Dimanche 12 juillet 2020

Valentin Crudu, le pain à la française dans les rues de Bucarest

Par Grégory Rateau | Publié le 10/02/2020 à 00:00 | Mis à jour le 18/02/2020 à 14:33
valentin-crudu-atelier-du-pain

Notre rédaction a rencontré un passionné du bon pain, un Roumain cette fois-ci, Valentin Crudu. Avec son associé Vlad Revnic et un chef pâtissier français - tous les trois formés en France - ils ont monté "l'Atelier du pain", une boulangerie à la française pour le plaisir des Roumains mais aussi des Français un peu nostalgiques.

 

 

Grégory Rateau: Présentez-nous votre parcours? Pourquoi avoir ouvert l'Atelier du pain?

Valentin Crudu: À L'Atelier du Pain Bucarest, nous sommes 2 associés qui avons travaillé depuis de nombreuses années dans le domaine technique, en tant qu'employés mais aussi en tant qu'entrepreneurs. En 2017, l'occasion s'est présentée d'ouvrir un nouveau chapitre de notre vie professionnelle et nous avons décidé qu'il était temps de faire quelque chose de vraiment agréable, de prendre du plaisir pour en donner aux autres. Nous nous sommes souvenus de ce que nous ressentions avec le pain chaud quand nous étions enfants.

 

Quelles étaient ces sensations justement?

A cette époque - les années 70 - il y avait encore des boulangeries à Bucarest et c'était un vrai bonheur de renifler l'odeur du pain frais, de croquer dedans quand il était encore tout chaud. Et où fait-on le meilleur pain du monde sinon en France. Nous avons donc décidé d'ouvrir une boulangerie ici à Bucarest comme en France avec tout ce que cela signifie: de la farine française et un savoir-faire à la française, dans le plein respect du décret français sur le pain de 1993. Ainsi, en juin 2018 j'ai obtenu le CAP Boulanger à l'INBP (Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie) à Rouen, après quoi j'ai travaillé comme apprenti dans une boulangerie à Rouen. En février 2019, nous avons entamé l'agencement des locaux et, fin juillet, nous avons commencé à vendre notre premier pain.

 

Qu'est-ce qui, selon vous, fait le secret d'un bon pain?

À mon avis, un bon pain doit rester simple en ce qui concerne les matières premières. Un bon pain signifie seulement de l'eau, de la farine, du sel, une température idéale et du temps, de la patience. Le plus? Un petit peu de levure ou de levain. Un bon pain signifie ne pas se presser, pour lui laisser le temps de développer tous ses arômes.

 

Votre chef pâtissier est français. Pourquoi proposer ici, en Roumanie, un savoir-faire à la française?

Tout d'abord, quand on pense au pain et à la pâtisserie, le savoir-faire français est parmi les meilleurs au monde. Deuxièmement, les Roumains ont longtemps eu une affinité particulière pour la France avec tout ce que cela signifie.

 

Votre clientèle est-elle plutôt roumaine ou française?

Nos clients sont en grande partie roumains mais on voit de plus en plus d’expats français(es) exigeants car désireux de retrouver la même qualité que chez eux.

 

Le "made in France" séduit-il toujours autant les Roumains?

Certainement. La baguette est la reine ici aussi, comme dans toutes les boulangeries françaises.

 

Pensez-vous que les chefs et les artisans roumains sont assez qualifiés et formés pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs?

Notre expérience dans ce domaine est vraiment limitée, il n'y a pas d'école, les choses peuvent changer mais il faudra du temps et surtout montrer l'exemple en faisant les choses avec passion et savoir-faire.

 

Présentez-nous la vedette de votre ardoise.

Nous avons développé un pain pour les familles (plus de 900 grammes) à partir d’un mélange de farine tradition française, farine complète de blé et farine complète de seigle. La pousse se fait très lentement, au froid, sur une base de levain dur de blé. 

 

 

adresse de l'Atelier du pain : Șoseaua Colentina nr. 1, București

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Plats des monts Apuseni

Même si l'été est arrivé en ville, dans les Monts Apuseni, dans le centre du pays, l'air est plus frais, les travaux aussi sont épuisants et les gens ont besoin de plats riches en calories. La viande

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été