Lundi 21 mai 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LECON DE ROUMAIN (93) - Excuses

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 15/11/2017 à 00:00 | Mis à jour le 15/11/2017 à 00:00
Photo : leçon de roumain
leçon-de-roumain

Chers amis, vous connaissez déjà tout cela. Vous vous débrouillez parfaitement bien pour demander de petites choses. Alexandra : O cafea, te rog! Un café, s’il te plaît. Alexandru : Un bilet, vă rog ! Un billet, s’il vous plaît. Valentina : Paşaportul dumneavoastră, vă rog ! Votre passeport, s’il vous plaît. Ces demandes (polies) sont formulées à l’aide des expressions :

 

 

- te rog – s’il de plaît

- vă rog – s’il vous plaît

qui font partie de vos premières acquisitions linguistiques.

Aujourd’hui, nous essaierons de construire des demandes plus complexes – prier, par exemple, qqn de faire quelque chose. Tout en utilisant les mêmes formules, cette fois-ci nous dirons :

- te rog să… – je te prie de…

- vă rog să… – je vous prie de…

correspond du français « que ».

Je préférerais ne pas vous dire que le verbe qui suit est utilisé au subjonctif. Mais il n’y a presque rien à craindre. Cette forme du verbe est identique au présent – à l’exception de celle qui correspond à la 3e personne, que nous allons, pour l’instant, ignorer royalement.

Pour mettre à profit nos plus récentes connaissances, nous allons utiliser 3 verbes de la catégorie à laquelle nous venons de nous familiariser :

a telefona – téléphoner a nota – noter a lucra – travailler

 

Alexandra : tu telefonezi – tu téléphones

                  Te rog să telefonezi. Je te prie de téléphoner.

Alexandru: tu notezi – tu notes.

                 Te rog să notezi. Je te prie de noter.

Valentina : tu lucrezi – tu travailles

                 Te rog să lucrezi. Je te prie de travailler.

        

                  

Alexandra: voi telefonaţi – vous téléphonez

   Vă rog să telefonaţi. Je vous prie de téléphoner.

Alexandru : voi notaţi – vous notez

                  Vă rog să notaţi. Je vous prie de noter.

Valentina : voi lucraţi – vous travaillez

                 Vă rog să lucraţi. Je vous prie de travailler.

 

Alexandra : Te rog să NU telefonezi!

                   Je te prie de ne pas téléphoner.

Alexandru : Te rog să NU notezi.

                   Je te prie de ne pas noter.

Valentina : Te rog să NU lucrezi.

                  Je te prie de ne pas travailler.

Alexandra: Vă rog să NU telefonaţi.

                   Je vous prie de ne pas téléphoner.

Alexandru : Vă rog să NU notaţi.

                  Je vous prie de ne pas noter.

Valentina : Vă rog să NU lucraţi.

                  Je vous prie de ne pas travailler.

Nous  y ajouterons, telles quelles, deux expressions très nécessaires et très usitées, construites avec les verbes:

a scuza – excuser a ierta – pardonner

 

Alexandra : Te rog să mă scuzi! Je te prie de m’excuser.           

                   Este târziu (Il est tard), te rog să mă scuzi !

Alexandru : Vă rog să mă scuzaţi!

                   Je vous prie de m’excuser.

             Vă rog să mă scuzaţi, parchez imediat!

    Je vous prie de m’excuser, je me gare tout de suite.

Valentina : Vă rog să mă scuzaţi, cât este ora ?         

                  Excusez-moi, quelle heure est-il ?

Alexandra : Te rog să mă ierţi. Je te prie de me pardonner.

                   Sunt grăbit. Je suis pressé.

Alexandru : Te rog să mă ierţi. Je te prie de me pardonner.

                   Sunt obosit. Je suis fatigué.

Valentina : Vă rog să mă iertaţi. Je vous prie de me pardonner.

        Nu am adresa dumneavaostră. Je n’ai pas votre adresse.

 

Enfin, pour la bonne bouche, l’expression :

- îmi pare rău – je regrette, désolé(e)

Valentina : Îmi pare rău. (Je regrette.) Nu am adresa dumneavaostră. (Je n’ai pas votre adresse.)

- Nu îmi pare rău – Je ne regrette pas – avoue Silvia Dumitrescu. Sa confiance va nous rehausser le moral.

 

                             LA REVEDERE !

 

Silvia Dumitrescu – Nu-mi pare rău (Je ne le regrette pas)

 

0 CommentairesRéagir

Communauté

PANAIT ISTRATI VU PAR - Bianca Burtza-Cernat, critique et historienne

Par amour pour l'écrivain roumain de langue française Panaït Istrati et à l'occasion du festival Istrati qui démarrera bientôt, LePetitJournal.com de Bucarest est allé à la rencontre de l'historienne