAD, assure seulement à hauteur de 20.000 euros maximum pour les risques sismiques notamment. Exigez une copie de son assurance (normalement, il souscrit une assurance complémentaire pour assurer la valeur réelle du bien + autres comme  inondations, responsabilité civile…etc…, mais ce n’est pas obligatoire pour lui).
De votre côté, vous pouvez, si vous le souhaitez (ce n’est pas obligatoire non plus), souscrire une assurance pour le contenu (par exemple, vos affaires personnelles, ordinateurs etc….).


E/ Les loyers sont payables en général en EUROS (exigez de faire des virements plutôt que de payer en espèces). Si renouvellement de contrat, prévoyez une hausse de loyer mais modérée et si possible conformément à l’indice Européen à la Consommation…, car vous pourriez avoir de mauvaises surprises.


F/ Les propriétaires incluent souvent une clause de visite ponctuelle de leur bien (ne pas s’effrayer outre mesure car la plupart du temps ils ne viendront pas inspecter le bien).


NB: Ayez à l’esprit que 90 % des roumains sont propriétaires (record en Europe avec la Bulgarie), d’où un rapport à la propriété très fort.


G/ Précisez bien dans le bail que le montant du loyer reste inchangé durant la durée du bail (afin de ne pas voir son loyer augmenter sans cesse comme ce fut le cas encore avant la crise de 2008).


H/ L’usure normale….ATTENTION….!!! Expression interprétable facilement et souvent dans l’intérêt du propriétaire. Exemple: une petite tache sur un mur peut être considérée comme de l’usure et donc motif de retenue de la caution….Soyez vigilants sur l’état du bien et pensez à bien le nettoyer en partant. Faites un état précis des défauts dès l’entrée dans l’immeuble et notez-le bien dans l’état des lieux.

 


6/ L’état des lieux:

 

Se décline en deux parties:


L’inventaire (meubles si tel est le cas, appareils électroménagers, appareils de climatisation, etc….)
Etat des lieux proprement dit (état du lieu, des pièces etc.).


Attention!!! Bien noter les consommations des compteurs (eau, gaz, électricité…).
Bien noter le nombre de jets de clés remis!!!


Attention!!! Prendre des photos partout du bien où il y a des défauts et bien le noter le cas échéant (cf. le paragraphe G). La photo reste la preuve irréfutable de l’état des lieux en cas de discussions/interprétations (notamment sur l’usure normale lors de l’état des lieux de sortie…).

NB: Généralement, les agences ne font que l’état des lieux d’entrée et celui de sortie se fait entre le locataire et le propriétaire.

 

 

7/ Divers:


Le paiement des charges (si c’est un immeuble, vous avez au rez-de-chaussée de l’immeuble ce qu’on appelle ‘un avizier’ soit un tableau d’affichage sur lequel est mentionné par appartement le montant des charges. Bien vérifier comment payer car les paiements se font encore pas mal en espèces… et aux heures d’ouverture du syndic de l’immeuble… Indiquez au syndic le nombre de personnes habitant dans le bien loué car cela influe sur le montant des charges.
Si maison, vous pouvez payer directement au propriétaire (sur présentation des factures) ou au prestataire en fonction de l’arrangement entre vous.
Internet: Si pas déjà connecté, vous pouvez faire un abonnement (il vous faut pour cela une copie du bail + pièce d’identité).

 


8/ Agence de conseils immobiliers:


Exigez de votre conseiller immobilier un contrat de prestation de services (comportant les coordonnées d‘une société fonctionnant légalement et ayant pignon sur rue) ainsi que la facture complète en bonne et due forme.
Sachez qu’en Roumanie, la carte professionnelle de conseiller immobilier n’existe pas, raison de plus pour être sur vos gardes…!!!!

 

Arnaud PICHARD
arnaud.pichard@vantageproperties.ro, +40.744.599.535
Agence de conseils immobiliers Vantage Properties
www.vantageproperties.ro

 

arnaud PichardArnaud Pichard

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
3 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

NICOLAE DRAGULANESCU lun 29/01/2018 - 09:59

Monsieur Pichard, En tant que vieux proprietaire francophone et francophile je constate que vous avez ignore pas mal de conseils potentiellement utils a nos hotes francophones: 1.Il y a en Roumanie une vieille LOI DU LOGEMENT (legea locuintei), toujours en vigueur, selon laquelle le proprietaire ne peut pas mettre dehors ses locataires qui n'ont pas paye a temps leur locations! Et surtout a l'approche de l'hiver, comme en France! 2.Les bails doivent avoir des contenus en conformite avec cette loi, meme si certaines agences immobiliers offrent des formulaires pre-etablis de bail lesquels ne respectent pas les provisions de cette loi....Le fisc roumain ne prend pas en consideration ces bails! 3.Pour tout argent paye en especes il faudra demander au receveur un recu...Il serait donc mieux de payer tout par l'intermedaire d'une banque... 4.La traduction du contrat de bail devra etre realise et legalise par l'intermediaire d'un notaire... 5.Les contrats de fourniture des utilites (energie, eau, , communications, etc.) conclus par une personne morale (persoana juridica) ont des tarifs bien superieurs aux ceux conclus par un individu (persoana fizica)...

Répondre
Commentaire avatar

NICOLAE DRAGULANESCU lun 29/01/2018 - 09:27

"Vous n’êtes pas tenu, comme en France, de fournir des justificatifs de revenus, des cautions des parents ou une attestation de votre employeur!" Monsieur l'auteur, ceci ne s'appelle pas PIEGE mais AVANTAGE INESPERE du marche immobilier roumain du a la mauvaise reglementation roumaine, mais aussi a la bonne foi, voir a la credulite de mes concitoyens proprietaires!! Pas mal de Roumains ont l'habitude d'offrir AUX ETRANGERS LES VISITANT OU A LEURS HOTES tout ce qu'ils ont de mieux (appartements, chambres, meubles, nourriture, objets, etc.), parfois toute a fait gratuitement, en signe de leur traditionnelle hospitalite! Se moquer de ces gestes et de leurs offrants s'appelle BASCALIE et est tres mal vu!...

Répondre
Commentaire avatar

Roundtrip lun 29/01/2018 - 17:37

Un bon copain roumain à moi architecte et expert de métier à la retraite maintenant m'a juste dit un jour que le risque sysmique sur les vieux immeubles pastillés de Bucarest et la consolidation qui s'en est suivi relève juste à de l'enfumage ce qui a donné droit comme dab à une massive distribution de pots de vin par les entreprises désireuses de s'attribuer ces marchés. En fait ces mèmes immeubles ont résisté au seisme de 1977 et sont toujours debout.bien que leur état décrépis et du au manque de volonté de les entretenir des propriétaires.C'est pas pour autant qu'il vous les font cadeau.quand ils veulent vous les vendre ou vous les louer. Pour le reste je crois que la seule chose qui tient encore debout dans ce pays c'est le cout du foncier qui reste relativement bas par rapport à la France. pourvu que ça dure...

Répondre

Communauté

FRANCO-ROUMANIE - Anina Ciuciu, le combat d’une femme Rrom en France

Anina Ciuciu est née à Craiova, en Roumanie, pendant la révolution anti-communiste. D’ethnie rrom, sa famille a fui la Roumanie face aux discriminations et à la misère. Ils ont vécu plusieurs mois dan

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - Découverte de Biertan

Située à 80 km de la ville de Sibiu et à une vingtaine de km de la ville de Sighisoara, Biertan est un village typiquement saxon qu’il faudra inclure dans vos pérégrinations futures si vous visitez la